Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Conflit mouvement sunnite-communauté siamou de Orodara : Le gouverneur des (...)

Conflit mouvement sunnite-communauté siamou de Orodara : Le gouverneur des Hauts Bassins rencontre les protagonistes

jeudi 21 juillet 2016

Dans l’optique de trouver une solution à la crise qui oppose le mouvement sunnite de Orodara à la communauté siamou de la localité, le gouverneur de la région des Hauts-Bassins a rencontré les protagonistes dans la soirée du 20 Juillet 2016.

Conflit mouvement sunnite-communauté siamou de Orodara : Le gouverneur des Hauts Bassins rencontre les protagonistes

Echanger avec les protagonistes de la crise communautaire qui oppose la communauté siamou au mouvement sunnite de Orodara, tel a été le motif de la présence du gouverneur à Orodara. Il dit être venu pour tenir un langage de paix et de cohésion sociale. Un dossier judiciaire a déjà été engagé auprès de la Cours d’appel de Bobo-Dioulasso, mais il a la conviction qu’en matière de recherche de la paix, un mauvais arrangement pourrait être mieux qu’un bon procès.

« Cette place n’est pas négociable »

Durant son séjour dans la cité du verger, le gouverneur a rencontré séparément les différentes parties. Ainsi, le premier groupe à être rencontré a été la communauté siamou. Aux notables, le gouverneur a demandé de rester comme ils l’ont toujours été c’est-à-dire accepter les autres, vivre avec eux. Il les a rassuré qu’une solution au problème sera trouvé. Du moment où l’affaire est en justice, il a demandé à ce que chacun reste dans sa position en attendant le verdict de la justice.

Selon le chef de canton, le message du gouverneur a été bien reçu. Selon lui, à Orodara, il n’y a pas de palabre car dans toute coexistence il y a toujours des hauts et des bas et c’est cette situation qui se passe actuellement. Dans les coutumes traditionnelles, les non-dits sont plus nombreux que ce qu’on dit. C’est sur cette place que tous les quarante ans, la communauté toute entière fête son nouvel an. Pour lui, cette place n’est ni ‘’cédable’’, ni modifiable, ni négociable avant de conclure en ces termes : "quand vous ouvrez la porte à quelqu’un et cette personne ne veut pas vous voir, qu’est-ce que vous faites ? "

La communauté se conformera à la décision de justice

Après la communauté siamou, le gouverneur a fait un tour à la mosquée saccagée avant de rencontrer le mouvement sunnite. Retour ligne automatique
Devant cette communauté, c’est le même langage de paix qui a été tenu. Il a rappelé à l’assistance que l’islam est une religion qui prône la paix et la communauté siamou est une communauté de paix, il ne comprend donc pas pourquoi cette mésentente.

Pour le mouvement sunnite, ils ont tous les documents d’acquisition du terrain en bonne et due forme. Ils se conformeront entièrement au verdict de la justice. Toutefois, il déplore le fait qu’aucun constat n’ait été fait sur le site de la mosquée depuis son saccage par les jeunes siamou.

Monsieur Abdoul Karim Sangaré,commissaire à la santé du bureau régional du mouvement sunnite des Hauts-Bassins a salué l’écoute et la spontanéité avec laquelle les autorités les ont reçus et prêté une oreille attentive à leur doléance. Selon lui, le mouvement sunnite est une association religieuse islamique qui prône la paix,la tolérance,le bon vivre ensemble et la concorde. Il prie donc pour l’entente et la paix sociale dans le pays.

A l’issue de ces échanges, le gouverneur s’est dit satisfait car les rencontres ont permis d’éviter une escalade de la violence. Aussi, avec le député-maire de Orodara, Hervé Konaté, une esquisse de solution sera t il mis en œuvre après la décision de justice.

Nazaire KONATE
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter