Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Lutte contre le Covid-19 : Des jeunes volontaires apportent leurs (...)

Lutte contre le Covid-19 : Des jeunes volontaires apportent leurs contributions dans les Hauts-Bassins

LEFASO.NET

jeudi 9 avril 2020

L’initiative des jeunes volontaires, des opérateurs économiques et des politiques pour lutter contre le Covid-19 dans les Hauts-Bassins (IVOP) a organisé une conférence de presse, dans l’après-midi du mardi 7 avril 2020. Cette rencontre avait pour objectif de présenter la structure aux professionnels de médias.

Lutte contre le Covid-19 : Des jeunes volontaires apportent leurs contributions dans les Hauts-Bassins

Depuis l’avènement de la maladie à Coronavirus au Burkina Faso, les initiatives ne cessent de se multiplier afin de freiner sa propagation. C’est dans ce cadre qu’un regroupement de jeunes volontaires a décidé d’apporter sa contribution dans cette lutte contre la pandémie du Covid-19 dans la région des Hauts-Bassins. Ce à travers, selon eux, la formation, la sensibilisation et la recherche de solutions innovantes.

Dénommée Initiative des jeunes volontaires, des opérateurs économiques et des politiques pour lutter contre le Covid-19 dans les Hauts-Bassins (IVOP-HB), cette structure a pour ambition d’œuvrer à l’adoption de comportements résilients, efficaces, à même de contrer le Covid-19. Pour le coordonnateur de IVOP-HB, Abasse Sangaré, « cette initiative se veut être un bataillon d’hommes et de femmes, armé de courage, d’idées, de moyens financiers dans le but de barrer la route à cette pandémie ».

JPEG - 42.4 ko
Le présidium

Ainsi dans son plan d’action, IVOP-Hauts-Bassins prévoit plusieurs activités dont la formation de ses membres. « Pour informer, il faut être formé. Donc juste après la session de formation des membres sur la maladie, son historique, ses symptômes, les mesures barrières, ainsi que les recommandations de l’OMS, nous arpenterons les routes de Bobo-Dioulasso, des 36 villages rattachés à la ville et les 12 départements. Cette campagne de sensibilisation se fera grâce à des véhicules outillés avec du matériel sonore », a indiqué le coordinateur de IVOP-HB, Abasse Sangaré.

A l’en croire, chaque localité bénéficiaire de la campagne de sensibilisation sera aussi bénéficiaire d’une session de formation. Ainsi, en fonction de la densité en nombre de personnes, 4 à 12 personnes seront formées pour être des relais sur place, de la campagne de sensibilisation sur le Covid-19.

Le principal conférencier a aussi souligné que plusieurs actions ont été déjà posées dans le but de réussir cette campagne de sensibilisation. Il s’agit notamment des entretiens avec les guides religieux de la ville de Bobo-Dioulasso, la réalisation de spot de sensibilisation dans cinq langues et les échanges autour du projet avec des organismes et projets, y compris la commune de Bobo-Dioulasso.

JPEG - 60.9 ko
Le public présent à la conférence de presse

Pour les membres de la structure IVOP, « le Covid-19 est devenu aujourd’hui le danger numéro 1 au monde ». C’est pourquoi, à travers leur initiative, ils souhaitent joindre leur intelligence à celle de tous les burkinabè pour plus d’efficience dans la lutte. « Au-delà de ce plan et des mesures gouvernementales prises pour contrer la maladie, IVOP Hauts-Bassins appelle à la solidarité agissante, à l’intelligence sociale, à l’inventivité pour contrer cette maladie », a laissé entendre Abasse Sangaré. Par ailleurs, il demande à l’Etat et à l’équipe de coordination de la lutte contre le Covid-19, de réfléchir sur le financement des projets innovants efficients à même de renforcer la résilience de notre dispositif sanitaire.

Au cours de cette conférence de presse, un dispositif de lave-mains innovant a été présenté aux journalistes. Il s’agit du RB20 (Résilience Burkina 2020). Pour le porte-parole de l’initiative, Ousséni Bancé, c’est une manière également de mettre en valeur cette production locale. Dans sa présentation du dispositif, il affirme que le RB20 est un lave-main 100% métalliques, 100% mécaniques à pédales et fabriqué par un bobolais.

« Sa différence d’avec les autres dispositifs, c’est qu’il est intégralement en fer. Il comporte un château pour l’eau et un autre pour recueillir les eaux usées. Il a des pédales qui vous permettent d’utiliser directement le gel ou le savon et vous laver les mains sans jamais les utiliser pour ouvrir ou fermer le robinet. La qualité première de cette machine, c’est sa durabilité. Elle peut faire 60 ans. Sa deuxième qualité, c’est sa maniabilité », a insisté Ousséni Bancé.

Romuald Dofini
Lefaso.net}

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter