Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Education nationale : « Comment peut-on enseigner tous les élèves du Burkina (...)

Education nationale : « Comment peut-on enseigner tous les élèves du Burkina avec les radios et les télés ? », s’interroge une association à Bobo

LEFASO.NET

samedi 25 avril 2020

L’Association des élèves et étudiants pour l’émergence du Faso (AEEEF) a organisé, dans l’après-midi du vendredi 24 avril 2020 à Bobo-Dioulasso, une conférence de presse. Au cours de cette rencontre, l’AEEEF a attiré l’attention du gouvernement à travers son plan de réponse, afin de sauver l’année scolaire et académique au Burkina Faso, session 2019-2020.

Education nationale : « Comment peut-on enseigner tous les élèves du Burkina avec les radios et les télés ? », s’interroge une association à Bobo

Dans la perspective de sauver l’année scolaire et académique dans des conditions sanitaires sécurisées pour tous les acteurs de l’éducation, l’Association des élèves et étudiants pour l’émergence du Faso (AEEEF) attire l’attention du gouvernement à travers son plan de réponse élaboré en plusieurs points essentiels, dans le contexte actuel de la pandémie du Covid-19.

Ainsi, selon le premier responsable de la structure, Elvis Somda, il faut une concertation sérieuse, franche et ouverte entre les acteurs du monde éducatif et le ministère en charge de l’éducation pour l’élaboration d’une solution adapté et pérenne. Aussi, il demande l’implication des associations des parents d’élèves dans le processus de lutte contre le Covid-19 qui pourra contribuer à la désinfection des établissements, à la dotation des kits de lave main à travers leur faitière et à être des acteurs sensibilisateurs.

« Nous proposons également qu’on reprenne les cours uniquement pour les classes d’examen. Il s’agit ici d’utiliser les salles des classes intermédiaires pour y repartir les élèves des classes d’examen afin de respecter les mesures de sécurité et d’hygiène. On mettra les enseignants des autres classes intermédiaires à profit. En ce qui concerne les classes intermédiaires, on organisera un examen de passage en classe supérieure en fonction de l’avancement de chaque classe dans le respect strict des consignes sanitaires et sécuritaires », a-t-il indiqué.

JPEG - 55.2 ko
Les journalistes présents à la conférence de presse

Cependant, face à la proposition faite par le ministère en charge de l’éducation nationale, portant sur la création d’une chaine de radio scolaire et des diffusions télés qui va consister à l’enseignement à distance pour les classes d’examens et qui pourrait s’étendre aux autres classes dans les jours à venir, l’AEEEF se dit être inquiet quant à l’application de cette mesure.

« Comment peut-on enseigner tous les élèves du pays, même ceux du plus profond du Burkina avec les radios et les télés ; sachant les réalités du pays et ceux du monde scolaire. La plus grande inquiétude qui découle de ces mesures c’est le comment organiser les évaluations ? », s’interroge l’AEEEF à travers la voix de son président Elvis Somda.

Selon ce dernier, beaucoup d’incertitudes entourent la maitrise de cette crise sanitaire qui a entrainé la fermeture des établissements préscolaires, primaires, secondaires, professionnels et universitaires depuis le 16 mars dernier. « Plusieurs dates ont été proposées par le gouvernement pour la reprise effective des activités pédagogiques. Ces dates n’ont malheureusement pas pu être respectées compte tenue de certains facteurs liés sans doute à l’inquiétude que la propagation de la pandémie du Covid-19 représentait », a déploré Elvis Somda. Pour qui, la nécessité de la reprise des cours dans les meilleurs délais apparait comme une exigence et un défi pour sauver l’année académique 2019-2020.

« Nous tenons à féliciter et remercier le gouvernement pour les efforts déjà consentis pour sa volonté à sauver l’année scolaire. Cela prouve que les préoccupations du monde scolaire sont au centre des échanges du gouvernement », a-t-il laissé entendre. Il a par ailleurs lancé un appel à ses camarades élèves et étudiants au respect strict des mesures d’hygiènes édictées par le ministère en charge de la santé pour freiner la propagation du Covid-19.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter