Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Assises régionales de l’éducation : Les acteurs des Hauts-Bassins ont fait le (...)

Assises régionales de l’éducation : Les acteurs des Hauts-Bassins ont fait le diagnostic du système éducatif régional

Lefaso.net

vendredi 15 octobre 2021

Les acteurs du monde éducatif de la région des Hauts-Bassins étaient réunis à Bobo-Dioulasso, du 13 au 15 octobre 2021, pour la tenue des assises régionales de l’éducation nationale. Durant les trois jours de travaux, les participants ont passé au peigne fin les problèmes que connaît le secteur de l’éducation dans les Hauts-Bassins. Des propositions de recommandations ont été formulées également, afin de les soumettre aux travaux des assises nationales de l’éducation qui se tiendront du 18 au 20 novembre prochain.

Assises régionales de l’éducation : Les acteurs des Hauts-Bassins ont fait le diagnostic du système éducatif régional

Ce cadre de concertation régionale se présentait comme une opportunité pour les acteurs de la région des Hauts-Bassins, de repenser le système éducatif burkinabè. Pendant les trois jours de réflexion, plusieurs thématiques ont été abordées dans le but d’avoir un diagnostic régional d’une éducation qui prend en compte les attentes et les aspirations de la région. Selon Antoine Atiou, le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, qui a prononcé le discours de clôture des travaux, « cette rencontre présente des avantages car elle tient compte des spécificités locales dans les prises de décisions adéquates ».

Au cours des travaux, les participants se sont ainsi appropriés le document de base des assises nationales de l’éducation nationale. Ils se sont attelés à faire des propositions fortes et réalistes dans le but de poser les jalons d’un système éducatif de qualité et inclusif.

JPEG - 82.7 ko
Le directeur régional de l’enseignement post-primaire et secondaire des Hauts-Bassin, Henri Prosper Paré

« Nous avons abordé douze thématiques qui mettent en exergue les problèmes rencontrés par le système éducatif au Burkina Faso. Les recommandations que nous avons faites sont en lien avec celles issues du document de base des assises nationales. Ces propositions ont été validées par les participants », a expliqué le directeur régional de l’enseignement post-primaire et secondaire des Hauts-Bassin, Henri Prosper Paré.

Les participants ont par ailleurs formulé d’autres recommandations allant dans le sens de la continuité éducative ou de la résolution de certains problèmes. « Il y a une proposition qui a été faite allant dans le sens de la création d’une structure de police, à ne pas confondre avec la police, pour gérer les situations éducatives. Il y a également d’autres propositions allant dans le sens d’un meilleur encadrement de l’enseignement privé et de la valorisation de la fonction enseignante », a-t-il indiqué.

Réfléchir à une relance du système éducatif du Burkina Faso

Selon le directeur régional de l’enseignement post-primaire et secondaire, Henri Prosper Paré, la tenue des assises nationales est partie du constat que le système éducatif burkinabè est très « malade » sur divers plans. « Au plan interne et externe, notre système est inefficace », a-t-il déploré. En effet, malgré les différentes réformes que le système éducatif burkinabè a connues, il s’est avéré qu’il traverse une « crise de pertinence et de performance ».

JPEG - 79.7 ko
Les acteurs du monde éducatif des Hauts-Bassins font le diagnostic du système éducatif au niveau régional

Cette crise est devenue structurelle et les symptômes les plus perceptibles sont entre autres l’inadéquation entre les offres de formation et les besoins du monde de l’emploi et la difficulté pour l’Etat de mobiliser des ressources conséquentes pour investir dans l’éducation.

C’est ce qui justifie la tenue de ces assises, afin de permettre à la communauté éducative de réfléchir à une relance du système éducatif du Burkina Faso. Et c’est en prélude aux assises nationales de l’éducation que les assises régionales se tiennent du 13 au 15 octobre dans toutes les 13 régions du Burkina Faso. Ces rencontres d’échanges régionales visaient à faire le diagnostic du système au niveau régional, afin de déceler les dysfonctionnements pour les soumettre ensuite aux assises nationales.

Dans les Hauts-Bassins, près de 250 acteurs ont pris part à cette rencontre afin d’apporter des propositions pertinentes pour l’enrichissement du document de base des assises nationales. Ce cadre d’échanges avait pour objectif de permettre à toutes les composantes de la communauté de mener la réflexion sur la problématique de l’éducation nationale. C’est ainsi que les acteurs des Hauts-Bassins ont pu mener, durant les 72 heures, des discussions afin de proposer des « actions concrètes ».

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter