Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Rentrée fiscale 2020 : La Direction générale des impôts fait le bilan de ses (...)

Rentrée fiscale 2020 : La Direction générale des impôts fait le bilan de ses activités de 2019 à Bobo-Dioulasso

LEFASO.NET

vendredi 17 janvier 2020

La Direction générale des impôts (DGI) a effectué sa rentrée fiscale, ce vendredi 17 janvier 2020 à Bobo-Dioulasso, au cours d’une conférence de presse. 5è du genre, cette édition est placée sous le thème : « Amélioration de la qualité du service au contribuable pour une mobilisation optimale des recettes fiscales intérieures ». Cette rencontre avec les hommes de médias a été une occasion pour le directeur général des impôts, Moumouni Lougué, de faire le bilan des activités de 2019 et d’envisager les perspectives pour l’année 2020. Il a par ailleurs annoncé l’instauration d’un prix de l’excellence afin de récompenser les mérites de ses agents et des contribuables.

Rentrée fiscale 2020 : La Direction générale des impôts fait le bilan de ses activités de 2019 à Bobo-Dioulasso

Avant de procéder au lancement officiel des activités de cette année fiscale 2020, le directeur général des impôts, Moumouni Lougué, a d’abord fait le bilan de celle de 2019 qui, selon lui, a été assez éprouvante pour les finances publiques, les contribuables et le personnel de la DGI. Pour lui, la situation sécuritaire et économique, la crise sociale à l’échelle du ministère de l’Economie, des finances et du développement n’ont pas rendu facile la mobilisation des recettes fiscales. « Fort heureusement, après l’épilogue de la crise en fin avril 2019, la DGI dans son ensemble a su prendre des mesures qui ont permis de réaliser des résultats fort appréciables », se réjouit cependant le DG.

Ainsi, au titre des performances de recouvrements, il note que « sur une prévision de 869 milliards de Fcfa, la DGI a recouvré au titre du budget de l’Etat, 844 milliards de Fcfa, soit un taux de réalisation de 97,19%. Comparativement à l’année 2018, on note un accroissement en valeur absolue de plus de 121 milliards de Fcfa et en valeur relative de 16,74% », a-t-il annoncé.

Avant de souligner que la DGI recouvre également au profit des budgets des collectivités territoriales. Pour l’année 2019, elle a pu mobiliser au profit de ces budgets 29,92 milliards de Fcfa sur une prévision de 36,17 milliards de Fcfa. Comparativement à l’année 2018, il ressort un accroissement en valeur absolue de 2,3 milliards de Fcfa et en valeur relative de 8,32%. C’est pourquoi, le DG Lougué a saisi cette occasion pour saluer d’une part, la mobilisation et la détermination de l’ensemble des agents des impôts pour l’atteinte des objectifs assignés et, d’autre part, le sens du civisme fiscal et du patriotisme de nombreux contribuables.

Selon le conférencier du jour, l’atteinte de ces performances de recouvrement a été rendu possible grâce à des actions majeures, notamment la poursuite de la modernisation des procédures fiscales. En effet, à l’en croire, l’année 2019 a été marquée par la poursuite des formations et sensibilisations des contribuables pour leur adhésion à la plateforme Esintax et par le développement des nouveaux modules tels que la consultation en ligne de la situation fiscale, la délivrance en ligne de l’attestation de situation fiscale et la certification en ligne du chiffre d’affaires, la mise en ligne de la demande de remboursement de la TVA et le mobile paiement avec Orange money et Mobicash.

« Nous enregistrons ainsi 849 nouvelles adhésions à Esintax dont 460 grandes entreprises, 45 725 déclarations en ligne pour un montant de 542,8 milliards de Fcfa et 7 722 ordres de paiements donnés en ligne pour un montant de 559,4 milliards de Fcfa. Nous notons également 120 887 attestations de retenues à la source générées automatiquement, 1 942 attestations de situation fiscale délivrées en ligne et 246 certifications en ligne de chiffres d’affaires », a-t-il expliqué.

Renforcer la lutte contre la fraude fiscale

Dans ses propos, M. Lougué a affirmé que le civisme fiscal d’un pays peut être tributaire de son fort engagement dans la lutte contre la fraude fiscale. C’est pourquoi la DGI s’est inscrite dans cette logique en renforçant ses actions de contrôle tout au long de l’année 2019. « 952 vérifications de comptabilité contre 904 en 2018 ont été effectuées pour des montants définitifs notifiés de 59,6 milliards de Fcfa. Par ailleurs, l’intensification des enquêtes fiscales a permis de déclarer 19 cas de fraudes fiscales qui ont fait l’objet de plaintes en justice. Une traque des importateurs et exportateurs inconnus des fichiers de la DGI a abouti à la désactivation de 439 numéros IFU », a-t-il confié.

Par ailleurs, en ce qui concerne l’amélioration de la gestion foncière et cadastrale, l’on retient la poursuite de l’opérationnalisation du cadastre fiscal, la réalisation de l’opération d’inventaire des plans cadastraux dans toutes les régions du Burkina Faso et une amélioration du suivi des délais de délivrance des titres de jouissance et de propriété.

« 2020 sera une année de grands défis pour la DGI »

A entendre le conférencier, la loi de finances pour l’exécution du budget de l’Etat, exercice 2020, a introduit des mesures fiscales nouvelles au code général des impôts. Ces mesures peuvent être regroupées en mesures portant amélioration du rendement de l’impôt, en mesures de promotion des télé-procédures, en mesures d’ajustement technique et en mesures de faveur. Toute chose qui a permis d’engranger de meilleures performances sur le terrain.

Cependant, s’adressant à ses collaborateurs, il a souligné que cette année 2020 sera celle des grands défis pour la DGI, car elle devra s’atteler à mettre en œuvre les mesures nouvelles de la loi de finances et surtout, recouvrer 966,87milliards de Fcfa soit 51,02% des prévisions de ressources propres du budget de l’Etat exercice 2020. « C’est dire que la DGI doit recouvrer 97,37 milliards de Fcfa de plus qu’en 2019, une tâche qui ne sera pas facile, mais qui ne sera pas non plus impossible avec l’accompagnement de tous », affirme Moumouni Lougué.

Pour réussir ce challenge, une des clés réside, selon lui, dans l’ajustement des méthodes de travail et le réajustement des comportements de chaque agent. Mais aussi, il reste convaincu que l’accompagnement des partenaires que sont les contribuables et tous les usagers des services de la DGI, sera d’un grand apport dans cette mission de recouvrement.

« Nous sommes donc juste des facilitateurs dans ce processus et, en tant que tel, nous avons un devoir de bienveillance, d’encadrement, d’accompagnement et de redevabilité envers ces partenaires. C’est pourquoi, nous avons placé cette année fiscale sous le signe de l’amélioration de la qualité du service au contribuable, comme un des leviers essentiels de nos actions de promotion du civisme fiscal, gage d’une mobilisation optimale des contributions », a-t-il laissé entendre.

Il estime que s’engager dans une démarche d’amélioration continue de la qualité du service au contribuable et placer cet engagement au centre des priorités de la DGI tout au long de l’année 2020, constitue un signal fort pour une redynamisation du partenariat et de la collaboration administration fiscale-usagers. Le DG des impôts a expliqué qu’il s’agira de fournir des services conviviaux, accessibles et compréhensibles afin d’obtenir en retour un meilleur consentement à l’impôt et un renforcement de la conformité fiscale.

Par ailleurs, il a déclaré que les actions d’amélioration de la qualité du service au contribuable seront centrées prioritairement sur trois axes, à savoir la poursuite de la digitalisation, la réduction des délais de délivrance des titres de jouissance et le renforcement de la communication sur les textes fiscaux et les procédures fiscales. « La communication dans les administrations publiques est devenue un instrument privilégié d’ajustement des relations entre les usagers et les agents publics », reconnait-il.

Institution du prix de l’excellence de la DGI

La DGI veut saluer les mérites de ses agents à travers l’instauration du prix de l’excellence. Le DG a révélé l’information au cours de la conférence de presse. Selon lui, la mise en œuvre de ce système d’encouragement des bonnes pratiques se traduira au cours de cette année 2020.

« Cette initiative nouvelle qui rentre dans la dynamique de la gestion qualitative du personnel et des contribuables permettra de féliciter et de récompenser les mérites individuels et collectifs. Pour ce faire, un groupe de réflexion sera chargé très prochainement de déterminer les modalités d’organisation et les critères de sélection des lauréats de ce prix, qui sera attribué annuellement aux contribuables, aux services et aux agents des impôts », a conclu Moumouni Lougué, directeur général des impôts.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter