Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Obsèques du Colonel Mamadou Djerma : La Nation burkinabè rend hommage à (...)

Obsèques du Colonel Mamadou Djerma : La Nation burkinabè rend hommage à l’ancien Grand Chancelier

LEFASO.NET

vendredi 19 juin 2020

Le Colonel Mamadou Djerma repose désormais au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso, sur la route de Banakélédaga. La Nation burkinabè lui a rendu un ultime hommage le vendredi 19 juin 2020, à la maison de la culture Monseigneur Anselme Titiama Sanon. Cette cérémonie a connu la participation d’une forte délégation gouvernementale avec à sa tête, le Premier Ministre Christophe Dabiré.

Obsèques du Colonel Mamadou Djerma : La Nation burkinabè rend hommage à l’ancien Grand Chancelier

Le Colonel Mamadou Djerma, 6e Grand Chancelier des ordres burkinabè est décédé le vendredi 12 juin 2020, à l’âge de 87 ans. La Nation burkinabè lui a rendu hommage en organisant un moment de recueillement, le vendredi 19 juin 2020 à Bobo-Dioulasso. Une cérémonie officielle qui a réuni des présidents d’institutions, des membres du gouvernement dont le Premier Ministre Christophe Dabiré, les membres de la famille du défunt, ses amis et connaissances. Tous venus pour rendre un ultime hommage au regretté.

Une minute de silence a été observée à la mémoire du disparu. Ensuite, les honneurs militaires, des témoignages « émouvants » et le recueillement sur la dépouille mortuaire, ont constitué les grands axes de ce cérémonial d’hommage national. Pour Issa Djerma, premier petit fils du regretté, le Colonel Mamadou Djerma était un « homme rare et disponible pour tout le monde ».

JPEG - 62.4 ko
Issa Djerma, premier petit fils du défunt

Selon lui, il était un homme d’échange, de partage, d’écoute, partisan déterminé de l’éducation. « Je n’ai pas vécu auprès de lui en tant que petit fils parce qu’il jouait un rôle de père pour moi et un rôle de conseiller. Il nous soutenait à tout moment et nous donnait des conseils. Il était toujours disponible. Aujourd’hui, je ressens une grande douleur à la perte d’une personne très chère. Mon grand-père était un homme de conviction, pétri de valeurs humaines. C’est un homme qui restera inoubliable pour nous », a-t-il témoigné avec fierté les valeurs de celui qu’il qualifiait d’un « homme de paix et de partage ».

JPEG - 65.7 ko
Boukary Kaboré dit le lion

Boukary Kaboré dit « le lion » retient de l’homme, « un bon père, un officier compétent et un sportif ». Pour lui, la mort du Colonel est une grande perte pour la Nation. « C’est quelqu’un qui m’a encadré quand je suis rentré au PMK en 1961. Nous l’avons trouvé Lieutenant et il est passé au grade de Capitaine. A l’époque, il était le commandant adjoint de l’école et le seul noir parmi les blancs. Je retiens de l’homme, un bon père, un officier compétent et un sportif. Il reste pour moi un père », nous dira Boukary le lion.

Pour sa part, le Premier Ministre, Christophe Dabiré, a tenu, au nom du peuple burkinabè, à saluer la grandeur d’un homme. Aux dires du chef du gouvernement, le Colonel Mamadou Djerma demeure un homme aimé par sa famille, un homme aimé par les Burkinabè, un homme qui a su donner l’exemple d’un vrai Burkinabè. « Je suis venu représenter le Président du Faso Roch Kaboré a cette cérémonie d’hommage rendu à feu Colonel Mamadou Djerma.

JPEG - 70 ko
Le Premier Ministre Christophe Dabiré

C’est une manière pour le Président du Faso et le gouvernement, de rendre un hommage mérité à un homme qui a marqué son histoire, dont le nom restera gravé en lettre d’or dans les annales de l’histoire de notre pays. L’ambiance émotive qui a plané tout au long de la cérémonie montre bien qui était l’homme. Un Burkinabè intègre, humble, discipliné et travailleur. C’est de cet exemple que cette jeunesse doit s’inspirer aujourd’hui, pour que nous puissions construire ensemble un pays où il fera bon vivre », a laissé entendre Christophe Dabiré.

Il a par ailleurs saisi cette occasion pour présenter ses condoléances, celles du gouvernement et du Président du Faso à la famille éplorée et aux amis du Colonel. Ainsi, à l’issue de ces hommages, les uns et les autres ont été invités à s’incliner sur la dépouille drapée aux couleurs du Burkina Faso, de l’ancien Grand Chancelier.

JPEG - 105.1 ko
L’arrivée de la dépouille au cimitière municipal

Après cette cérémonie remplit d’émotion, la foule de personnes a accompagné le corps du défunt à la grande mosquée de Dioulassoba pour la prière. Le cortège funèbre a ensuite quitté la mosquée vers le cimetière municipal sur la route de Banakélédaga, où il devait être inhumé. De nombreuse personnes sont massés le long du trajet et au cimetière, pour faire leur dernier adieu au Colonel. Consternation, tristesse et émotion se lisaient sur le visage des personnes venues saluer la mémoire de cet ancien Grand Chancelier.

6e Grand Chancelier des ordres burkinabè, le Colonel Mamadou Djerma a rejoint en milieu d’après-midi le « carré familial » dans ce vaste cimetière.

JPEG - 66.9 ko
La cérémonie d’hommage a connu la participation d’une foule de personne à la maison de la culture

En rappel, le Colonel Mamadou Djerma est né le 8 mai 1933 à Bandiagara au Mali, de feu Djerma Bia et de feue Drabo Mariame, Mamadou Djerma fut ancien enfant de troupe avant d’être incorporé sous le drapeau en 1951 au DMA 3 Kati. Sergent, il fit la guerre d’Indochine de 1953 à 1955 et servit à Agadès au Niger de 1956 – 1957 et au Sénégal de 1959 à 1958. Entré à l’Ecole des Officiers à Fréjus, en France, il en ressort avec le grade de Sous-lieutenant en 1960. Transféré dans l’Armée voltaïque en 1961, il sera affecté deux ans plus tard à l’Ecole militaire préparatoire (EMP), cumulativement avec les fonctions d’Officier des Sports des Forces armées voltaïques.

JPEG - 51.9 ko
Le Premier Ministre s’incline sur la dépouille du Colonel Djerma

Le Colonel Mamadou Djerma a également été Commandant du 3è Régiment d’Infanterie Commando de 1977-1980 et a occupé le poste de chef d’Etat Major général délégué et chef de la division opérationnelle de 1980-1982. Secrétaire général du ministère de la Défense nationale de 1982-1983, il sera admis en retraite anticipée en 1983. Réhabilité et mis à la retraite en 1989, il va rejoindre le Conseil économique et social en 1995. C’est delà qu’il sera nommé Grand Chancelier des Ordres Burkinabè en 1996, fonction qu’il occupera jusqu’au 19 juillet 2015.

Grand-Croix de l’Ordre du Burkina, le Colonel Mamadou Djerma, c’est aussi des décorations de Commandeur de plusieurs pays dont la Légion d’Honneur de la France, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Bénin, le Niger. Il est aussi Ambassadeur de la Paix depuis 2010.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Portfolio

  • les honneurs militaires rendus à l'ancien Grand Chancelier

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter