Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Elevage : Burkina Dry More renforce les capacités de 100 emboucheurs

Elevage : Burkina Dry More renforce les capacités de 100 emboucheurs

Publi-reportage

mercredi 1er juin 2022

Dans le cadre du projet Burkina Dry More (BDM), AGRODEV membre du consortium de mise en œuvre du projet a organisé le mercredi 1er juin 2022 à Bobo-Dioulasso, un renforcement de capacités des emboucheurs du projet BDM. 

Elevage : Burkina Dry More renforce les capacités de 100 emboucheurs

Cette activité vise à renforcer les capacités des 100 emboucheurs du projet BDM, à les encourager à adopter des cultures fourragères et à double usage afin de contribuer à lever leurs contraintes alimentaires.

Afin de mettre en pratique tout ce qu’ils ont appris durant leurs formation, une remise de petits matériels agricoles (dabas et binettes), de deux tonnes d’engrais, de 1058 kg de semences de cultures fourragères et à double usage (niébé fourrager, variété KVX745 11p, mucuna, maïs variété « espoir » et sorgho variété « Sariasso 14 »), et plus de six tonnes d’aliments pour bétail et Sous-produits agroindustriels (SPAI).
L’alimentation animale et humaine constitue de plus en plus un défi, notamment en raison de la dégradation des pâturages, de l’insuffisance des réserves fourragères, des difficultés d’approvisionnement en intrants agricoles et d’élevage. Compte tenu du contexte mondial actuel, il y a une flambée des prix des intrants qui fragilise la production et compromet la sécurité alimentaire.

JPEG - 73.3 ko
Les participants

Au regard de cette situation, BDM entend contribuer à trouver des solutions qui passeront nécessairement par une intensification des cultures fourragères et à double usage aussi bien utiles pour l’alimentation humaine qu’animale.

C’est dans ce contexte que le projet Burkina Dry More (BDM) à travers son soutien à la chaîne d’approvisionnement, a initié une série d’action d’accompagnement des emboucheurs de la ville de Bobo-Dioulasso et sa périphérie. Cet appui est principalement technique et matériel à travers un renforcement des capacités (formations, fourniture de petits matériels et d’intrants agricoles) ; dotation en aliment bétail et facilitation de l’accès au financement.

JPEG - 89.8 ko
Photo de famille

Burkina Dry More (BDM) est un projet qui a pour objectif de construire un secteur agro-industriel productif et résilient au Burkina Faso qui fournit des revenus améliorés à 3 000 petits exploitants agricoles et 850 emplois durables aux jeunes et aux femmes.
Il est financé par l’ambassade des Pays-Bas au Burkina Faso et implémenté par un consortium composé de : Advance Consulting, AGRODEV, SENSE, Timini et Afrique Verte pour une durée de trois ans (2021 à 2023).

Le projet ambitionne de réussir sa mission en se basant sur le succès de l’industrie de transformation de la mangue à travers le développement de nouvelles chaînes de valeurs (fonio, gingembre et hibiscus) en inter-campagne de la mangue tout en offrant la possibilité aux transformateurs de développer de nouveaux produits. L’élevage qui représente 18% du PIB est également pris en compte à travers l’embouche du bétail, dont les activités sont mises en œuvre par AGRODEV.

JPEG - 77 ko
Seydou Kouanda, directeur régional en charge des ressources animales et halieutiques des Hauts-Bassins

Le projet intervient dans les régions des Cascades, des Hauts-Bassins et de la Boucle du Mouhoun.

Seydou Kouanda, directeur régional en charge des ressources animales et halieutiques des Hauts-Bassins s’est réjoui de cette remise de kits de BDM aux emboucheurs qui va booster la production fourragère dans les Hauts-Bassins. Il a souhaité que les acteurs prennent conscience que l’alimentation des animaux demeure un défi permanent auquel ils doivent ensemble envisager de trouver des solutions pour asseoir une bonne dynamique de production animale, meilleure et qui soit résiliente et aussi qui protège l’environnement.

JPEG - 58 ko
Marie Laure Kabré, représentante du chef du projet Burkina Dry More

Comme l’ont souligné Marie Laure Kabré, représentante du chef du projet Dry More, conseillère en agronomie pour le projet Burkina Dry More et Rachel Dayo point focal AGRODEV ; cette cérémonie de remise de kits fait suite à des sessions de formations pour permettre aux bénéficiaires qui ont reçu la formation de pouvoir mettre en pratique ce qu’ils ont reçus pendant les formations, leur donner de l’élan.

Il s’agit aussi de leur faire comprendre que l’aliment bétail étant aujourd’hui un grand défi, ces kits leur permettront de commencer déjà la production d’aliments à double usage c’est à dire qu’ils pourront eux même en consommer et aussi en donner aux animaux. Ce qui va permettre de soulager un tant soit peu le déficit en aliment bétail.

JPEG - 87.4 ko
Rabyatou Valian une bénéficiaire, éleveur et étudiante en finances comptabilité

Rabyatou Valian une bénéficiaire, éleveur et étudiante en finances comptabilité a remercié les donateurs pour le soutien. Elle indique qu’elle participe à ce projet depuis longtemps et a reçu des formations il y a peu de temps sur comment élever le bétail avec ce qu’on cultive. Ces semences à double utilité (consommation de céréales, et fourrages, pour les animaux), va leur faciliter l’élevage du bétail à moindre coût vue la présente cherté de la vie. Selon elle, le marché de l’emploi étant devenu très compliqué, cet accompagnement pour son activité d’élevage est une opportunité qui peut lui permettre d’employer d’autres personnes.

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter