Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Présidentielle 2020 : « Nous reviendrons au pouvoir au soir du 22 novembre (...)

Présidentielle 2020 : « Nous reviendrons au pouvoir au soir du 22 novembre 2020 » déclare Eddie Komboigo à Bobo-Dioulasso

lundi 9 novembre 2020

« Eddie Komboigo, président », « Eddie Komboigo, Kosyam », sont, entre autres, les slogans scandés par les militants et sympathisants du parti du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), au cours de leur meeting tenu, le dimanche 8 novembre 2020 à Bobo-Dioulasso. Cette rencontre politique était placée sous le thème : « Repositionner le CDP dans la province du Houet comme première force politique par une victoire éclatante aux élections présidentielles et législatives du 22 novembre 2020 ».

Présidentielle 2020 : « Nous reviendrons au pouvoir au soir du 22 novembre 2020 » déclare Eddie Komboigo à Bobo-Dioulasso

C’est le boulevard Châlons-en-Champagne (goudron quittant le rond-point de la place de la femme pour la maison de la Culture), paré aux couleurs du parti du CDP, qui a accueilli les milliers de militants et sympathisants de la ville de Bobo-Dioulasso, venus apporter leur soutien au candidat Eddie Komboigo afin de lui assurer, disent-ils, une victoire éclatante au soir du 22 novembre 2020. Une forte mobilisation qui a ravi d’ailleurs le candidat qui voit en cela, un signe de la victoire. « Partout où nous sommes allés, il y a eu une forte mobilisation. Aujourd’hui, le Houet vient de le démontrer encore. Nous sommes rassurés que nous reviendrons au pouvoir au soir du 22 novembre 2020 », a déclaré Eddie Komboigo.

Cette cérémonie a été plus marquée par des allocutions et des animations artistiques. Ainsi, les militants et sympathisants ont saisi l’occasion pour réaffirmer leur soutien et encouragement au candidat Komboigo. Toutefois, ils restent convaincus que leur candidat sera le futur locataire du palais présidentiel au soir des élections. Car ils estiment que « Eddie Komboigo est un modèle pour la jeunesse du Houet. Son élection entrainera un changement radical au Burkina Faso », ont-ils déclaré.

Du représentant des jeunes à la représentante des femmes, ils n’ont pas manqué d’exposer quelques préoccupations auxquelles ils font face. Il s’agit pour les jeunes, de la création d’emplois et pour les femmes, de l’accès à l’éducation, à l’eau potable et aux crédits, etc. Ils demandent ainsi à leur « champion » de jeter un regard sur toutes ces préoccupations dès sa prise de pouvoir, après les élections du 22 novembre prochain.

Le candidat Komboigo a préféré fustiger le pouvoir en place, tout en déplorant sa gestion de la crise sécuritaire notamment. Pour son ambition pour le Burkina Faso, Eddie Komboigo n’a pas dit mot. Cependant, il invite ses militants et sympathisants à voir son programme de société. Le candidat à l’élection présidentielle du CDP qui tient à une « véritable réconciliation nationale », n’a pas manqué l’occasion de revenir sur la question. Selon lui, le développement du Burkina Faso doit d’abord passer par la réconciliation de tous les fils et filles du pays. « Dès ma prise de pouvoir, je travaillerai à une véritable réconciliation nationale », a-t-il clamé.

Par ailleurs, il a affirmé que l’étape de Bobo-Dioulasso est très importante. « Parce que Bobo est la deuxième ville du pays avec un grand nombre d’électeurs. Malheureusement cette ville a été délaissée et nous devons la reconstruire pour lui donner sa noblesse d’être une capitale économique. En mettant l’accent sur la production du coton », a-t-il dit. Tout comme ses militants, il reste aussi convaincu que le pouvoir reviendra au CDP au soir du 22 novembre 2020.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter