Nous sommes le  

Accueil > Actualité > 5e Recensement général de la population et de l’habitation : L’INSD rassure (...)

5e Recensement général de la population et de l’habitation : L’INSD rassure les populations des Hauts-Bassins sur les mesures sécuritaires prises

LEFASO.NET | Par Romuald Dofini

vendredi 18 octobre 2019

Dans le cadre de l’organisation du 5e Recensement général de la population et de l’habitation (RGPH), une équipe de l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD) a échangé, ce vendredi 18 octobre 2019 à Bobo-Dioulasso, avec les populations de la région des Hauts-Bassins. Cette rencontre a été l’occasion pour l’équipe de l’INSD de rassurer tous les Burkinabè des mesures sécuritaires prises en vue de la réussite de cette opération.

5e Recensement général de la population et de l’habitation : L’INSD rassure les populations des Hauts-Bassins sur les mesures sécuritaires prises

Du 16 novembre au 15 décembre 2019, le Burkina Faso effectuera son 5e Recensement général de la population et de l’habitation (RGPH). Cette opération d’envergure vise une meilleure connaissance de la population du Burkina Faso, tant sur le plan de sa structure que de sa dynamique. Sa réalisation permettra ainsi d’actualiser la base nationale de sondage en vue des enquêtes futures. Pour la réussite de cette opération, l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD) organise, dans toutes les régions du pays, une rencontre d’information et de sensibilisation sur le processus du recensement, afin d’expliquer aux populations son bien-fondé.

L’étape de la région des Hauts-Bassins, qui s’est tenue ce vendredi 18 octobre 2019 dans la capitale économique du Burkina, a été l’occasion pour l’équipe de l’INSD de rassurer tous les Burkinabè sur les mesures sécuritaires prises en vue de la réussite de cette opération.

JPEG - 87.8 ko
Issiaka Ouédraogo, directeur régional de l’INSD

En effet, ce 5e recensement général de la population se déroule dans un contexte sécuritaire particulier, marqué par des attaques terroristes. Cette dégradation de la situation sécuritaire a occasionné de nombreuses pertes en vies humaines et le déplacement de milliers de populations à l’intérieur du pays. A en croire le directeur régional de l’INSD des Hauts-Bassins, par ailleurs délégué régional pour le RGPH, Issiaka Ouédraogo, des dispositions ont été prises pour que ce recensement se déroule sans encombre dans la satisfaction de tout le monde et du gouvernement.

« Pour les aspects sécuritaires, l’INSD est en train de travailler avec le ministère de la Sécurité et le ministère de la Défense pour voir comment coordonner les aspects opérationnels sur le terrain. Avec la situation des déplacés également, des méthodologies sont en train d’être développées notamment avec le ministère de l’Action sociale, pour essayer de recenser les déplacés qui sont dans les camps », a-t-il rassuré.

JPEG - 80.5 ko
Antoine Atiou, Gouverneur de la région des Hauts-Bassins

Selon lui, ce recensement est fondamental, car il permettra d’avoir une photographie de la population pour pouvoir planifier les opérations futures pour le développement du Burkina Faso. C’est pourquoi il a invité les populations de la région des Hauts-Bassins à se faire recenser et également à sensibiliser leur entourage pour que cette opération soit une réussite.

Cette rencontre d’information et de sensibilisation a été présidée par le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou. Dans son discours d’ouverture, il a invité tous les citoyens et toute personne résident dans sa région à contribuer au succès de cette opération, en réservant un bon accueil aux agents recenseurs, en donnant toute l’information demandée et en s’impliquant également dans la sensibilisation.

JPEG - 89 ko
Les participants à la rencontre d’information et de sensibilisation

Pour le gouverneur, ce cinquième recensement général de la population et de l’habitation est une opération très importante pour notre pays, en ce sens qu’il permettra aux dirigeants de disposer d’un outil statistique de souveraineté et d’aide à la décision. « Les données collectées lors du recensement déterminent également les besoins sociaux de base à satisfaire en termes de santé, d’éducation, de formation, d’alimentation, d’emploi, de logement. C’est pourquoi j’invite les populations à se faire recenser », a-t-il laissé entendre.

Embouchant la même trompette que le directeur régional de l’INSD, il a rassuré que tout est mis en œuvre dans les Hauts-Bassins, pour que ce recensement se déroule dans de bonnes conditions. « Ce recensement se passe dans un contexte particulier marqué par l’insécurité sur toute l’entendu du territoire et cette donne est à prendre en compte. Et nous allons prendre en compte cette réalité dans l’opération qui va se dérouler du 16 novembre au 15 décembre. Pour ma part, je peux vous rassurer que je ne ménagerai aucun effort pour le succès du dénombrement dans notre région », s’est-il engagé.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter