Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Suivi des ressources et des compétences transférées : Le ministère de (...)

Suivi des ressources et des compétences transférées : Le ministère de l’Education nationale échange avec les collectivités territoriales

lundi 25 novembre 2019

La ville de Bobo-Dioulasso accueille, les 25 et 26 novembre 2019, la troisième édition du cadre de concertation entre le ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales (MENAPLN) et les collectivités territoriales. Placée sous le thème « Management des ressources et des compétences transférées pour le développement de l’éducation dans les collectivités territoriales », cette rencontre se présente comme une instance visant à améliorer la collaboration et la communication entre le MENAPLN et les communes dans l’exécution et le suivi des compétences et des ressources transférées aux collectivités territoriales dans le domaine de l’éducation. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le ministre Stanislas Ouaro.

Suivi des ressources et des compétences transférées : Le ministère de l’Education nationale échange avec les collectivités territoriales

Selon le président de cette cérémonie, Pr Stanislas Ouaro, ministre en charge de l’Education, cette rencontre s’inscrit en droite ligne de la politique générale du gouvernement qui est de faire de la communication, un puissant outil de développement et un moyen efficace d’ouverture, dans un monde qui devient de plus en plus un « village planétaire », nécessitant des actions concertées.

L’objectif visé à travers l’organisation de ces journées, est de fournir un cadre de dialogue permanent entre les différentes parties prenantes, permettant d’améliorer le management des ressources et des compétences transférées pour le développement de l’éducation et la gestion concertée du système éducatif. Elles offrent également l’opportunité aux participants, de mettre en commun leurs expertises pour mieux examiner, sans complaisance, l’ensemble des défis qui se posent au système éducatif burkinabè dans un contexte de décentralisation.

En effet, le processus de transfert des compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales a débuté en 2009. Il impose une négociation permanente entre l’Etat central et les collectivités qui, désormais, reçoivent des pouvoirs et des moyens de gouverner dans leur ressort territorial.

Si des progrès considérables ont été enregistrés, ce partenariat entre communes et Etat se heurte encore, après une décennie d’exercice, à nombreuses insuffisances. « Depuis l’effectivité du transfert de compétences et de ressources aux communes dans le domaine de l’enseignement primaire et de l’alphabétisation, des difficultés persistent dans la mise en œuvre. Il n’est pas toujours possible pour le MENAPLN de disposer, en temps opportun, d’informations et de données relatives à cette mise en œuvre des compétences transférées et les niveaux d’absorption des ressources y relatives », nous confie le Pr Ouaro.

A l’en croire, cette situation ne permet pas, d’une part, de s’assurer que les efforts consentis produisent les effets escomptés, et elle ne favorise pas, d’autre part, une meilleure planification des actions ainsi qu’une progression éclairée en ce qui concerne ces compétences transférées. C’est donc pour pallier cette insuffisance majeure que le cadre de concertation entre le MENAPLN et les communes est proposé comme une instance visant à améliorer la collaboration et la communication entre ledit ministère et les communes, dans l’exécution et le suivi des compétences et ressources transférées à ces collectivités dans le domaine de l’éducation. Troisième du genre, les présentes journées qui se tiennent à Bobo-Dioulasso portent sur le thème : « Management des ressources et des compétences transférées pour le développement de l’éducation dans les collectivités territoriales ».

Selon le Pr Ouaro, l’objectif de cette rencontre est de mettre tous les élus au même niveau d’information concernant l’administration locale du système éducatif, pour contribuer à l’amélioration du rendement scolaire et de la participation communautaire à l’action publique. « L’activité consiste à réunir les responsables des collectivités territoriales des communes et régions du Burkina Faso pour échanger sur un certain nombre de préoccupations relatives aux transferts des ressources humaines et financières, les cantines et manuels scolaires, les constructions d’infrastructures éducatives, la promotion de l’EFTP, la sécurisation des domaines scolaires, l’hygiène et l’assainissement et sur diverses autres questions relatives à l’éducation », a-t-il laissé entendre.

Ce rendez-vous annuel est également l’occasion pour tous ces acteurs de mesurer les progrès réalisés, d’ajuster les moyens aux objectifs pour faire du Burkina Faso un pays en perpétuel progrès pour les générations à venir. Ainsi, au cours de ce cadre de concertation, les échanges porteront sur plusieurs sous-thèmes. Le ministre en charge de l’Education nationale, Stanislas Ouaro, a aussi souhaité que ces 48 heures soient consacrées à des débats fructueux sans complaisance, à des échanges d’expériences et à des réflexions, en vue de déboucher sur des propositions d’amélioration de la gouvernance de l’éducation et de l’alphabétisation. Par ailleurs, il a affirmé sa volonté et toute sa disponibilité à œuvrer dans la recherche des solutions aux problèmes pendants. « Ensemble, avec mes services techniques, nous veillerons au suivi de la mise en œuvre des recommandations issues de cette rencontre », a-t-il rassuré.

Aussi, le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Bourahima Sanou, reste convaincu que cette rencontre produira des résultats susceptibles de renforcer le partenariat entre le MENAPLN et les collectivités. Il estime que les défis actuels du système éducatif ne pourront être relevés sans l’implication effective des collectivités. C’est pourquoi, il a rassuré de sa disponibilité et celle de l’ensemble de son conseil municipal à œuvrer aux côtés du ministère.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter