Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Engagement citoyen du projet PAFA-4R : Un « manuel de formation » conçu pour (...)

Engagement citoyen du projet PAFA-4R : Un « manuel de formation » conçu pour une meilleure implication des acteurs

Lefaso.net

mardi 19 juillet 2022

Le « manuel de formation » sur l’engagement citoyen et la veille citoyenne a été validé ce mardi 19 juillet 2022, à Bobo-Dioulasso. Ledit document a été élaboré dans le cadre du Projet d’appui aux filières agricoles dans les régions des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et du Sud-ouest (PAFA-4R). Ce manuel va servir aux points focaux et formateurs endogènes dans l’animation des différentes formations et activités de sensibilisation, dans le cadre de la mise en œuvre des activités dudit projet.

Engagement citoyen du projet PAFA-4R : Un « manuel de formation » conçu pour une meilleure implication des acteurs

Le document ainsi présenté aux acteurs du projet tient compte des modules pour les sessions de formations sur l’engagement citoyen et la veille citoyenne. Il définit et identifie également les thématiques à développer en lien avec l’engagement citoyen et de la veille citoyenne.

Une fois validé, il permettra de former les bénéficiaires du projet, dont les sociétés coopératives, sur la veille citoyenne. Selon le chargé d’appui technique au sein de l’unité de coordination des projets PAPFA/PAFA-4R, Ambroise Zoma, il s’agira de leur donner des connaissances pour qu’ils puissent apprécier les initiatives de développement du projet PAFA-4R. « Cela va leur permettre d’apporter des critiques, afin de nous permettre d’améliorer les actions du projet », a-t-il expliqué.

Le document a été élaboré par le Groupe de recherche et d’appui aux collectivités territoriales (GRACT). Ce cabinet a pour mission de développer et de proposer de nouveaux instruments de renforcement de la bonne gouvernance démocratique, locale, économique, financière. Ledit document a été conçu grâce à l’appui financier du PAFA-4R, lui-même financé par le Fonds international pour le développement de l’agriculture (FIDA) et la Banque africaine de développement (BAD).

Promouvoir les filières agricoles au Burkina

JPEG - 75.2 ko
La photo de famille

C’est conscient que le développement d’un pays passe nécessairement par le développement de l’agriculture que les autorités du Burkina Faso, appuyées par des partenaires financiers, ont mis en œuvre le projet PAFA-4R. Il vise « l’accroissement significatif de la chaîne de valeur ajoutée des productions agricoles qui emploie 86% de la population active du Burkina ».

Ce projet ambitionne de répondre de façon adéquate aux enjeux de la transformation structurelle, économique et sociale ; aux défis de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à la problématique cruciale de la création d’emplois décents pour les jeunes et les femmes. Il vise le développement de six filières agricoles que sont le riz, le maraîchage, le sésame et le niébé, les produits forestiers non ligneux et la pisciculture.

JPEG - 51.4 ko
Le chargé d’appui technique au sein de l’unité de coordination des projets PAPFA/PAFA-4R, Ambroise Zoma

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet, l’Association les mains unies du Sahel (AMUS) a été recrutée pour assurer la mise en œuvre des actions du volet engagement citoyen. Ce, à travers le Projet de mise en œuvre des activités d’engagement citoyen dans les projets du FIDA et de la BAD au Burkina Faso. C’est dans cette optique qu’il a été prévu la conception d’un manuel de formation sur l’engagement citoyen et la veille citoyenne. Ce manuel servira aux points focaux et formateurs endogènes dans l’animation des différentes formations et activités de sensibilisation.

« L’objectif du manuel c’est de former les sociétés coopératives sur l’engagement citoyen, sur la veille citoyenne. Il s’agit de leur donner des connaissances pour qu’ils puissent apprécier les initiatives de développement du projet PAFA-4R, ce que nous avons fait, qu’est-ce qu’ils peuvent apporter comme critiques pour nous permettre d’améliorer les actions du projet », a indiqué Ambroise Zoma. Après l’élaboration du document, les acteurs du projet se sont réunis ce mardi 19 juillet 2022 à Bobo-Dioulasso, pour sa validation.

JPEG - 80.4 ko
Josias Yaméogo, le coordonnateur du projet de mise en œuvre de l’engagement citoyen dans les projets du FIDA et de la BAD au Burkina Faso, à l’Association les mains unies du Sahel

Josias Yaméogo est le coordonnateur du projet de mise en œuvre de l’engagement citoyen dans les projets du FIDA et de la BAD au Burkina Faso, à l’Association les mains unies du Sahel. Il a fait savoir que ce manuel a été souhaité dans le cadre des activités du FIDA et de la BAD. « Il y a beaucoup d’investissements qui sont faits au profit des associations et des sociétés coopératives et il faut une veille citoyenne pendant l’exécution des marchés publics. Il faut une appropriation des différents acteurs ou des partenaires, des sociétés coopératives, des investissements réalisés à coût de centaines de millions, afin que ces investissements ne tombent pas en désuétude quelques années après la fin du projet », a-t-il laissé entendre.

Avant sa validation, le document a été soumis à l’observation du PAFA-4R, de l’AMUS et d’autres observateurs externes, qui ont apporté leur amendement. Ainsi validé, le document va servir à des campagnes de sensibilisation au profit des sociétés coopératives des quatre régions concernées par le projet. Et ces personnes iront au niveau communal pour former des organisations paysannes de base sur la veille citoyenne, sur l’engagement citoyen.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter