Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Libre circulation des personnes et des biens : Des gendarmes outillés sur (...)

Libre circulation des personnes et des biens : Des gendarmes outillés sur les textes de la CEDEAO

mercredi 20 novembre 2019

Pour une meilleure appropriation des textes de la CEDEAO sur la libre circulation des personnes et des biens, le ministère de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur a organisé, au profit d’officiers gendarmes en formation, une campagne de sensibilisation à l’Ecole de gendarmerie de Bobo-Dioulasso, du 18 au 19 novembre 2019.

Libre circulation des personnes et des biens : Des gendarmes outillés sur les textes de la CEDEAO

Dans le cadre de ses activités, le ministère de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur a organisé une campagne de sensibilisation sur la libre circulation des personnes et des biens au profit des grandes écoles professionnelles.

A cet effet, les officiers gendarmes en formation dans le Centre de perfectionnement ont bénéficié de cette campagne de sensibilisation à l’Ecole de gendarmerie de Bobo-Dioulasso, les 18 et 19 novembre 2019. L’objectif de cet atelier était de faire connaître les textes de la CEDEAO à ces officiers gendarmes en formation.

En effet, le Burkina Faso est signataire de la quasi-totalité des conventions relatives à la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO. Ces conventions, dans leur ensemble, contiennent des dispositions qui font obligation aux Etats membres de travailler à leur appropriation.

Il s’agit, pour le ministère, à travers cette campagne, d’exposer sur des modules portant sur la libre circulation des personnes et des biens, sur le schéma de libéralisation des échanges de la CEDEAO et sur le tarif extérieur commun de la CEDEAO, dans le but de faciliter leur mise en œuvre par les forces de défense, de sécurité et de contrôle.

Par ailleurs, il est attendu des participants que, sur le terrain, ils puissent être des agents performants pour ce qui concerne les contrôles, la mise en œuvre de la libre circulation au Burkina et surtout servir de relais auprès de leurs collègues pour mieux sensibiliser la population concernant ces textes relatifs à la CEDEAO.

A ce propos, le directeur général de l’intégration africaine au ministère de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Oumarou Ganou, a rappelé que les chefs d’Etat se sont donné cet objectif de faire de la CEDEAO, une CEDEAO des peuples. Ce qui suppose que chaque citoyen, quel que soit son niveau, quand on parle de la CEDEAO, sache de quoi il s’agit et quelle est sa partition, le rôle qu’il doit jouer dans la mise en œuvre de cette CEDEAO.

Et de poursuivre : « Nous savons qu’au sortir de cet atelier de sensibilisation et d’information, ce sont des officiers mieux équipés qui peuvent servir de relais auprès de leurs collègues qui sont sur le terrain. Ils peuvent également permettre de mieux encadrer nos populations parce que, quand ils vont porter le message en tant qu’officiers de gendarmerie ou corps habillés à la population, ce sont des messages qui seront certainement bien écoutés ».

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter