Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Ministère de la Santé : Le troisième centre d’hémodialyse inauguré à (...)

Ministère de la Santé : Le troisième centre d’hémodialyse inauguré à Bobo

lundi 30 avril 2018

Le 26 Avril 2018 marque un tournant décisif dans la vie du Centre Hospitalier Universitaire Souro Sanou de Bobo-Dioulasso et de celle des populations de son aire sanitaire. En effet, les Burkinabè bénéficient d’un troisième centre d’hémodialyse construit et entièrement équipé par l’État burkinabè. Dans le cadre de sa visite d’infrastructures sanitaires dans la ville de Bobo-Dioulasso, le ministre de la santé, Nicolas Méda, a saisi l’occasion pour l’inaugurer.

Ministère de la Santé : Le troisième centre d’hémodialyse inauguré à Bobo

L’insuffisance rénale constitue un véritable problème de santé publique au Burkina Faso. En effet, selon Paré Dramane, président de l’association burkinabè des dialysés et insuffisants rénaux, en 2005 le centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo enregistrait 25 dialysés et aujourd’hui, le nombre est de 360 patients qui souffrent d’une insuffisance rénale sans compter dans les autres centres. Avec le nombre insuffisant des centres d’hémodialyse, il est difficile d’offrir des soins de qualité à ces nombreux malades qui souffrent d’une insuffisance rénale.

C’est dans l’optique d’accroitre l’offre de soins en néphrologie au Burkina Fao, que le service de néphrologie et d’hémodialyse a été créé à l’hôpital Souro Sanou le 31 aout 2017. Cette nouvelle unité d’hémodialyse permettra non seulement de sauver de nombreuses vies humaines, mais de soulager des familles qui malgré « leurs petits moyens » devraient se rendre à Ouagadougou pour les prestations qui pourraient se réaliser dorénavant à Bobo-Dioulasso.

A en croire le Directeur Général du centre hospitalier universitaire Souro Sanou, Gustave Sanou, ce service qui est fonctionnel depuis le 14 Novembre 2017 à travers son volet Néphrologie clinique et le 26 Mars 2018 pour la partie Dialyse, permet de prendre en charge toutes les pathologies rénales (insuffisance rénale aiguë et chronique ainsi que les patients dialysés, syndrome néphrotique, la préparation à la greffe rénale et le suivi post-greffe).

La capacité de l’unité d’hémodialyse est de 10 fauteuils de dialyse extensibles et peut prendre en charge au maximum 54 patients en hémodialyse chronique à raison de trois séances par semaines. Le service prend en charge à ce jour 28 cas chroniques après seulement un mois de fonctionnement.

Ainsi, après l’hôpital Yalgado et l’hôpital Blaise Compaoré à Ouagadougou, le ministre de la santé a inauguré le troisième centre d’hémodialyse du Burkina Faso au Centre Hospitalier Universitaire Souro Sanou à Bobo-Dioulasso.
Pour Nicolas Méda, c’est un grand soulagement pour les patients d’être aux côtés de leurs familles, ici dans la région de l’Ouest pour leurs séances d’hémodialyse.

« C’est un programme d’investissement structurant du gouvernement à partir des engagements présidentiels et nous avons un plan pour avoir bientôt à Ouahigouya une autre unité et ensuite dans les neuf autres CHR qui existent, des unités d’hémodialyse pour que maintenant dans chaque région, les patients aient accès à des soins de qualité pour ce qui concerne l’hémodialyse » a souligné le ministre Méda.

Cependant, un certains nombre de préoccupations ont été soulevées par le directeur général du CHUSS, Gustave Sanou. Il s’agit notamment de garantir la sécurité du personnel et des patients à travers la clôture des lieux, d’améliorer la capacité du groupe électrogène et de renforcer le personnel.
Le ministre rassure que ces préoccupations ont été bien notées et seront examinées et que des réponses idoines seront apportées.

Visiblement heureux, le président de l’association burkinabè des dialysés et insuffisants rénaux, Paré Dramane, a salué l’effort du gouvernement burkinabè en faveur des dialysés. « Je suis le plus heureux ce matin. Quand je prends la dialyse au Burkina Faso, je pense que l’État fait un effort pour nous, car la dialyse est couteuse », a-t-il précisé.

Il souhaiterait que le ministre de la santé se penche particulièrement sur le cas des dialysés de Yalgado qui, selon lui, bénéficient d’une dialyse tous les cinq (05) jours et ce à travers la construction et l’équipement d’autres centres de santé.
Il a par la suite adressé ses vifs remerciements à Monsieur le Ministre et au Gouvernement pour la réalisation de ce centre d’hémodialyse. Après la coupure du ruban, le Ministre de la Santé a procédé à la visite du joyau.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Clair de lune voilé, Humididté : 83%
Max : °C
Min : °C

26°C
Clair de lune voilé
Lundi
Inconnu
21|26°C
Mardi
Orage épars
21|29°C
Mercredi
Orage
21|27°C
Jeudi
Orage épars
21|28°C
Vendredi
Orage épars
21|28°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter