Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Week-ends des lauréats de la SNC : Un cadre d’expression et de promotion des (...)

Week-ends des lauréats de la SNC : Un cadre d’expression et de promotion des œuvres des artistes vainqueurs des éditions passées

LEFASO.NET

samedi 29 mai 2021

La capitale culturelle du Burkina Faso, Bobo-Dioulasso, abrite du 26 au 30 mai 2021, la première édition des week-ends des lauréats de la Semaine nationale de la culture (SNC). Placée sous l’égide de la direction générale de la Semaine nationale de la culture, cette activité vise à mettre en lumière les œuvres des lauréats des éditions précédentes de la biennale. La cérémonie officielle de lancement des activités de cet évènement a eu lieu ce vendredi 28 mai 2021, sous le patronage du ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, représentée par la secrétaire générale dudit ministère, Alizéta Sawadogo.

Week-ends des lauréats de la SNC : Un cadre d’expression et de promotion des œuvres des artistes vainqueurs des éditions passées

Les week-ends des lauréats de la Semaine nationale de la culture (SNC) se veut être un plan de promotion qui vise à offrir aux lauréats, un espace autre que celui de la SNC, pour pouvoir y présenter leurs créations et avoir une plus large visibilité à travers tout le Burkina et à l’extérieur. Selon la représentante du ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Alizéta Sawadogo, cette activité est l’une de ces actions qui pourra redorer l’image de la biennale, donner plus de visibilité aux lauréats et permettre déjà d’annoncer la prochaine édition de la SNC.

« Ces week-ends sont organisés avec l’ensemble des autorités locales, afin de promouvoir les artistes qui ont été lauréats lors des éditions passées de la SNC. C’est l’une des attributions de cette biennale qui a bien voulu innover en organisant cette première édition. Elle (la première édition) va permettre aux œuvres de ces artistes d’être promues et d’être connues à travers le monde », a-t-elle souligné.

JPEG - 60.8 ko
La secrétaire générale du ministère en charge de la Culture, Alizéta Sawadogo

Cette activité innove par sa périodicité. En effet, les week-ends des lauréats se tiendront tous les deux mois au sein du siège de la SNC. Cette innovation prendra en compte ainsi l’une des préoccupations majeures des artistes et créateurs burkinabè, en ce sens qu’elle offrira à un maximum d’artistes lauréats, une tribune d’expression de leurs talents avec l’accompagnement de l’administration culturelle. La secrétaire générale du ministère en charge de la Culture a noté que cette cérémonie marquait non seulement la relance des activités de la direction générale de la SNC, mais aussi l’effectivité de la promotion des lauréats à travers la mise en œuvre d’actions de postproduction.

« Si la mission principale de la direction générale de la SNC est l’organisation de la biennale, la promotion des lauréats n’en est pas la moindre. Elle vient compléter ce que la SNC a commencé en offrant de la visibilité aux œuvres primées », a laissé entendre Alizéta Sawadogo ».

Renouer avec les troupes et ensembles artistiques

JPEG - 70.5 ko
Les autorités (en premier plan) présentes à la cérémonie de lancement

Elle a par ailleurs indiqué que cette direction mène des actions de promotion des lauréats à travers l’édition d’un catalogue pour chaque biennale, l’édition d’une plaquette de recettes en art culinaire, le soutien à l’édition des œuvres lauréates en littérature, la tournée des lauréats en arts du spectacle, etc. Elle a saisi cette occasion pour adresser ses félicitations aux lauréats pour la qualité des œuvres produits, tout en les exhortant à continuer dans cette dynamique, celle de la quête permanente de l’excellence.

A en l’en croire, la postproduction demande d’énormes moyens financiers que la direction de la SNC mobilise difficilement. C’est pourquoi, elle a salué l’engagements des partenaires qui ont rendu possible cette aventure. Elle a réaffirmé que le département en charge de la culture ne ménagera aucun effort pour apporter son accompagnement à cette activité. Car, dit-elle : « c’est de cette manière qu’on contribuera à pérenniser les acquis de la SNC ».

JPEG - 77.2 ko
Le directeur général de la SNC, Bamassa Ouattara

Pour le directeur général de la SNC, Bamassa Ouattara, cette initiative permet de renouer avec les partenaires traditionnels de la biennale que sont les troupes et ensembles artistiques, durement éprouvés par la non tenue de la SNC 2020, due à la pandémie de Covid-19. « C’est une activité que nous avons voulue pour faire la promotion des lauréats des différentes éditions de la SNC. Avec la pandémie du Covid-19, nous n’avons pas pu organiser l’édition 2020 de la SNC, donc pour renouer avec la scène, nous avons créé les week-ends des lauréats pour que nos lauréats puissent reprendre les spectacles sur les différentes scènes », a dit le DG de la SNC, Bamassa Ouattara.

Selon lui, sa direction tient à cette activité, parce qu’il y va de la promotion et la valorisation des expressions culturelles burkinabè. Au programme de cette première édition, des plateaux artistiques et une foire artisanale se tiennent dans la cour de la SNC. Toutefois, il reste convaincu que les week-ends des lauréats de la SNC demeurent un cadre d’expression et de promotion qui va permettre de donner de la visibilité et de la lisibilité aux œuvres et aux artistes primés au cours des phases finales de la biennale.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter