Nous sommes le  

Accueil > Actualité > L’ITIE : Des acteurs outillés sur le contenu du nouveau code minier à (...)

L’ITIE : Des acteurs outillés sur le contenu du nouveau code minier à Bobo-Dioulasso

jeudi 22 décembre 2016

L’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) organise à Bobo-Dioulasso un atelier de formation au profit des hommes de presse et les membres du comité de pilotage sur le code minier et ses implications. Cette session de formation a pour objectif de partager avec l’ensemble des participants, le contenu du nouveau code minier et voir éventuellement ses différentes évolutions de 2003 à 2015.

L’ITIE : Des acteurs outillés sur le contenu du nouveau code minier à Bobo-Dioulasso

L’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) accompagné du Projet d’Appui au Développement du Secteur Minier de la Banque Mondiale, tient à Bobo-Dioulasso du 21 au 23 décembre 2016, un atelier de formation au profit des journalistes et des membres du comité de pilotage du code minier du Burkina Faso. L’objectif de cette session est de partager avec l’ensemble des participants, le contenu du nouveau code minier et voir son évolution de 2003 à 2015. « Durant les trois jours, les fondamentaux du code minier seront connus de tous pour qu’ensemble, nous puissions relever le défis de la transparence dans le domaine » ; a laissé entendre Ouédraogo Halidou, secrétaire permanent de l’ITIE du Burkina Faso.

Adopté le 26 juin 2015, ce nouveau code minier vise à orienter l’ensemble des acteurs du secteur minier afin d’éviter tout amalgame et toute interprétation non fondée sur son contenu.

Selon Kassia Salifou, juriste en droit minier et formateur, de 2003 à 2015, il y a eu des changements significatifs sur plusieurs points dans le contenu du code minier au Burkina Faso. Des changements allant d’une part à une meilleure prise en compte des communautés locales dans le code qui tient compte des droits de l’homme et de leurs intérêts et d’autre part, par le renforcement de mécanismes pour une meilleure protection de l’environnement.

« Il y a un fonds minier de développement local qui a été adopté avec le code de 2015 qui va permettre qu’un certain pourcentage des recettes minières puisse retourner au niveau de la localité selon un mécanisme de gestion qui sera mis en place pour que ça puisse contribuer au développement de cette localité où les mines se trouvent implantées » a-t-il expliqué.
A l’issue de cette formation, il est attendu que les participants venus de différentes régions du Burkina Faso, s’approprient le contenu du nouveau code pour ensuite relayer l’information juste partout où besoin se fera sentir.

L’ITIE est une initiative à laquelle le Burkina Faso a adhéré en 2008, et aujourd’hui elle compte 51 pays au niveau international et son secrétariat international est basé à Norvège. C’est une initiative qui tente de protéger les gouvernements qui ont des ressources minières contre les sociétés qui les exploitent afin de permettre à ces états de profiter de l’exploitation de leurs ressources minières.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Soleil et nuages épars, Humididté : 49%
Max : °C
Min : °C

32°C
Soleil et nuages épars
Mardi
Inconnu
21|32°C
Mercredi
Orage épars
22|31°C
Jeudi
Orage épars
22|31°C
Vendredi
Orage épars
22|31°C
Samedi
Orage épars
22|31°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter