Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Région des Hauts-Bassins : Les journalistes outillés sur la promotion de la (...)

Région des Hauts-Bassins : Les journalistes outillés sur la promotion de la tolérance et de la paix

LEFASO.NET | Par Haoua Touré

jeudi 3 octobre 2019

Le ministère des Droits humains et de la Promotion civique, en partenariat avec le gouvernement des Hauts-Bassins, a organisé, le jeudi 3 octobre 2019 à Bobo-Dioulasso, une rencontre d’échanges et de partage d’expériences à l’endroit des journalistes des Hauts-Bassins. Cette activité a pour objectif de renforcer les compétences de ces hommes de média et de les sensibiliser à leur rôle dans la promotion de la tolérance et la préservation de la paix dans les Hauts-Bassins.

Région des Hauts-Bassins : Les journalistes outillés sur la promotion de la tolérance et de la paix

En vue d’impliquer les acteurs de la presse des Hauts-Bassins dans la promotion de la tolérance et la préservation de la paix, le ministère des Droits humains et de la Promotion civique, en partenariat avec le gouvernement des Hauts-Bassins, a organisé, le jeudi 3 octobre 2019, une rencontre d’échanges et de partage d’expériences avec les journalistes, à Bobo-Dioulasso.

Selon les propos de Benjamin Sow, directeur de la promotion, de la tolérance et de la paix au ministère des Droits humains, le Burkina traverse une situation très difficile, au regard des conflits communautaires, des attaques terroristes et de l’insécurité grandissante. Il est donc important que les acteurs puissent se donner la main pour trouver les solutions idoines afin de combattre ces maux. Voilà pourquoi ils ont voulu associer les journalistes qui ont pour rôle d’éduquer la population, la conscientiser et diffuser la bonne information aux populations.

JPEG - 147.3 ko
Benjamin SOW Directeur de la promotion de la tolérance et de la paix au Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique

« Très souvent, certains journalistes diffusent des informations ou des images qui vont à l’encontre de la déontologie de leur profession. Ces échanges devraient nous amener à trouver ensemble la meilleure voie », a constaté Benjamin Sow.

Selon Germaine Kiema, conseillère en droits humains, l’indice mondiale de la paix mentionne que 10 pays seulement au monde sont en paix et le Burkina est classé en 80e au niveau mondial. Le pays était pourtant qualifié autrefois de pays de paix.

Il sera donc essentiellement développé, au cours de l’atelier, deux thèmes : « Culture de la tolérance et de la paix au Burkina Faso : état des lieux et perspectives » et « La contribution du journaliste dans la promotion de la tolérance et la préservation de la paix au Burkina Faso ».

Il est attendu, au sortir de l’atelier, que les journalistes s’engagent véritablement à jouer leur rôle d’éducation et de conscientisation, qu’ils puissent constituer un réseau de promotion de la tolérance et de préservation de la paix dans les Hauts-Bassins et qu’ils relaient les informations qu’ils auront.

La présente session dans les Hauts-Bassins marque la dernière étape de cette activité initiée au profit des journalistes du Centre, du Sahel et de l’Est.

Haoua Touré
Lefaso.net

Portfolio

  • Germaine Kiema Conseiller en Droits Humains

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter