Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Elections municipales à Bobo : Des électeurs n’ont pas pu accomplir leur acte (...)

Elections municipales à Bobo : Des électeurs n’ont pas pu accomplir leur acte citoyen

dimanche 22 mai 2016

Dimanche 22 mai 2016. Jour des élections municipales au Burkina Faso. A Bobo-Dioulasso, des électeurs ont pris d’assaut les centres de vote dès 6 heures pour accomplir leur devoir citoyen. Certains n’ont malheureusement pas pu le faire faute d’avoir retrouvé leurs bureaux de vote.

Elections municipales à Bobo : Des électeurs n’ont pas pu accomplir leur acte citoyen

Peu avant 6heures, quelques électeurs attendaient patiemment devant leur bureau de vote à l’école Colma A dans l’arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso. Une fois ouvert, ceux-ci accomplissaient leur devoir citoyen. Jusqu’à 7 heures, c’est une faible affluence que l’on constatait sur les lieux. Mais en entendant, tout se passe bien, selon le président d’un bureau de vote. A l’école Colma I par contre, Boukari Ouédraogo n’arrêterait pas de se plaindre.

« Je suis là depuis 6heures, il est 7heures, et je n’ai pas encore voté. Je cherche mon bureau en vain », laisse-t-il entendre. Une situation qui s’explique par le fait que des bureaux ont été supprimés après l’élection présidentielle du 29 novembre, selon le président du bureau n°4. Même constat à l’école Farakan dans l’arrondissement n°1 ou beaucoup d’électeurs sont repartis sans avoir voté.

« Tout se passe bien »

A l’école Boromakoté et à l’Action sociale de Bobo-Dioulasso, le gouverneur de la région des Hauts-Bassins Antoine Attiou est allé s’assurer du bon déroulement du scrutin. « Nous avons parcouru quelques bureaux de vote, et tout se passe dans le calme comme nous l’avons souhaité. Tout le matériel électoral est mis en place. Il ne nous a pas été signalé un quelconque incident. En tout cas, à l’heure actuelle, les échos qui nous parviennent sont rassurants », a déclaré Antoine Attiou. Il entend poursuivre sa tournée dans la province du Kénédougou et du Tuy.

Il est tout de même à signaler qu’un petit incident s’est produit à Badara, avec la création d’un nouveau quartier qui n’a pas de bureau de vote. Mais M. Attiou rassure que le problème sera résolu. Les enjeux de ces élections selon le gouverneur de la région des Hauts-Bassins sont énormes, car il s’agit d’élire des représentants des communes et des régions pour conduire le développement de nos collectivités. Il n’y a pour le moment pas d’affluence, a constaté le gouverneur qui espère tout de même que d’ici la fermeture, beaucoup d’électeurs pourront accomplir leur devoir.
Le changement à Bobo n’est pas impossible

Adama Sanou, un des candidats de l’arrondissement n°1 de Bobo-Dioulasso croit fermement au développement de la ville. Venu voter à l’école Farakan, il pense avoir fait œuvre utile. « Je suis candidat pour qu’il y ait un changement dans la commune de Bobo. Entre les plaintes que les gens ressassent tous les jours, il faut que les choses changent. Et moi je veux le changement et ce changement n’est pas impossible. J’espère donc être élu pour participer au débat local », a-t-il laissé entendre.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter