Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Campagne Fasotoilettes à Banfora : 1 500 toilettes attendues, au profit des (...)

Campagne Fasotoilettes à Banfora : 1 500 toilettes attendues, au profit des familles démunies

LEFASO.NET | Romuald Dofini

jeudi 27 décembre 2018

La commune de Banfora, en collaboration avec l’ONG IRC Burkina Faso et le ministère de l’Eau et de l’assainissement, a lancé officiellement la campagne Fasotoilettes, le vendredi 21 décembre 2018. Il s’agit, à travers cette campagne, de créer une chaîne de solidarité pour l’accès aux toilettes. 1 500 toilettes sont attendues à l’issue de cette campagne, au profit des ménages démunis.

Campagne Fasotoilettes à Banfora : 1 500 toilettes attendues, au profit des familles démunies

La problématique de l’assainissement, tant en milieu rural qu’urbain, reste un défi majeur pour le gouvernement burkinabè. Le taux d’accès à l’assainissement reste faible et en deçà des attentes. Selon les données du ministère de l’Eau et de l’Assainissement, en milieu rural, le taux est passé de 0,8% en 2010 à 12% en 2015, et de 14 à 32% en milieu urbain. En dépit des efforts consentis, la pratique de la Défécation à l’air libre (DAL) demeure avec son corolaire de maladies et de pollution. L’enquête nationale sur l’assainissement réalisée en 2010 a révélé que six ménages sur dix utilisent la nature comme lieu de défécation.

Cela montre que la pratique de la DAL est la preuve que de nombreuses personnes n’ont pas encore la pleine mesure de l’importance des toilettes sur la dignité humaine, sur la santé, sur l’environnement et partant sur le développement socio-économique.

C’est consciente des dangers liés à cette pratique, que la commune de Banfora œuvre à l’amélioration des conditions de vie de ses populations, particulièrement des plus vulnérables, par l’anéantissement de la défécation à l’air libre. Car elle estime que l’assainissement du cadre de vie est un droit fondamental. C’est dans ce sens qu’elle a initié, en collaboration avec l’ONG IRC Burkina Faso et le ministère de l’Eau et de l’Assainissement, une campagne pour l’accès aux toilettes, baptisée Fasotoilettes.

Selon le maire de la commune de Banfora, Aboubacar Héma, Fasotoilettes est une solidarité à l’assainissement. Cette campagne consiste à construire des toilettes, ou à offrir des toilettes à ses proches qui n’ont pas les moyens de s’en construire. « C’est une campagne de solidarité. Que chacun s’engage à construire une latrine pour son frère », a invité le maire de la commune.

Au terme de cette campagne avant la fin de l’année 2019, 1 500 latrines sont attendues. A l’issue de la cérémonie de lancement de la campagne, la commune a déjà eu 500 souscriptions sur les 1 500 latrines à construire. Il reste encore la construction de 1 000 latrines.

Toutefois, le maire Héma a remercié tous les acteurs qui ont accepté d’accompagner la commune de Banfora dans cette initiative, notamment la Première dame Sika Kaboré, patronne de la cérémonie, et la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marchal. Il a par ailleurs remercié l’évêque et le chef de canton de Banfora pour leur soutien.

Dans le discours de la patronne de la cérémonie, Sika Kaboré, lu par sa représentante, elle estime que se soulager est un besoin primaire pour tout être humain. A ce titre, il doit être satisfait dans des conditions qui garantissent la sécurité, l’intimité, l’aisance et préservent intégralement la dignité de la personne. Selon elle, chaque Burkinabè doit contribuer activement à l’éradication de la défécation à l’air libre, dans un avenir proche, au Burkina Faso.

Car sans cela, les efforts consentis par le gouvernement et ses partenaires pour offrir des cadres de vie sains ; préserver la santé, l’environnement, la dignité des populations, ne seront que peine perdue. Les toilettes demeurent donc une impérieuse nécessité pour chaque Burkinabè. Car elles permettent d’améliorer la santé des personnes et de garantir la sécurité et la dignité, particulièrement pour les femmes et les filles. C’est pourquoi Sika Kaboré lance un appel à la mobilisation citoyenne, pour que d’ici 2020, l’année à laquelle Banfora accueillera les festivités du 11-Décembre, chacun puisse investir en vue de réaliser des latrines décentes au profit des membres de sa famille évoluant en milieu rural, péri-urbain, au profit d’un voisin ou d’un membre de la communauté.

« Nous devons dès aujourd’hui nous engager ensemble pour un accès universel à des services durables d’assainissement au Burkina Faso, soit en construisant des toilettes, soit en offrant des toilettes à nos proches qui n’ont pas les moyens de s’en offrir. Ce n’est qu’à ce prix que nous bouterons hors de nos frontières plusieurs maladies liées au manque d’assainissement », a-t-elle indiqué. Pour l’objectif « zéro défécation à l’air libre », elle invite tout un chacun à s’engager auprès du conseil municipal de Banfora, pour l’atteinte des objectifs de cette campagne Fasotoilettes.

En rappel, IRC est une ONG néerlandaise qui s’est installée au Burkina Faso en 2012 pour développer et promouvoir les solutions pour l’accès à l’eau potable et à l’assainissement universel et pérenne.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Clair de lune voilé, Humididté : 30%
Max : °C
Min : °C

28°C
Clair de lune voilé
Lundi
Inconnu
22|31°C
Mardi
Soleil et nuages épars
24|37°C
Mercredi
Très nuageux
23|35°C
Jeudi
Nuageux
23|36°C
Vendredi
Nuageux
22|37°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter