Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Musique : Mamadou Diabaté présente son 15e album ’’Nakan’’

Musique : Mamadou Diabaté présente son 15e album ’’Nakan’’

LEFASO.NET

vendredi 17 janvier 2020

L’artiste balafonniste Mamadou Diabaté a présenté le jeudi 16 janvier 2020 aux Bambous, à Bobo-Dioulasso, son 15e album ’’Nakan’’ (destin). Deux concerts sont prévus en mars à Bobo-Dioulasso pour mieux faire découvrir l’album.

Musique : Mamadou Diabaté présente son 15e album ’’Nakan’’

L’artiste balafonniste Mamadou Diabaté a présenté le jeudi 16 janvier 2020 aux Bambous à Bobo-Dioulasso, son 15e album ’’Nakan’’ (destin) à travers une conférence de presse. L’album ’’Nakan’’ comporte 13 titres qui parlent entre autres de l’amour, de l’union, du bienfait… et a été dédicacé le 08 novembre 2019 à Vienne.

Dans deux titres (Sambla Balan Kan et Djamila), il fait un clin d’œil à son Karangasso Sambla natal, à son épouse burkinabè Djamila et à ses trois enfants. Il invite également, dans un autre titre (An Ka Segi So), ses compatriotes à ne jamais oublier la mère-patrie et à contribuer, chacun selon son rang et ses moyens, à l’avènement de la paix sociale et à la construction du Burkina Faso. Selon l’artiste, il vient de très loin et pense que ce qu’il est aujourd’hui, est l’œuvre de la providence ou du destin.

En effet, très bien connu et apprécié à l’international, Mamadou Diabaté vit de son art et a même construit une école primaire à Bobo-Dioulasso qui compte 650 élèves.
Cependant, la construction de cette école située au quartier Belle-Ville qui porte le nom Sababou Mamadou Diabaté n’est pas anodine car ce projet est né d’une compensation de sa propre enfance n’ayant bénéficié d’aucune instruction.

En effet, né à Toronso dans la commune rurale de Karangasso Sambla et issu d’une très grande famille comptant cinquante enfants, Mamadou Diabaté n’a pas eu la chance d’aller à l’école. Cependant grâce à son art l’ayant conduit en Autriche et après avoir suivi des cours, Mamadou Diabaté parle aujourd’hui le français, l’anglais et l’allemand.

L’école Sababou Mamadou Diabaté étant pratiquement à sa charge à travers le don de fournitures, et la cantine, il y consacre chaque année les recettes d’une dizaine de ses concerts pour les dépenses.

Issu d’une grande famille de griots et de joueurs de balafon, Mamadou Diakité a été bercé dès l’âge de 5 ans dans la musique où dit-il, il s’est forgé à travers « l’école de la vie ». Très jeune, il quitte son village natal pour Bobo-Dioulasso à pieds. Il rencontrera des jeunes de son âge, partageant la même passion, avec qui il formera la troupe Landaya du Houët. Cette aventure musicale conduira plus tard le groupe à Ouagadougou, où il fera des prestations dans les bars et clubs de musique de la capitale burkinabè.

Son genre musical, l’afro jazz, s’appuie sur le balafon auquel il donne vie à travers diverses sonorités du Burkina Faso qu’il modernise pour s’adapter à l’environnement.
Son engagement et sa détermination lui ont permis de voyager, de réaliser des projets musicaux en projets artistiques, de s’imposer sur la scène internationale et d’occuper les pages de grands titres de journaux.

Pour la promotion de son album Nakan, Mamadou Diabaté souhaite organiser une tournée africaine en 2020. Il devra participer avec son groupe au Marché des Arts du Spectacle Africain (MASA) du 7 au 14 mars 2020 à Abidjan en Côte d’Ivoire. Il regagnera ensuite le Burkina où il donnera des concerts les 19, 20 et 21 mars à Bobo-Dioulasso et à Ouagadougou.

A Bobo-Dioulasso, il compte donner deux concerts au Centre culturel les Bambous dont celui du 19 gratuit pour les élèves du primaire afin de leur permettre de mieux connaître l’artiste qu’il est et qui aujourd’hui donne des cours de musique dans les universités à l’extérieur. Quant au second qui aura lieu le 20, il est payant et destiné à tous les mélomanes.

L’album solo Keneya de Mamadou Diakité est le premier disque au monde à comporter de la musique traditionnelle Sambla. En raison de ses harmonies et de ses rythmes, cette musique sonne comme du blues et se distingue par son système complexe de substitution de la parole, dans lequel les mots de la langue Sambla sont traduits en musique.

Mamadou Diabaté a au cours de son parcours reçu plusieurs prix dont Le ‘‘Grand Prix’’ appelé "Prix de la Virtuosité" au Festival Triangle du balafon au Mali, le premier prix de la Semaine nationale de la Culture en 1998, celui du ’’Austrian World Music Awards en 2011 avec son groupe Percussion Mania...
Il a également reçu en 2016 au Burkina une distinction honorifique au titre de Chevalier de l’ordre national.

Il compte dans sa discographie des albums comme Sababu Man Dogo, Keneya, Sira Fila, Folikelaw, Kabaena, Sambla Fadenya : The Art of Sadama Diabate (Musique authentique du peuple Sambla).

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter