Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Boucle du Mouhoun : La direction régionale de la CNSS outille ses (...)

Boucle du Mouhoun : La direction régionale de la CNSS outille ses partenaires sur leurs droits et devoirs

Lefaso.net

vendredi 13 janvier 2023

La direction régionale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) de la Boucle du Mouhoun a organisé, le jeudi 12 janvier 2023 à Boromo, une conférence publique au profit de ses assurés et partenaires sociaux. Cette rencontre visait à sensibiliser ces acteurs sur leurs droits et devoirs vis-à-vis de la CNSS. La rencontre a enregistré la présence des travailleurs du secteur informel et beaucoup de travailleurs particuliers.

Boucle du Mouhoun : La direction régionale de la CNSS outille ses partenaires sur leurs droits et devoirs

Selon le directeur régional de la CNSS de la Boucle du Mouhoun, Salifou Lougué, cette journée est un cadre que s’offre la CNSS pour échanger avec ses assurés et partenaires sociaux, en vue de prendre en compte leurs préoccupations dans la mise en œuvre des missions de la caisse. A l’en croire, cette rencontre s’inscrit dans le cadre des activités annuelles de la direction régionale de la CNSS de la Boucle du Mouhoun. « L’objectif de cette rencontre est de permettre à chaque partenaire de connaître l’ensemble de ses droits et devoirs vis-à-vis de la CNSS », a souligné le directeur régional, Salifou Lougué.

JPEG - 119 ko
Le directeur régional de la CNSS de la Boucle du Mouhoun, Salifou Lougué

Il a par ailleurs rappelé que la mission principale de la CNSS est de recouvrer les cotisations sociales, afin de payer les prestations. Et c’est au regard de cela, qu’il était opportun pour sa direction, de tenir cette rencontre pour échanger avec tous les partenaires pour qu’ils puissent connaître leurs droits et obligations. Deux exposés portant sur l’historique et les prestations de services de la CNSS ont été présentés aux participants au cours de cet atelier. Des communications qui ont abouti à des échanges entre les acteurs de la CNSS et les participants.

De la première communication, l’on retient que la sécurité sociale est un droit pour tout être humain en général et pour tout Burkinabè en particulier. Elle est également la forme de solidarité la plus élaborée avec la garantie de l’Etat. Le régime de sécurité sociale géré par la CNSS a été institué par la loi n°004-2021/AN du 6 avril 2021 portant régime de sécurité sociale applicable aux travailleurs salariés et assimilés au Burkina Faso et l’ensemble de ces textes d’application.

JPEG - 88.8 ko
La photo de famille des participants à la rencontre de sensibilisation de la CNSS

Il existe deux types de régimes de sécurité sociale fonctionnels pour le moment au Burkina. Il s’agit du régime de sécurité sociale applicable aux travailleurs salariés et assimilés au Burkina, géré par le CNSS ; le régime applicable aux agents publics de l’Etat, géré par la Caisse autonome de retraite des fonctionnaires (CARFO) et le régime d’assurance maladie universelle au Burkina Faso (RAMU-BF), géré par la Caisse nationale d’assurance maladie universelle, qui est en cours d’opérationnalisation.

Dans cette communication présentée par Mamadou Zonou, il a fait savoir que l’appartenance au régime de sécurité sociale est obligatoire et de plein droit pour les entreprises et leurs salariés. « Sont également assujettis les salariés de l’Etat et des collectivités publiques ou locales qui ne bénéficient pas d’un régime particulier de sécurité sociale », a-t-il laissé entendre.

La deuxième communication a abordé le régime géré par la CNSS qui comporte trois branches à savoir la branche des prestations familiales, la branche des risques professionnels et la branche des pensions. Le service de ces prestations est complété par une action sanitaire et sociale. Cet exposé a surtout mis l’accent sur l’assurance volontaire qui est destinée au grand public, aux acteurs du secteur informel, des professions libérales et des travailleurs indépendants du secteur agro-sylvo-pastoral, etc.

JPEG - 79.3 ko
Seydou Koné, chef de service central de recouvrement

Pour le directeur régional de la CNSS de la Boucle du Mouhoun, Salifou Lougué, les statistiques montrent aujourd’hui, qu’au niveau de la couverture sociale, moins de 10% de la population bénéficie d’une couverture sociale. D’où la nécessité d’étendre la couverture sociale à un grand public à travers donc l’assurance volontaire. « C’est un produit qui est ouvert aux indépendants, tous ceux qui font le commerce ou toute autre activité peuvent souscrire et Boromo représente un potentiel avec un public qui peut être intéressé par le produit », a-t-il expliqué.

Cette rencontre visait à lever toute équivoque et les appréhensions préjudiciables de l’opinion publique sur les missions régaliennes de la caisse au sein de la société. Pour le représentant de la direction centrale, Seydou Koné, chef de service central de recouvrement, cette activité est une manière pour la CNSS de se rapprocher de son public, de recueillir les préoccupations des assurés, afin de pouvoir les prendre en compte dans l’ensemble de ses programmes.

JPEG - 115.4 ko
Cheikh Omar Traoré, comptable pour une association à Boromo

« Nous couvrons l’ensemble du territoire et nos équipes font un travail de sensibilisation au quotidien, mais nous avons jugé bon de regrouper de temps en temps nos assurés afin de les écouter aussi. C’est une approche client qui vise à écouter le client pour prendre en compte ses besoins dans nos activités pour que le client soit davantage satisfait », a indiqué Seydou Koné qui n’a pas manqué de saluer la mobilisation des participants.
Au regard du potentiel qu’il y a à Boromo, il a promis le renforcement de la représentation au niveau de la ville pour conquérir davantage les assurés.

L’organisation de ce séminaire est saluée à sa juste valeur par les participants. Cheick Omar Traoré est comptable pour une association de la place. Il se réjouit d’avoir participé à cette rencontre qui, selon lui, est la bienvenue. Il affirme ainsi avoir appris beaucoup de choses durant les échanges. « Cette rencontre nous est très bénéfique. Au terme des échanges, nous sommes plus qu’outillés sur les questions de sécurité sociale. Nous allons pouvoir nous organiser au niveau de notre structure pour ce qui concerne les cotisations », a-t-il martelé.

JPEG - 88.7 ko
Mr Zerbo souhaite que cette activité puisse perdurer pour permettre à d’autres personnes d’en bénéficier

Ce n’est pas Mr Zerbo qui dira le contraire. Première du genre, il a souhaité que cette activité puisse perdurer afin que d’autres personnes en bénéficient également. « L’information est bien passée et nous savons maintenant ce que la CNSS peut faire pour le travailleur et ce dont le travailleur peut bénéficier en acceptant l’affiliation », a-t-il dit. Pour sa part, Delwendé Kaboré, une autre participante, a salué les initiateurs pour l’organisation de ce séminaire. Selon elle, le fait que cette rencontre ait pris en compte les assurés (employés) et les employeurs est une bonne chose. « Cela permet à tout le monde d’avoir le même niveau d’information », a-t-elle conclu.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter