Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Manifestation contre le mouvement d’humeur des agents de santé à Bobo : Des (...)

Manifestation contre le mouvement d’humeur des agents de santé à Bobo : Des marcheurs dispersés à coups de gaz lacrymogène

LEFASO.NET | Par Romuald Dofini

vendredi 25 octobre 2019

La matinée du vendredi 25 octobre 2019 a été chaude à Bobo-Dioulasso. Des populations sorties nombreuses dans les rues de la ville pour exprimer leur mécontentement face à la crise qui secoue le secteur de la santé, ont été très vite dispersées par les forces de l’ordre à coups de gaz lacrymogène.

Manifestation contre le mouvement d’humeur des agents de santé à Bobo : Des marcheurs dispersés à coups de gaz lacrymogène

Durant cette chaude matinée, c’était le sauve -qui -peut, la débandade des populations. Cette marche, qui se voulait pacifique, s’est terminée dans un nuage de gaz lacrymogène. En effet, à l’appel de la coalition d’organisations de la société civile de Bobo-Dioulasso, les populations sont descendues dans les rues, pour exprimer leur mécontentement face à la crise qui secoue le secteur de la santé. Ainsi, à travers cette marche, les manifestants dénoncent le silence des premiers responsables du pays face à cette crise qui n’a que trop duré et exhortent le chef de l’État à prêter une oreille plus attentive aux revendications du Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA), pour le bonheur des populations.

Partis de la place Tiefo Amoro, les marcheurs ont été dispersés à coups de gaz lacrymogène par plusieurs cargos des policiers de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS), avant même de rejoindre la bourse du travail, où ils comptaient tenir leur meeting de dénonciation. Cette situation de panique a occasionné de nombreux blessés. La circulation a été également perturbée sur certaines avenues, à cause des jets de gaz lacrymogène. Des propriétaires de magasins ont été ainsi contraints de fermer leurs commerces par mesures de sécurité.

Néanmoins, les manifestants ont pu remettre leur déclaration au Haut-commissaire de la province du Houet, Lamine Soulama. A travers cette déclaration, la coalition d’organisations de la société civile de Bobo-Dioulasso invite le chef de l’État à trouver rapidement une solution pour une sortie de crise immédiate.

Le porte-parole de la coalition, Daouda Ouattara, a déploré les nombreuses pertes en vies humaines dues, selon lui, à ce mouvement d’humeur des agents de la santé. Par la voix de ce dernier, « la coalition exige l’interdiction aux agents de santé du publique, d’intervenir dans le privé, au regard de la particularité du corps ».

Romuald Dofini
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter