Nous sommes le  

Accueil > Actualité > CESAO : 55 personnes formées en techniques d’animation et en aviculture

CESAO : 55 personnes formées en techniques d’animation et en aviculture

LEFASO.NET | Par Haoua Touré

lundi 29 juillet 2019

Après six jours de formation destinée aux agents de développement et aux aviculteurs traditionnels, le Centre d’études et d’expérimentations économiques et sociales de l’Afrique de l’Ouest (CESAO) a procédé, le samedi 27 juillet 2019, à la remise d’attestations aux participants.

 CESAO : 55 personnes formées en techniques d’animation et en aviculture

Venues du Niger et du Burkina, 27 personnes ont reçu une formation en techniques d’animation de groupe et 28 en aviculture, au cours de deux sessions de formation organisées par le Centre d’études et d’expérimentations économiques et sociales de l’Afrique de l’Ouest (CESAO), du 22 au 27 juillet 2019 à Bobo-Dioulasso.

La clôture des sessions, qui a eu lieu le samedi 27 juillet 2019, a été marquée par des témoignages de participants suivis d’une remise d’attestations.
La formation s’est appuyée sur les expériences des participants, et a été ponctuée par des exercices pratiques, des travaux de groupes et des sorties terrain.

Kadidja Aboudramane Abdou, participante venue du Niger, a tenu à féliciter le CESAO pour l’accueil, l’hébergement, la restauration et la qualité de la formation. Elle s’est dit aussi reconnaissante au CESEAO d’avoir tenu compte de ceux qui n’ont pas les moyens financiers, notamment les jeunes en quête d’emploi, car c’est grâce à la subvention accordée aux jeunes qu’elle a pu participer à la formation. La participante du Niger a aussi confié qu’elle a, grâce à un exercice de simulation qui a eu lieu à 50km de Bobo, appris ce qu’un animateur doit faire avant d’aller vers sa cible, notamment l’organisation, la recherche d’informations...

Quant à Adissa Boly, formée en aviculture, elle a affirmé qu’auparavant, elle ne percevait pas l’importance de se faire former dans ce domaine. Mais à l’issue de cette formation, elle connaît désormais les bonnes pratiques pour nourrir la volaille, entretenir un poulailler, etc. Elle sait également qu’il faut prendre au sérieux cette activité.

JPEG - 28.2 ko
Kadidja Aboudramane Abdou participante en Technique d’animation de groupe

Selon Dramane Coulibaly, coordinateur régional du CESAO-AI (coordination supervisant les pôles régionaux du Burkina Faso, du Niger et du Sénégal), ces sessions s’inscrivent dans le cadre de la relance des activités de formation du CESAO, qui avait été interrompues au profit des projets. Les formations ont repris en 2018, et le CESAO compte rester la référence dans ce domaine. Dramane Coulibaly a ensuite justifié le choix des deux types de cibles pour la formation qui s’achève : « Les agents de développement sont ceux qui accompagnent les acteurs en techniques d’animation parce que, aujourd’hui, pour induire des changements, il faut des cadres capables d’animer, de maintenir la dynamique dans les groupes, dans les coopératives, les communautés.

JPEG - 35.1 ko
Adissa Boly participante en aviculture

Donc cette session a visé cette cible que sont les agents de terrain. Quant aux aviculteurs, leur présence se justifie par le fait que l’aviculture est l’une des activités alternatives qui permettent de créer de la richesse, parallèlement aux activités de production pluviale qui dépendent de la pluviométrie. C’est pour que l’aviculture traditionnelle soit à la portée des communautés, car le CESAO s’intéresse plus aux pauvres ». Après la formation, les participants bénéficieront d’un suivi sur le terrain.

Quant aux prochaines formations pour l’année 2019, elles se tiendront dans les mois de septembre et novembre, autour de quatre thèmes : Évaluation participative des risques liés aux changements climatiques et aux catastrophes ; Gestion non-violente des conflits, médiation communautaire, paix et cohésion sociale ; Gestion de la microentreprise, montage de plans d’affaires ; Procédures de passation des marchés publics, suivi et exécution.

JPEG - 33.1 ko
Dramane Coulibaly Coordinateur Régional CESAO-AI

Ces formations sont destinées à toute personne désireuse de renforcer ses capacités dans ces domaines et les coûts sont compris entre 130 000 et 210 000 F CFA. Une subvention de 50% et plus est accordée aux jeunes (hommes et femmes) en quête d’emploi.

L’objectif général de ces formations est de rendre les gens capables de conduire leurs activités de façon professionnelle.

Créé depuis 1960, le CESAO est une institution d’appui au développement qui a pour but essentiel de former des hommes et des femmes capables de promouvoir le développement économique, social et humain des communautés africaines. Sa longue expérience est mise à la disposition des acteurs de développement à travers l’intervention de trois structures opérationnelles basées à Bobo-Dioulasso, à Niamey au Niger et à Kaolack au Sénégal.

Haoua Touré
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Clair de lune voilé, Humididté : 94%
Max : °C
Min : °C

22°C
Clair de lune voilé
Samedi
Inconnu
21|22°C
Dimanche
Orage épars
21|28°C
Lundi
Orage épars
21|28°C
Mardi
Orage
21|28°C
Mercredi
Orage épars
21|28°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter