Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Burkina/Poids et prix du pain : Des patrons de boulangeries de (...)

Burkina/Poids et prix du pain : Des patrons de boulangeries de Bobo-Dioulasso sensibilisés pour le respect des normes

Lefaso.net

vendredi 22 juillet 2022

L’ABNORM (Agence burkinabè de normalisation de la métrologie et de la qualité) a organisé, vendredi 22 juillet 2022 à Bobo-Dioulasso, un atelier d’information et de sensibilisation sur le contrôle du poids du pain et les bonnes pratiques d’hygiène dans les boulangeries.

Burkina/Poids et prix du pain : Des patrons de boulangeries de Bobo-Dioulasso sensibilisés pour le respect des normes

Le pain, aliment de base et stratégique dans plusieurs pays, figure parmi les produits de grande consommation du Burkina. Son prix et son poids sont règlementés. Ainsi, tout propriétaire ou gérant de boulangerie est tenu de mettre à disposition des consommateurs des baguettes de pain dont la qualité et la quantité respectent les normes.

Au Burkina, à cause de la crise économique dans le monde qui a engendré la vie chère et l’augmentation du prix du blé (matière première du pain) sur le marché, les boulangers avaient voulu augmenter le prix du pain de 150 à 200 F. Ce qui a conduit à des dénonciations au sein de la population et des syndicats. Pour traiter de la question, il s’est tenu une rencontre entre le gouvernement et les patrons de boulangeries. Il a été convenu entre les deux parties de maintenir le prix à 150 F, et le poids à 160 g. Cependant, il est constaté un non-respect des exigences de poids dans la plupart des boulangeries.

JPEG - 68.9 ko
Les participants

Cela peut s’expliquer par une méconnaissance de la règlementation et des modalités du contrôle du poids du pain par certains acteurs de la boulangerie. Mais cela peut être aussi de mauvaise foi, comme l’indique Abdou Rahim Kinda, directeur régional de l’ABNORM des Hauts-Bassins.

Le présent atelier d’information et de sensibilisation a été initié afin d’amener les différents acteurs à mieux connaître la règlementation et à mettre sur le marché du pain respectant les exigences de qualité et de quantité.

Cet atelier est le deuxième du genre après celui qui s’est tenu avec les boulangers de Ouagadaougou le 16 juin 2022.

JPEG - 46.6 ko
Abdou Rahim Kinda, directeur régional de l’ABNORM des Hauts-Bassins

Il y aura trois communications dont la première porte sur la présentation de l’ABNORM, la deuxième sur le contrôle métrologique du poids du pain mais aussi la réglementation du secteur. Quant à la troisième communication, elle va porter sur les bonnes pratiques d’hygiène dans les boulangeries.

Il s’en suivra des phases d’échanges pour permettre aux acteurs de la boulangerie et à l’ABNORM de s’accorder car les contrôles seront intensifiés après ces ateliers.

En effet selon Abdou Rahim Kinda, directeur régional de l’ABNORM des Hauts-Bassins, après cet atelier, les acteurs seront informés sur les modalités du contrôle et à partir de cet atelier, les textes seront appliqués dans la plus grande rigueur. Il souligne que le non-respect du poids est une tromperie du consommateur. Toute tromperie sur le poids du pain sera sanctionnée conformément à la loi d’une amende qui va de 500 000 à 500 millions de francs CFA ou d’une peine de prison d’un an à cinq ans. L’amende et la peine de prison peuvent aussi être appliquées à la fois.

JPEG - 76.6 ko
Photo de famille

Pour ce qui concerne les bonnes pratiques d’hygiène dans les boulangeries, le pain est, comme le dit Abdou Rahim Kinda, un produit alimentaire. Et pour tout produit alimentaire depuis sa matière première jusqu’au consommateur, il y a des exigences de qualité à respecter y compris le transport du produit. Donc le transport du produit est, dit-il, « bel et bien partie intégrante dans la qualité et il faut y veiller ». Il cite en exemple les femmes qui exposent le pain au bord du goudron, qui même si elles ne sont pas concernées par le présent atelier dédié aux patrons et gérants de boulangeries, sont aussi des acteurs à sensibiliser car l’exposition à ciel ouvert d’un produit alimentaire qui est de consommation directe n’est pas très bien indiquée.

Au niveau national, ce contrôle du poids du pain est dévolu à l’ABNORM, structure nationale chargée de la mise en œuvre de la politique nationale en matière de normalisation, de métrologie de contrôle de la qualité et de promotion de la qualité.

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter