Nous sommes le  

Accueil > Actualité > « Projet Lönni » : Quand l’art efface le handicap

« Projet Lönni » : Quand l’art efface le handicap

Lefaso.net

lundi 8 août 2022

L’association Art au-delà du handicap a procédé à la restitution des travaux du « projet Lönni », le samedi 6 août 2022 à Bobo-Dioulasso. Ce projet a permis le renforcement des capacités des jeunes en situation de handicap et de jeunes valides sur le plan culturel. 12 mois durant, la soixantaine de participants a été formée entre autres en danse, en théâtre, en musique, en informatique et surtout en langage de signes.

« Projet Lönni » : Quand l’art efface le handicap

Yaya Sanou est un artiste danseur, chorégraphe. Il est le président de Art au-delà du handicap. Une association qui œuvre pour le bien-être des personnes en situation de handicap auditif. Et lorsqu’il a rencontré le monde du handicap, ce fut la « révélation humaine de sa vie ». C’est ainsi qu’il découvre que les personnes handicapées ont aussi des compétences. Il voit en ces personnes leur potentialité, la liberté de création qu’elles ont en elles. Il décide ainsi de les aider à l’exprimer, pour leur donner aussi confiance en elles.

Depuis quelques années déjà, Yaya Sanou se bat au quotidien pour que ces personnes soient reconnues comme des artistes à travers des formations en danse, en musique, en théâtre, etc.

JPEG - 48 ko
Le président de l’association Art au-delà du handicap, Yaya Sanou

Il s’emploie surtout à leur donner une image positive d’elles-mêmes, à faire en sorte aussi qu’on ne les voit plus uniquement à travers leur dépendance, mais parce qu’elles peuvent réellement apporter un plus à la société. Ce projet Lönni s’inscrit dans cette perspective d’inclusion. Il est financé par le Fonds de développement culturel et touristique et l’Union européenne, dans le cadre du programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture.

Selon le président de l’association Art au-delà du handicap, ce projet a permis de renforcer les capacités des jeunes en situation de handicap (mal entendant, mal voyant) ainsi que des jeunes valides. Durant douze mois, la soixantaine de jeunes a pu participer à plusieurs activités, à savoir la danse, la musique, le théâtre, l’informatique, la formation sur le langage des signes. L’objectif de cette dernière formation est de faciliter la communication entre tous les acteurs bénéficiaires du projet, mais surtout avec les personnes en situation de handicap auditif.

JPEG - 64.7 ko
Des personnes en situation de handicap auditif exécutent des pas de danse

« Le projet Lönni est un projet de formation en danse, théâtre, musique, langage des signes et en informatique, au profit des personnes en situation de handicap et non. Ce projet a duré 12 mois et les participants ont collaboré à pas mal d’activités. Ce soir c’est la restitution de ce que les participants ont appris et les partenaires qui nous accompagnent sont là pour la restitution. Nous mettons tout en œuvre pour donner une suite à ce projet, parce que nous avons formés des artistes ; maintenant ils savent travailler et donc il faut leur trouver des moyens pour qu’ils puissent montrer leur savoir-faire au Burkina et au-delà de nos frontières », a expliqué Yaya Sanou.

JPEG - 50.4 ko
Le directeur général du Fonds de développement culturel et touristique, Alphonse Tougouma

Présent à cette soirée de restitution, le directeur général du Fonds de développement culturel et touristique, Alphonse Tougouma, soutient que cette initiative est à accompagner. Il dit être émerveillé par les différents spectacles présentés. Selon lui, cette soirée était pleine d’émotion et d’enthousiasme. Il affirme également que ce projet règle des problèmes au niveau du fonds à savoir la réduction des inégalités, la création d’emplois, etc.

« Nous sommes fiers aujourd’hui d’avoir cru en ce projet et désormais nous avons fois en ce projet. Il est évident que ce genre de projet ne doit pas s’arrêter en si bon chemin. Je pense déjà à accompagner le promoteur afin que nous puissions créer une école dans ce sens. Nous allons voir avec les autres partenaires comment on peut mieux structurer ce projet. Plus on va mettre de l’argent dans la culture, plus on arrivera à gérer nos problèmes. Ce sont ces activités qui nous permettent de souder les fondements de la nation burkinabè », a-t-il laissé entendre.

JPEG - 99.6 ko
La photo de famille à l’issue de la cérémonie de restitution

Les participants, quant à eux, n’ont que des mots de remerciements à l’endroit des formateurs. Selon leur porte-parole, participer à ce projet leur a permis non seulement de renforcer leurs capacités mais aussi de faire la rencontre des professionnels des arts de la scène. « Nous avons appris de nouvelles méthodes et techniques aussi bien en danse, en musique qu’en théâtre. Grâce à la formation en langage des signes, nous avons pu obtenir des compétences de bases afin de pouvoir communiquer avec nos frères en situation de handicap auditif (…). Aussi, nous avons pu travailler sur le processus de création de spectacle qui nous sera utile tout le long de notre carrière professionnelle », a expliqué le porte-parole des participants.

Par ailleurs, il a souligné que le projet Lönni est une « formidable plateforme » de promotion de la paix et du vivre-ensemble aujourd’hui menacé par la montée de l’intolérance. Notons que Art au-delà du handicap est une association à but non lucratif œuvrant pour l’insertion socioprofessionnelle des personnes en situation de handicap à travers l’art et la culture. Elle existe depuis 2016.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter