Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Ressources en eau : Des acteurs outillés sur les bonnes pratiques

Ressources en eau : Des acteurs outillés sur les bonnes pratiques

LEFASO.NET

jeudi 20 mai 2021

L’ONG Eau Vive a organisé le jeudi 20 mai 2021 à Bobo-Dioulasso, un forum inter agences de l’eau des Cascades et du Mouhoun sur la promotion des bonnes pratiques en matière de la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE).

Ressources en eau : Des acteurs outillés sur les bonnes pratiques

Ce forum s’inscrit dans le cadre du projet « Poursuivre et renforcer l’opérationnalisation de la GIRE intégrant les droits humains et le genre dans les espaces de compétence des agences de l’eau des Cascades (AEC) et du Mouhoun (AEM) au Burkina Faso » qui a lancé ses activités en 2018.

Un des enjeux du projet est le développement continu des capacités des acteurs de la GIRE de façon à assurer les meilleures réponses techniques et organisationnelles pour une gestion efficace et durable des ressources en eau. De nombreuses initiatives existent soit au niveau des structures étatiques (projets, programmes.) soit des acteurs privés et constituent des sources d’inspirations à travers le pays et parfois au-delà.

JPEG - 73.4 ko
Les participants

La réalisation du forum des bonnes pratiques, comme moyen pour porter cet enjeu, est une des activités clé du processus d’impulsion d’une dynamique inter agences, inscrite au titre du plan de travail annuel.

Le présent forum a pour objectif de contribuer à optimiser la réalisation du projet d’une manière générale en ce sens, qu’en tant que cadre de partage de connaissances pratiques et d’expériences vécues grâce aux interactions entre parties prenantes, il constitue un réel tremplin de renforcement de leurs compétences en vue de l’amélioration de la gestion intégrée des ressources en eau.
Une sortie terrain a été effectuée par les participants à Béregadougou la veille du forum pour s’imprégner des bonnes pratiques de l’Association Wouol en matière de protection de berge.

JPEG - 41.9 ko
Dieudonné Bationon, coordonnateur du projet GIRE/UE

Le projet bénéficie du soutien de l’Union européenne et est mis en œuvre par le consortium constitué par Eau vive internationale et les deux agences de l’eau des Cascades et du Mouhoun et est élaboré dans le cadre de l’opérationnalisation du Programme national de gestion intégrée des ressources en eau (PN-GIRE).
Comme le souligne Dieudonné Bationon coordonnateur du projet GIRE/UE, étant donné que le projet continue jusqu’en 2022, c’est en ce sens qu’ils ont trouvé intéressant de regrouper par moments les acteurs terrain pour essayer de voir s’il y’a de bonnes pratiques que les gens font juste à côté mais qui sont souvent méconnues. Avec la visite sur Bérégadougou c’était une découverte pour certains en termes de bonnes pratiques juste à quelques kilomètres d’eux.

Mais d’autres expériences seront partagées dans ce forum ainsi que certaines tentatives de protection des berges et ressources malgré les difficultés.
Il a donc exhorté les participants à poser le maximum de questions pour mieux comprendre et voir ce qu’ils peuvent dupliquer à l’échelle de leur « Clé »dans les sous bassins versants.

JPEG - 79.2 ko
Balili Badiel, président du Clé Mouhoun Ta

Balili Badiel président du Clé Mouhoun Ta a qualifié la sortie terrain de très bénéfique à tous, vu que l’objectif était de partager les bonnes pratiques et vu ce que ce que l’association faisait quant à la protection des berges. Cela devrait en son sens permettre aux autres Clés de pouvoir expérimenter beaucoup de choses dans leur zones pour la protection des berges avec des techniques telles que les haies vives, les cordons pierreux, la clôture de la source…

Par ailleurs il souligne que dans le Mouhoun, ils ont déjà entamé un certain nombre de travaux mais comptent adopter par exemple le système de cordons pierreux et également les haies vives pour lutter contre l’ensablement. Mais pour l’heure, ils prévoient offrir gratuitement des arbres fruitiers aux exploitants des berges pour qu’ils les plantent et permettre ainsi de lutter contre l’ensablement et pérenniser l’eau.

JPEG - 81.7 ko
Étienne S. Boulou, secrétaire général de Clé Vrando 3 dans la province du Sanguié

Selon Étienne S Boulou secrétaire général de Clé Vrando 3 dans la province du Sanguié, leur comité local d’eau mène plusieurs activités dans la protection des ressources d’eau à travers la réalisation des diguettes pour pouvoir éviter l’ensablement du barrage de Seboun, la plantation pour protéger les berges, des activités de sensibilisation sur la gestion des ressources en eau avec les différents acteurs sur le terrain (collectivités, administration, usagers…) pour trouver des solutions idoines et durables.

Il affirme également avoir été épaté par la sortie de terrain pour s’enquérir des expériences de l’association Wouol qui dit-il mène une activité très géniale dans la protection des berges et de la forêt à travers des reboisements. Ce qui favorise une bonne pluviométrie qui profite aux agriculteurs, éleveurs et qui génère de l’emploi de près de 1000 femmes dans les unités de transformation de matière première (mangues, anacarde).

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter