Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Bobo-Dioulasso : Le séminaire de formations de nouveaux gestionnaires de (...)

Bobo-Dioulasso : Le séminaire de formations de nouveaux gestionnaires de Centre de Ressources en Entreprenariat Rural (CREER) achevée

LEFASO.NET | Par Haoua Touré

dimanche 22 décembre 2019

Afin de permettre aux populations rurales de valoriser les potentialités dont elles disposent, en vue de diversifier et d’augmenter leurs revenus et de favoriser indirectement le développement de la production agricole et l’approvisionnement des centres urbains le Projet d’Appui à la Promotion des Filières Agricoles (PAPFA) PAPFA, la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso (MEBF) a recruté 14 candidats gestionnaires du Centre de Ressources en Entreprenariat Rural (CREER) dont les formations ont débuté le 25 novembre se sont achevées le vendredi 20 décembre 2019 à Bobo-Dioulasso.

Bobo-Dioulasso : Le séminaire de formations de nouveaux gestionnaires de Centre de Ressources en Entreprenariat Rural (CREER) achevée

Les CREER jouent un rôle important dans les circuits commerciaux en assurant une meilleure rémunération des producteurs agricoles. Cela suppose d’une part, la promotion d’une offre professionnelle de services d’appui de proximité dans une perspective d’entreprises de services et, d’autre part, la promotion du recours des Micro Entreprises Rurales à ces services sur la base d’une relation commerciale.
Ainsi, les candidats ont essentiellement été formés lors des séminaires sur les thématiques de Renforcement des Capacités (SRC) en GERME nouvelle version ; en Formation de Formateurs TRIE-CREE ; Formation de Formateurs GERME RURAL et Formation sur le diagnostic et l’élaboration des plans d’affaires.

Le PAPFA dont l’objectif de développement est d’améliorer durablement la sécurité alimentaire et les revenus des exploitations agricoles intervenant dans la production et la valorisation de produits dans les filières riz, maraîchage, sésame et niébé, intervient dans les régions des Hauts-Bassins, les Cascades et la Boucle du Mouhoun. Le projet selon une approche « faire faire » c’est-à-dire que l’essentiel de ses activités est mis en œuvre par des opérateurs et prestataires de services, recrutés par voie compétitive et liés au Projet par des contrats de performance.

C’est compte tenu du fait que certaines activités du Projet seront mises en œuvre avec l’appui de ces services techniques compétents qu’une convention de collaboration accompagnée d’un contrat d’objectif a été signée avec la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso (MEBF) dans le cadre de la mise en œuvre de sa sous-composante B2 intitulé « professionnalisation des microentreprises rurales ».
Ce partenariat entre le PAPFA et la MEBF vise à permettre aux populations rurales de valoriser les potentialités dont elles disposent, en vue de diversifier et d’augmenter leurs revenus et de favoriser indirectement le développement de la production agricole et l’approvisionnement des centres urbains.

Par conséquent, l’achèvement de cette série de séminaire de formation devrait permettre aux candidats de s’auto employer en offrant une gamme de services adaptés aux besoins des Microentreprises Rurales accompagnées par le PAPFA et les autres partenaires au développement.
Cependant ils ne seront que 11 à être retenus pour bénéficier d’un accompagnement afin de pouvoir gérer ces centres.

JPEG - 48 ko
Sié Salif Stephan Kambou Coordonnateur national du PAPFA

En effet selon le partenariat établit entre le PAPFA et la Maison de l’Entreprise, les résultats attendus du contrat d’objectif de 2019 sont que, onze (11) nouveaux gestionnaires de Centre de Ressources en Entreprenariat Rural (CREER) sont recrutés et formés dans l’optique de fournir, de manière professionnelle, une gamme de services adaptés aux besoins des Micro-Entreprises Rurales (MER), dans une perspective de pérennisation de l’offre de service de développement des entreprises.

Selon Sié Salif Stephan Kambou Coordonnateur national du PAPFA, certes ils ont besoin de 11 gestionnaires mais dans la pratique ils prennent plus et les 3 perdants seront considérés comme réservistes. A cet effet, les 11 qui seront aptes à être sur le marché, le projet va procéder au renforcement de leur capacité en termes de démarrage de sorte qu’ils aient le minimum de logistique notamment le matériel informatique, des motos pour déjà commencer le travail sur le terrain.

JPEG - 42.1 ko
Yasmine Sompougdou Conseiller en gestion d’entreprise à la Maison de l’Entreprise du Burkina

Yasmine Sompougdou Conseiller en gestion d’entreprise à la Maison de l’Entreprise, mentionne également qu’après ces actions de renforcement de capacités ces potentiels gestionnaires de centre devront prouver comment ils vont pouvoir pérenniser, rentabiliser ces centres car en dehors de ce projet du PAPFA ces centres doivent pouvoir être pérennisés rester dans les localités, être disponibles pour les Micro-Entreprises rurales de la maison d’entreprise.

Elle souligne que « Les 11 sélectionnés seront accompagnés pour leur installions à l’issue de tout ce processus de renforcement de capacités à travers une cérémonie de présentation non seulement aux responsables locaux (autorités locales mais aussi auprès des structures financières pour leur installation pour qu’ils puissent faire appel à leur expertises pour qu’ils puissent s’imprégner de l’univers de nos micro entreprises rurales ».

JPEG - 41.5 ko
Saïba Bonkoungou bénéficiaire de la formation de gestionnaire du CREER

Pour Saïba Bonkoungou (consultant formateur en création, gestion des entreprises) un bénéficiaire et candidat au poste de gestionnaire du CREER pour la Boucle du Mouhoun, ces formations leur ont permis de maitriser le processus de création d’une entreprise et également les différentes techniques de gestion des micro entreprise rurale.

Quant à la question de la sélection définitive qui fera 11 retenus et 3 perdants, il estime que ce serait un peu dommage pour mais ces formations leur aura été bénéfiques parce qu’ils auront renforcé leurs capacités et cela leur permettrait peut-être d’intervenir sur d’autres projets ou peut être que dans le même projet ils pourront encore avoir d’autres opportunités. Pour cela il a tenu à remercier le PAPAFA, la Maison de l’Entreprise, la DGEPER et le ministère de l’agriculture, pour tout ce qu’ils ont fait pour que nous puissions bénéficier de ce processus de certification.

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter