Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Traité d’amitié et de coopération : Les experts burkinabè et ivoiriens notent (...)

Traité d’amitié et de coopération : Les experts burkinabè et ivoiriens notent des « avancées notables »

LEFASO.NET | Par Romuald Dofini

dimanche 26 mai 2019

La 3e réunion du comité conjoint de suivi et d’évaluation des décisions et recommandations du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la République de Côte d’Ivoire et le Burkina Faso s’est tenue à Bobo-Dioulasso, du 22 au 24 mai 2019. La cérémonie de clôture des travaux, qui a eu lieu le vendredi 24 mai, a été présidée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Alpha Barry, accompagné du ministre des Affaires étrangères de la Côte d’Ivoire et du ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur.

Traité d’amitié et de coopération : Les experts burkinabè et ivoiriens notent des « avancées notables »

Cette rencontre a connu la présence d’experts burkinabè et ivoiriens qui ont travaillé, trois jours durant, à l’évaluation de la mise en œuvre des décisions et recommandations, dans les domaines de la politique, de la diplomatie et de l’intégration régionale, de la défense et de la sécurité, des infrastructures routières et ferroviaires, de l’énergie et de mines, de la coopération administrative et transfrontalière, de la fluidité du trafic, etc.

Au sortir des travaux, les experts ont noté des avancées notables dans la coopération entre les deux pays dans plusieurs domaines, notamment l’acquisition de financements pour le projet de construction de l’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou, de même que le démarrage effectif des travaux à certains niveaux.

« Concernant le projet de construction de l’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou, les ministres se sont félicités de l’acquisition de financements complémentaires pour certains tronçons, de même que le démarrage effectif des nouveaux travaux. Ils ont souligné la nécessité pour les deux gouvernements de poursuivre, conjointement, la recherche de financements en vue de mener à son terme ce projet essentiel pour les deux pays. Au titre du projet de réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Kaya et de son prolongement à Tambao, les ministres ont souhaité que la signature du procès-verbal de constat de levée de conditions suspensives et d’entrée en vigueur de la Convention de concession révisée (CCR) intervienne dans les meilleurs délais », a laissé entendre Olivia Rouamba, directrice générale de la coopération bilatérale du ministère des Affaires étrangères du Burkina Faso, rapporteur du comité.

S’agissant des relations politiques, de la diplomatie, de la coopération en matière de défense et de sécurité, les ministres ont noté, avec satisfaction, la « qualité exceptionnelle » de la coopération entre la République de la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Les ministres ont, en outre, souhaité le règlement diligent des nouveaux préalables introduits par Sitarail, en vue de permettre l’accélération de l’entrée en vigueur de la CCR et le lancement des travaux de réhabilitation.

Abordant la question de la lutte contre la traite transfrontalière des enfants, la partie burkinabè a félicité la partie ivoirienne pour l’excellence de la coopération en matière de protection de l’enfant, qui a permis le retour au Burkina Faso de quatorze enfants burkinabè victimes, âgés de 14 à 18 ans. « Sur les questions de paix et de sécurité, les deux ministres ont condamné les différentes attaques terroristes, notamment contre les communautés religieuses, et les violences intercommunautaires perpétrées sur le territoire burkinabè. À cet égard, ils se sont félicités de la coopération exemplaire en matière de défense et de sécurité entre les deux États », a indiqué Olivia Rouamba.

JPEG - 77.4 ko
Marcel Amon-Tanoh, ministre des affaires étrangères de la république de la Côte d’Ivoire

Les deux ministres ont ainsi réaffirmé leur ferme engagement à lutter contre le terrorisme, l’extrémisme violent et la criminalité transfrontalière et appellent à un renforcement de la coopération en matière de sécurité. Ils ont exprimé leur solidarité avec tous les peuples touchés par ces fléaux en Afrique et dans le monde. Le ministre Marcel Amon-Tanoh a informé son homologue, le ministre Alpha Barry, du soutien de la Côte d’Ivoire à l’appel qu’il a lancé au nom de pays membres du G5-Sahel, le 16 mai 2019, devant le Conseil de sécurité des Nations unies, pour la création d’une Coalition internationale anti-terroriste au Sahel.

JPEG - 75.3 ko
Les participants de la rencontre

Les deux délégations d’experts ont également procédé à l’examen de douze projets d’accord, dont dix pourraient être soumis à signature dans le cadre du TAC8, prévu en juillet 2019 à Ouagadougou. Pour le ministre Alpha Barry, les résultats de la réunion ont permis de prendre l’exacte mesure de l’état de mise en œuvre des diligences et des accords conclus entre les deux États dans le cadre du TAC.

« Ce qui constitue déjà un gage tangible aux préparatifs du 8e TAC prévu en juillet prochain. Mieux, ces travaux nous ont permis de relever des insuffisances et de formuler des recommandations pratiques pour une meilleure opérationnalisation de nos engagements visant le bien-être de nos populations », a indiqué le ministre Barry.

JPEG - 87.1 ko
Le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Alpha Barry

Cette rencontre a été une occasion pour ces experts, de préparer la 8e session de la conférence au sommet des chefs d’État du TAC entre la République de Côte d’Ivoire et le Burkina Faso prévue en fin juillet 2019. Au terme des travaux, les deux chefs de délégation ont adopté et signé le rapport conjoint de la troisième réunion du comité conjoint de suivi et d’évaluation des décisions et recommandations du traité d’amitié et de coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina.

Par ailleurs, Marcel Amon-Tanoh, ministre des Affaires étrangères, et Ally Coulibaly, ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur de la République de la Côte d’Ivoire, ont affiché leur engagement pour faire progresser de manière significative la coopération entre les deux pays. C’est au regard de cet engagement, que le président du Faso a décidé de les distinguer en les élevant au rang d’officiers de l’ordre de l’Étalon. Ainsi, ils ont exprimé leur gratitude au président du Faso et aux peuples du Burkina Faso.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Mardi
Orages isolés
23|
Mercredi
Soleil voilé
22|33°C
Jeudi
Soleil et nuages épars
22|33°C
Vendredi
Soleil et nuages épars
22|33°C
Samedi
Orages isolés
22|32°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter