Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Hôpital Souro Sanou de Bobo-Dioulasso : La Fondation Ubipharm fait don de (...)

Hôpital Souro Sanou de Bobo-Dioulasso : La Fondation Ubipharm fait don de matériels médico-techniques de plus 45 millions de FCFA

LEFASO.NET

vendredi 24 septembre 2021

Plus de 45 millions de francs CFA, c’est la valeur du don que la Fondation Ubipharm offre au service de néonatologie du Centre hospitalier universitaire Souro Sanou (CHUSS) de Bobo-Dioulasso. Composé de matériels médico-techniques « de qualité », le don a été remis officiellement ce vendredi 24 septembre 2021.

Hôpital Souro Sanou de Bobo-Dioulasso : La Fondation Ubipharm fait don de matériels médico-techniques de plus 45 millions de FCFA

Le Centre hospitalier universitaire Souro Sanou de Bobo-Dioulasso est l’heureux bénéficiaire d’un important don de matériels médico-techniques. Ce geste est de la Fondation Ubipharm dont le siège se trouve à Ouagadougou, au sein de la société Ubipharm Burkina. D’une valeur de plus de 45 millions de francs CFA, ce lot de matériels est composé de cinq incubateurs INOTHERM, deux appareils de photothérapies, six paquets de 20 lunettes de photothérapies, un aspirateur, deux sondes cutanées de température pour couveuses INOTHERM, trois climatiseurs ioniseurs d’air 2CV...

Ce don traduit l’intérêt que les responsables de la Fondation portent à l’amélioration continue de l’offre de soins de santé au Burkina Faso. Ce lot de matériels permettra ainsi d’accroitre la capacité d’accueil de l’unité de néonatologie, afin d’offrir une meilleure prise en charge aux enfants prématurés. En plus de cet important don, la Fondation Ubipharm a accepté rénover la salle de l’unité de néonatologie, offrant ainsi aux travailleurs, un meilleur cadre de travail.

La Fondation Ubipharm sensible aux souffrances des enfants prématurés

JPEG - 67.9 ko
Juliette Egnankou, présidente de la Fondation Ubipharm

Le département de pédiatrie, heureux bénéficiaire de ce don, est confronté, à l’instar des autres départements du CHUSS, à d’énormes défis notamment en termes d’équipements et d’infrastructures. En effet, la capacité d’accueil de son unité de néonatologie reste très limitée par rapport au nombre très élevé d’enfants prématurés à prendre en charge. C’est ainsi, qu’en tant qu’entreprise socialement responsable, la Fondation Ubipharm se fait le plaisir d’aider l’hôpital Souro Sanou, tout comme elle a aidé d’autres dans certaines localités du pays.

« Nous sommes sensibles aux souffrances et à la fragilité de ces nouveaux nés prématurés, c’est pourquoi nous avons voulu apporter notre soutien. Je suis fière de savoir que ce don aidera l’hôpital à offrir des soins de santé de qualité à ces enfants prématurés. Ce qui va leur permettre de se développer normalement et de sortir de la prématurité », a déclaré Juliette Egnankou, présidente de la Fondation Ubipharm.

JPEG - 79 ko
Le président du Conseil d’administration de Ubipharm Burkina Faso, Boukary Dao

Le président du Conseil d’administration de Ubipharm Burkina Faso, par ailleurs président en exercice du Groupe Ubipharm, Boukary Dao, a fait savoir qu’à travers ce geste, la Fondation veut offrir une chance à ces enfants prématurés de survivre.

Car il estime qu’ils sont des êtres vivants et ont aussi droit à la vie. « Le CHUSS est un hôpital de référence nationale ; et ce n’est pas normal que des enfants prématurés puissent se retrouver dans des centres où il n’y a pas de couveuses. C’est pourquoi nous avons voulu apporter notre soutien à travers la Fondation qui a décidé de donner cinq couveuses avec tout le matériel qu’il faut. Elle a aussi rénové la salle et acquis des climatiseurs de dernière génération. Nous sommes très fiers parce qu’à travers le geste, nous donnons de l’espoir aux parents et nous donnons la vie aux enfants », s’est-il réjoui.

Le don est applaudi par les bénéficiaires

JPEG - 91.1 ko
Les officiels de la cérémonie de remise de don au CHUSS de Bobo-Dioulasso

Le don de matériels vient soulager, non seulement le personnel de l’hôpital et son directeur, mais aussi les patients. Pour le directeur général du CHUSS, Dr Seydou Barro, le geste vient à point nommé. Il a déclaré que ce don de matériel permettra de renforcer le plateau technique et par conséquent, d’assurer une meilleure prise en charge des patients.

Il a par ailleurs traduit sa reconnaissance à la Fondation Ubipharm pour cet important don de matériels. « C’est un acte de citoyenneté et de responsabilité sociale immense que nous saluons à sa juste valeur. Ce don vient ainsi améliorer la prise en charge de ces prématurés, ce qui constitue une action prioritaire pour l’hôpital », a laissé entendre le DG de l’hôpital. Il a aussi rassuré les donateurs que ces matériels seront utilisés à bon escient.

JPEG - 79.9 ko
Dr Seydou Barro, directeur général du CHUSS

La cérémonie de remise a été présidée par le gouverneur de la région des Hauts-Bassins qui a représenté le ministre de la santé. En recevant le don, Antoine Atiou a applaudi le geste en déclarant que le matériel allait améliorer la qualité de soins de santé dans l’établissement.

Selon lui, « ce don est un grand pas dans la satisfaction des besoins de santé des populations burkinabè ». Le gouverneur a ainsi rappelé que la Fondation n’est pas à son premier geste en appui aux efforts du gouvernement. Il a saisi cette occasion pour saluer et féliciter « cette constance » dans l’action de soutien au peuple burkinabè.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter