Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères (...)

Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

lundi 9 mai 2016

C’est parti pour les municipales 2016 au Burkina. Ouvert samedi 7 mai 2016, la campagne électorale bat son plein à Bobo-Dioulasso à travers les multiples rencontres du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) avec ses structures de base. « Remporter la majorité de conseillers » est le mot d’ordre lancé par Salif Diallo, président par intérim du parti, aux militants.

Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

De Boromo dans la boucle du Mouhoun à Bobo-Dioulasso dans les Hauts-Bassins, Salif Diallo et son staff du « parti du soleil levant » sont en train de laisser des traces à l’occasion de la campagne électorale des municipales 2016. Le MPP a choisi la cité de Boromo pour démarrer ses activités. Puis Bobo-Dioulasso où une visite de courtoisie a été rendue au chef de canton de Dioulasso-ba et de Dagasso.

Jusqu’à 21heures, Salif Diallo rencontrera les candidats retenus et non retenus sur les listes, les structures de bases, celles des secteurs informels (marchés et yaars), les jeunes, les femmes, les anciens, les personnes vivant avec un handicap, les ouvriers, les responsables d’associations féminines, etc.

« Nous avons organisé cette descente dans le Houet et dans la boucle du Mouhoun pour remettre les militants à la tâche. C’est un travail de proximité qui est fait par nos différentes structures. Et nous sommes là pour superviser ces travaux », laisse entendre le président par intérim du MPP. A l’en croire, tous les militants du parti sont à pied d’œuvre pour la réussite des élections. Il fonde donc l’espoir, au regard du travail abattu par les activistes, que le MPP sortira vainqueur dans cette partie du Burkina.

Quid des contradictions dans les rangs ?

La désignation des candidats du MPP pour les municipales n’a pas été une mince affaire à Bobo-Dioulasso, Salif Diallo en est bien conscient, mais précise que son parti est un parti démocratique, donc c’est normal qu’il ait des contradictions dans les rangs. « Nous ne sommes pas un parti autocratique. Nos militants ont bataillé. D’ailleurs, nous sommes le seul parti à avoir organisé des primaires à la base pour choisir nos candidats », déclare-t-il. Si aucun parti, selon Salif Diallo, n’a osé entreprendre une pareille démarche, le MPP l’a fait pour respecter la volonté de ses militants à la base à choisir ses dirigeants. Un tel exercice de l’avis du président par intérim du MPP ne peut qu’engendrer des contradictions entre militants dont les uns et les autres n’ont pas forcément les mêmes ambitions, ni la même compréhension du programme du parti.

« Tous les morceaux ont été recollés »

A en croire Salif Diallo, à l’issue des rencontres avec les différentes structures, tout est revenu à la normale au sein du parti. « Tous les morceaux ont été recollés et le parti est en ordre de bataille pour remporter les municipales », soutient Salif Diallo qui informe que des militants ont posé des préoccupations en termes de forces et de faiblesses. Lesquelles donc ? Safil Diallo a préféré ne pas répondre. A la question de savoir les dispositions prises pour résoudre ces préoccupations, le président par intérim dira que : « Vous vouliez que nous déballons nos batteries pour que vous partiez vendre ça à l’opposition. Ce sont des affaires internes du parti. Nous avons toutefois essayé de ramener les acquis à notre niveau, les militants ont compris l’enjeu de ces municipales ».

Au commencement était Bobo-Dioulasso !!!

Pourquoi le choix de Bobo-Dioulasso pour lancer la campagne ? Salif Diallo répondra que : « Au commencement était Bobo-Dioulasso », mais elle reste toujours délaissée. Salif Diallo de répondre que : « nous avons un programme pour Bobo-Dioulasso. Nous sommes là il y a juste 4 mois mais nous comptons transformer Bobo conformément à notre programme ».

Le MPP n’a pas de candidat pour la mairie de Bobo. Ce sont des militants élus qui désigneront le candidat pour occuper le siège du maire de la commune de Bobo. Salif Diallo dit avoir foi, quant à la relance économique, la création d’emplois pour les jeunes, l’appui conséquent aux activités des femmes. « Nous allons bitumer toutes les artères de la ville de Bobo », laisse-t-il entendre. Le président par intérim du MPP a également foi quant à la réussite des élections municipales dans le Houet.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter