Nous sommes le  

Accueil > Actualité > 4e anniversaire de l’insurrection : Le gouvernement et les OSC font le point (...)

4e anniversaire de l’insurrection : Le gouvernement et les OSC font le point des acquis

LEFASO.NET | Haoua Touré

dimanche 28 octobre 2018

Le ministre de la Communication, Rémis Fulgance Dandjinou, a animé, avec des représentants d’Organisation de la société civile (OSC), une conférence publique sur le thème « Enjeux et défis de la consolidation des acquis de l’insurrection populaire et de la résistance au coup d’Etat ».

C’était le samedi 27 octobre 2018 à la Maison de la culture de Bobo-Dioulasso. Cette conférence s’est tenue à l’occasion de la commémoration du 4e anniversaire de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du 3e anniversaire de la résistance au coup d’Etat du 16 septembre 2015.

4e anniversaire de l’insurrection : Le gouvernement et les OSC font le point des acquis

Dans le cadre de la commémoration du 4e anniversaire de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du 3e anniversaire de la résistance au coup d’Etat du 16 septembre 2015, le gouvernement du Burkina a organisé, le samedi 27 octobre 2018 à Bobo-Dioulasso, une conférence publique sur le thème « Enjeux et défis de la consolidation des acquis de l’insurrection populaire et de la résistance au coup d’Etat ». La conférence a été animée par le ministre de la Communication, Rémis Fulgance Dandjinou. La modération a été assurée par Bruno Millogo et deux représentants d’OSC dont Tidiane Dao du « Mouvement en rouge » et Daouda Ouattara du « Mouvement y’en a marre ».

JPEG - 73.2 ko
Daouda Ouattara représentant du Mouvement y’en a marre

Après avoir chanté l’hymne national et observé une minute de silence en mémoire des victimes de l’insurrection, les participants ont entamé des échanges parfois houleux, sur la question sensible des lotissements, l’insécurité, le chômage des jeunes, la corruption… Ces échanges ont dû être interrompus, faute de temps.

Les membres des OSC ont estimé qu’après l’insurrection, il y a eu des acquis, notamment dans le domaine de l’éducation, la santé (à travers la gratuité des soins), les infrastructures (notamment le bitumage des voies). Il a aussi été cité l’implantation d’usines qui a permis de réduire le taux de chômage…

Par contre, les différents intervenants ont beaucoup déploré le problème des lotissements à Bobo, avant de recommander au gouvernement de trouver des solutions adéquates car, disent-ils, « la question des lotissements à Bobo est une bombe à retardement ». Les OSC dénoncent notamment la composition des membres de la commission devant statuer sur la question des lotissements car, selon elles, il est inconcevable que ceux qui ont vendu frauduleusement des parcelles se retrouvent encore comme membres de cette commission.

Le ministre de la Communication, Rémis Fulgance Dandjinou, s’est dit satisfait car, pour une fois, les OSC qui avaient appelé à sortir sont aujourd’hui aux côtés du gouvernement pour échanger. Consolider les acquis de l’insurrection, c’est d’abord, selon le ministre, « respecter les principes de l’Etat de droit (…).

JPEG - 65.3 ko
Remy Fulgance Dandjinou ministre de la communication

Le 2e élément, c’est de répondre aux aspirations de la population parce que ce n’est pas seulement le refus de la modification de l’article 37 ou de la mise en place d’un Sénat qui a mis les populations dehors ; il y a également les questions d’injustice (…), de lotissements. Le gouvernement travaille, beaucoup de choses sont faites mais les attentes sont encore nombreuses. Il faut que chaque Burkinabè accepte le changement pour le Burkina nouveau auquel tout le monde aspire ».

Aussi, Rémis Dandjinou a appelé les OSC à mieux sensibiliser la population aux enjeux de la démocratie, car tout le monde a intérêt à ce que les acquis de l’insurrection survivent.

Daouda Ouattara, représentant du « Mouvement y’en a marre », estime pour sa part qu’il y a eu des acquis, même si certaines préoccupations demeurent, notamment l’épineuse question des lotissements. « On l’a dénoncé depuis le début et aujourd’hui, si ça revient sur la table, c’est que ce que nous avons dit n’a pas été suivi, puisqu’on on retrouve dans la commission des membres qui n’avaient d’autre rôle que de vendre des parcelles. Nous avons même rencontré le ministre des Infrastructures. Le problème de lotissement à Bobo ne peut pas être géré de façon globale, mais cas par cas. Les gens sont entrain de designer par secteur des délégués qui maîtrisent le sujet, et si ça continue comme ça, le problème sera réglé », estime Daouda Ouattara.

JPEG - 70.5 ko
Eloi Sawadogo président national de la Ligue des Jeunes au Burkina

Selon Eloi Sawadogo, président national de la Ligue des jeunes au Burkina, c’est la première fois qu’il y a des échanges autour de l’anniversaire de la commémoration de l’insurrection populaire, et cela permet d’interpeller le gouvernement sur les préoccupations des populations.

Mais il a surtout demandé au chef de l’Etat, Roch Kaboré, de rester sur ses gardes et de prendre ses responsabilités pour que le terrorisme ne sape pas ses efforts. Par ailleurs, il a souligné la nécessité d’une mise en œuvre effective de la justice, pour aboutir à une éventuelle réconciliation nationale.

D’autres activités telles que les prières en mémoire des victimes dans les lieux de culte, le nettoyage du cimetière où repose le martyr Mathieu Seremé, une conférence publique des OSC… accompagneront cette période de commémoration du 4e anniversaire de l’insurrection, jusqu’au mercredi 31 octobre 2018.

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Clair de lune voilé, Humididté : 43%
Max : °C
Min : °C

20°C
Clair de lune voilé
Mardi
Inconnu
17|27°C
Mercredi
Soleil
17|33°C
Jeudi
Soleil
18|34°C
Vendredi
Soleil
18|35°C
Samedi
Soleil
17|35°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter