Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Autonomisation des femmes et jeunes : La coopération Monégasque apporte son (...)

Autonomisation des femmes et jeunes : La coopération Monégasque apporte son soutien à l’Association Faso Gnètaga

LEFASO.NET

lundi 31 août 2020

Dans le cadre du programme d’appui aux activités rémunératrices des femmes et des jeunes, la coopération Monégasque a apporté son soutien à des groupements féminins, à travers l’Association Faso Gnètaga (AFG), le dimanche 30 août 2020 à Bobo-Dioulasso. Cette cérémonie a été présidée par le consul honoraire de Monaco, Seydou Diakité.

Autonomisation des femmes et jeunes : La coopération Monégasque apporte son soutien à l’Association Faso Gnètaga

Awa Saturnin Traoré est la présidente du collectif Sababougnouma. Elle est aussi la porte-parole des femmes qui ont reçu les chèques de l’association Faso Gnètaga. Sur son visage, se lit la joie, car elle vient de recevoir son chèque d’un million de FCFA. Cet apport de soutien de l’AFG et son partenaire, lui permettra, selon elle, d’accroitre son revenu au sein du collectif. Elle a saisi l’occasion pour exprimer sa gratitude et celle des autres bénéficiaires aux donateurs. Aussi, elle a pris l’engagement au nom de toutes les bénéficiaires, à travailler afin de satisfaire ses bienfaiteurs.

Au total, ce sont six associations féminines de la région des Hauts-Bassins qui ont bénéficié de cet appui qui varie entre 1 000 000 et 1 500 000FCFA. Ce geste a été rendu possible grâce à la signature de convention entre le président de l’AFG, Blaise Sanou et le consul honoraire de Monaco, Seydou Diakité.

JPEG - 96.6 ko
Awa Saturnin Traoré, la porte-parole des femmes bénéficiaires

En effet, le Burkina Faso est pleinement engagé sur la scène nationale et internationale pour promouvoir l’autonomisation des femmes et des jeunes, une des conditions essentielles pour un développement durable. Les femmes jouent un rôle central en matière de santé, de développement et d’éducation. A ce titre, leur autonomisation est un indispensable facteur de paix et de progrès social et économique.

L’association Faso Gnètaga reste ainsi convaincue que « donner aux femmes le droit de choisir leur vie en toute autonomie, est l’une des clés pour relever les défis du siècle ». C’est ainsi qu’elle a décidé d’apporter son aide aux femmes de la région des Hauts-Bassins avec le soutien de la coopération Monégasque.

JPEG - 86.2 ko
Le consul honoraire de Monaco, Seydou Diakité

Pour le consul honoraire de Monaco, cette cérémonie de remise de chèque est un acte d’appui et d’aide à la mise en œuvre des projets de Faso Gnètaga. A l’en croire, Monaco intervient au Burkina Faso depuis 2004 dans le domaine de la protection civile, au côté des sapeurs-pompiers et également au profit des activités rémunératrices des femmes.

« Faso Gnètaga a pour vocation de créer des conditions pour le développement des activés rémunératrices de revenu pour les femmes et l’insertion des jeunes dans leur milieu d’origine, en leur permettant de s’intégrer dans des activités. C’est pourquoi, nous avons décidé de l’accompagner », a-t-il laissé entendre. Pour lui, cette remise de chèque à ces six associations est un début de partenariat. Il a émis le souhait de voir prospérer ce partenariat au bénéfice des femmes.

JPEG - 84.4 ko
La photo de famille

Le président de l’association Faso Gnètaga, Blaise Sanou, a apprécié positivement cet acte qui vient d’être posé, à savoir la signature de convention avec la principauté de Monaco. Selon lui, ce partenariat permettra à l’AFG, de réaliser ses ambitions au profit des populations des Hauts-Bassins. « Notre ambition, c’est l’autonomisation des femmes et l’insertion des jeunes. Avec l’appui que nous allons avoir, cela nous permettra de réaliser cette ambition », a-t-il souligné.

Toutefois, il a exprimé ses sentiments de satisfaction par rapport à cette remise de chèque aux associations féminines. Car il estime que cela leur permettra d’augmenter leurs productions et d’avoir plus de bénéfice dans leurs activités.

JPEG - 95.2 ko
Blaise Sanou, président de l’AFG

Par ailleurs, il a fait savoir qu’un projet a été élaboré et qui va s’étendre sur une durée de cinq ans.

A l’en croire, dans ce projet, il est prévu un appui financier de soutien qui sera apporté aux associations féminines, à hauteur de deux cents millions de Francs CFA. Aussi, une autre enveloppe sera mise en place sous forme de structure de microfinance, avec un budget de trois cents millions de Francs CFA. « Avec cette enveloppe, nous allons faire des prêts aux associations féminines avec un taux très réduit, pour leur permettre réellement d’accroitre leurs activités », a conclu Blaise Sanou.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter