Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Lutte contre le terrorisme au Burkina : La ministre Valérie Kaboré souhaite (...)

Lutte contre le terrorisme au Burkina : La ministre Valérie Kaboré souhaite plus de professionnalisme dans le traitement de l’information

Lefaso.net

lundi 4 juillet 2022

La ministre de la communication, de la culture, des arts et du tourisme, Valérie Kaboré, séjourne à Bobo-Dioulasso depuis le 1er juillet dernier, et ce jusqu’au 5 juillet. Elle a mis à profit sa visite dans la capitale culturelle du Burkina Faso, pour rencontrer différents acteurs de la région des Hauts-Bassins, dont ceux des médias. Cette rencontre d’échanges avec les journalistes a eu lieu ce lundi 4 juillet 2022, à la maison de la culture, Mgr Anselme Titiama Sanon.

Lutte contre le terrorisme au Burkina : La ministre Valérie Kaboré souhaite plus de professionnalisme dans le traitement de l’information

Cette rencontre d’échanges avec les acteurs des médias de la région des Hauts-Bassins est la toute première, depuis la prise de fonction de la ministre en charge de la communication. Présente à Bobo-Dioulasso depuis quelques jours déjà, la ministre Valérie Kaboré a voulu cette rencontre pour, non seulement se présenter aux journalistes et communicateurs de la région, mais aussi pour recueillir leurs différentes préoccupations. « Cela fait déjà quelques mois que je suis à la tête du ministère. Et il était nécessaire que je vienne me présenter aux différents acteurs de la région des Hauts-Bassins, prendre la température réelle de la vie des médias, recueillir les différentes préoccupations afin qu’ensemble, nous puissions trouver les solutions », a expliqué la ministre de la communication, Valérie Kaboré.

JPEG - 66.6 ko
Les journalistes présents à la rencontre d’échanges avec leur ministre de tutelle

A l’entame de ses propos, la ministre a tenu à féliciter l’ensemble des acteurs des médias de façon générale et particulièrement ceux de la région des Hauts-Bassins, pour le travail abattu sur le terrain pour informer la population. Elle reste convaincue que le journalisme demeure une profession noble. Et face à la situation sécuritaire du pays elle appelle les journalistes du Burkina Faso à plus d’union pour faire front à l’ennemi.

Pour elle, les acteurs des médias sont des éléments clés dans la lutte contre le terrorisme. C’est pourquoi, elle les invite à en prendre conscience, à travailler surtout avec plus de responsabilité et de professionnalisme dans le traitement de l’information. Pour sa part, elle réaffirme son engagement à travailler à préserver la liberté de la presse au Burkina et à être la porte-parole des acteurs des médias auprès de l’autorité centrale.

JPEG - 101.2 ko
Mountamou Kani, directeur de publication de L’Express du Faso

Cette manière de venir toucher du doigt les réalités des médias de la région a été appréciée par les acteurs eux-mêmes. Ils ont saisi l’occasion pour aborder avec leur ministre de tutelle, leurs préoccupations quotidiennes. Lesquelles préoccupations se résument à la question de la subvention des entreprises de presse privée, la réduction du taux d’intérêt des prêts et la collaboration entre les journalistes et les forces de défense et de sécurité qui n’est pas au beau fixe souvent. La ministre Valérie Kaboré de rassurer tous les acteurs que « tout est mis en œuvre pour que les entreprises de presse rayonnent au Burkina Faso ».

Au nom de la presse de la région des Hauts-Bassins, le directeur de publication de L’Express du Faso, Mountamou Kani, a salué la ministre Kaboré pour cette initiative de rencontrer les acteurs des médias locaux.

JPEG - 69.4 ko
La photo de famille des journalistes des Hauts-Bassins avec la ministre de la communication, Valérie Kaboré

« C’est toujours un plaisir pour les acteurs des médias de rencontrer leur ministre de tutelle, pour échanger sur les difficultés que nous vivons au quotidien. Elle est venue écouter nos difficultés et nous a rassurés que la période de la transition est une période où on peut faire beaucoup de reformes, qu’elle prendra toutes les initiatives pour travailler à ce que nos préoccupations puissent être prises en compte. Nous ne pouvons que saluer cela », a-t-il laissé entendre.

Prenant toujours la parole au nom des acteurs des médias de la région, il a réaffirmé leur engagement à accompagner le ministère dans l’atteinte de ses objectifs. Aussi, il a rassuré la ministre Valérie Kaboré de leur engagement dans la lutte contre le terrorisme. « En tant que médias, nous avons effectivement notre rôle à jouer dans cette lutte qui nous est imposée. Il y a le volet lutte avec les armes que tout le monde connaît, mais il y a aussi le volet de la communication qui est notre arme. Nous sommes conscients de cela et nous prenons l’engagement à jouer ainsi notre rôle », a rassuré Mountamou Kani.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter