Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Éducation : Les élèves des écoles Bloc Yéguéré pour une éducation (...)

Éducation : Les élèves des écoles Bloc Yéguéré pour une éducation inclusive

Lefaso.net

mercredi 17 novembre 2021

L’Organisation Dupont pour le développement social (ODDS) organise ce mercredi 27 novembre 2021 dans les écoles du Bloc Yéguéré de la Circonscription d’éducation de base (CEB) Bobo 2, la sixième édition de l’action mondiale de plaidoyer ’’Tirer la sonnette d’alarme pour l’éducation inclusive’’. La cérémonie a été placée sous le patronage du gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou, le parrainage d’honneur de la députée Salimata Konaté et le parrainage technique de Yacouba Sanogo, directeur régional de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle des Hauts-Bassins.

Éducation : Les élèves des écoles Bloc Yéguéré pour une éducation inclusive

L’activité, ‘’Tirer la sonnette d’alarme’’ a pour objectif d’attirer davantage l’attention des décideurs, partenaires techniques et financiers et acteurs du monde éducatif pour plus d’investissement dans l’éduction inclusive en faveur des enfants et jeunes en situation de handicap au Burkina Faso.

Elle vise par ailleurs à mobiliser 40 000 élèves à travers le Burkina Faso pour tirer la sonnette d’alarme pour l’éducation inclusive, sensibiliser les parents, élèves et l’opinion publique sur l’accès à l’éducation des enfants handicapés, mobiliser le réseau des organisations partenaires afin qu’elles tirent la sonnette d’alarme dans leur zone en impliquant le maximum de personnes…

JPEG - 65.4 ko
Vue des autorités

C’est une interpellation qui se fait sous forme de bruit avec toutes sortes d’objets de bruitage tels que les sifflets, cloches, tam-tam, sirènes, vuvuzelas durant une minute… Ce bruit dure seulement une minute et peut être précédé de messages, slogans lus à haute voix par quelques élèves.

La symbolique véhiculée par un tel tintamarre est qu’il soit entendu des autorités de l’éducation et de tous les décideurs afin qu’ils prennent des mesures adéquates et rapides pour favoriser l’accès à l’éducation des élèves en situation de handicap (ESH).
Cependant, compte tenu du contexte de deuil national observé sur toute l’étendue du territoire en mémoire des soldats tombés à Inata le dimanche 14 novembre 2021, en lieu et place de la symbolique tintamarre d’une minute, ce sont des banderoles rouges qui ont été exhibées pour une éducation inclusive, mais également en soutien aux forces de défense et de sécurité.

JPEG - 73.3 ko
Laurentia Sanou/Napon, conseillère technique du gouverneur des Hauts-Bassins

Selon le recensement de 2013, il ressort que dans la région des Hauts-Bassins, sur 8 651 enfants handicapés, seulement 38% vont à l’école avec 9% d’inscrits dans les écoles publiques et 91% dans le privé. Et sur 48 Circonscription d’éducation de base (CEB) de la région, seules 6 CEB disposent d’écoles inclusives et seulement 5 écoles publiques accueillent facilement les enfants en situation de handicap.

Laurentia Sanou/Napon, conseillère technique du gouverneur des Hauts-Bassins a félicité l’ODDS et ses partenaires pour cette action qui vise à promouvoir l’éducation dans la région des Hauts-Bassins et accompagner l’Etat dans ce processus. Elle rassure que les autorités travaillent à favoriser l’accès de l’éducation à tous pour réduire le nombre d’enfants en situation de handicap non scolarisés dans les Hauts-Bassins.

JPEG - 78.5 ko
Zezouma Paulin Sanou, maire de l’arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso

Quant au maire de l’arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso, Zezouma Paulin Sanou, il s’est dit très fier que l’ODDS ait tenu cette manifestation dans son arrondissement pour tirer la sonnette d’alarme. Aussi, il a affirmé s’engager dorénavant aux côtés de l’ODDS pour une éducation inclusive en faveur des enfants en situation de handicap.

Selon Nathalie Dembélé, cheffe du département handicap et développement inclusif de l’ODDS, après cinq éditions passées, la situation évolue positivement dans les Hauts-Bassins car il se poursuit un changement qualitatif à travers des efforts d’inclusion remarquables qu’ils ont constaté sur le terrain. Elle dit pouvoir affirmer en ce sens que le monde éducatif est très actif et animé de bonne volonté même s’il y a des insuffisances à certains niveaux pour l’inclusion des enfants et jeunes en situation de handicap.

JPEG - 62.9 ko
Sœur Joséphine Botoni, secrétaire exécutive de l’ODDS

Pour Sœur Joséphine Botoni, secrétaire exécutive de l’ODDS, le message est toujours le même pour cette sixième édition à savoir ; favoriser l’accès à l’éducation à tous les enfants en particulier les enfants en situation de handicap. Son plaidoyer va en l’endroit du ministère de l’Education car la principale difficulté dans les écoles publiques reste l’adaptation. Elle estime qu’il faut que les écoles soient adaptées aux besoins des enfants en situation de handicap. Elle souligne garder confiance que le gouvernement a pris des mesures vu qu’il y a plusieurs engagements et espère en ce sens que les moyens permettront à l’avenir que toutes les écoles soient accessibles pour que tous les enfants puissent aller à l’école.

La campagne tirer la sonnette d’alarme pour l’éducation inclusive est une initiative qui se veut mondiale et à laquelle l’ODDS et ses organisations partenaires adhèrent en matière de scolarisation des enfants et jeunes en situation de handicap. L’activité a lieu chaque année dans le monde à la même période. Au Burkina Faso, l’ODDS y a adhéré depuis 2016.

Haoua Touré
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter