Nous sommes le  

Accueil > Actualité > 46e anniversaire de la CEDEAO : L’institution prône la solidarité africaine (...)

46e anniversaire de la CEDEAO : L’institution prône la solidarité africaine face au Covid-19, pour une relance économique

LEFASO.NET

jeudi 24 juin 2021

Le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur organise une série d’activités, les 24 et 25 juin 2021 dans la ville de Bobo-Dioulasso. Ces activités entrent dans le cadre de la commémoration conjointe du 46e anniversaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de la Journée de l’Afrique.

46e anniversaire de la CEDEAO : L’institution prône la solidarité africaine face au Covid-19, pour une relance économique

C’est le secrétaire général du ministère en charge des Affaires étrangères, Seydou Sinka, qui a officiellement donné, ce jeudi 24 juin 2021, le top de départ des activités marquant la célébration conjointe de ces journées dans la ville de Bobo-Dioulasso. Cette commémoration est marquée par l’organisation d’un panel et de la finale du concours de slam qui se tiendra ce vendredi 25 juin. Ces journées visent ainsi à célébrer le panafricanisme et à réfléchir sur les voies et moyens de faire face aux nombreux défis auxquels l’Afrique est confrontée.

Elles permettront aussi de porter un regard introspectif sur les acquis et les insuffisances en relation avec les défis, à formuler des recommandations et à mieux faire connaître les agendas de ces deux organisations. Cette première journée est consacrée à l’organisation d’un panel qui a pour thème : « La solidarité au-delà de la pandémie ». Il sera animé par le représentant résident de la CEDEAO au Burkina Faso, Tièna Coulibaly. Ce dernier a tenu à saluer le ministère en charge des Affaires étrangères, pour l’organisation de cette rencontre à Bobo-Dioulasso après celle de Ouagadougou.

JPEG - 69.6 ko
Les participants au panel sur la solidarité au-delà de la pandémie.

Il a rappelé que les chefs d’Etat ont décidé, en 2007, de rapprocher davantage la CEDEAO du citoyen lambda. A cet effet, ils ont adopté la vision 2020 dont le thème était passé « de la CEDEAO des Etats, à la CEDEAO des peuples ». Il fallait ainsi que les actions de la CEDEAO soient intensifiées en direction des préoccupations des populations. « La CEDEAO est engagée à prendre en charge les préoccupations des populations et l’une des préoccupations actuelles est la question de la pandémie de Covid-19, ses conséquences non seulement sur le plan sanitaire, mais aussi ses conséquences socio-économiques », a laissé entendre le paneliste Tièna Coulibaly.

JPEG - 84.5 ko
Tièna Coulibaly, représentant résident de la CEDEAO au Burkina Faso.

Avant d’expliquer que la CEDEAO est fortement impliquée dans la lutte contre le Covid-19 sur tous les plans. « Dans notre communication, il s’agira de dire ce que la CEDEAO a fait pour les Etats et pour les populations dans le cadre de la lutte contre la pandémie, mais surtout ce que la CEDEAO va faire demain. La vision 2020 est finie, et une vision 2050 est en train d’être élaborée. Cette vision va intégrer la question de la CEDEAO des peuples et prendra en charge tout ce qui est préoccupation des peuples à savoir la pandémie de Covid-19, d’Ebola, les questions d’intégration économique et du terrorisme, etc. », a-t-il souligné.
Bobo-Dioulasso, une ville carrefour en matière d’intégration africaine

JPEG - 94 ko
Seydou Sinka, secrétaire général du ministère en charge des Affaires étrangères.

Pour le secrétaire général du ministère en charge des Affaires étrangères, Seydou Sinka, le choix de la ville de Bobo-Dioulasso pour ces activités n’est pas fortuit. Selon lui, cette délocalisation est à la fois un symbole et une logique. Il estime que Bobo-Dioulasso est une ville carrefour et une ville historique en matière d’intégration africaine, dans la mesure où cette région du pays accueille de nombreuses communautés « bien intégrées » et qui vivent en parfaite harmonie avec tous les Burkinabè. « Nous avons délocalisé ces activités ici, parce que Bobo-Dioulasso est une ville accueillante des communautés de l’Afrique toute entière. Donc, il était important que le ministère organise une cérémonie à l’honneur de ces communautés africaines vivant à Bobo-Dioulasso », a-t-il rappelé.

Il a par ailleurs signifié que cette commémoration donne l’occasion aux acteurs du ministère de rappeler à tous certains principes de vivre-ensemble, de solidarité africaine, de fraternité, etc. Selon lui, en 46 années d’existence de la CEDEAO, il y a des raisons légitimes de se réjouir des progrès que la communauté a enregistrés à travers les efforts déployés au quotidien pour améliorer le vécu des populations ouest-africaines.

JPEG - 82.1 ko
La photo de famille à l’issue de la cérémonie d’ouverture des travaux.

Le secrétaire général a noté également que le thème retenu pour la commémoration des 46 ans de la CEDEAO à savoir « la prospérité au-delà de la pandémie », est interpellateur. « La pandémie du Covid-19 qui a touché le monde, a freiné toutes les activités économiques. Après ce que l’Afrique a vécu, il est important de mettre en place des stratégies afin de reprendre les activités économiques, au bonheur des populations et pour le développement de notre continent au niveau de la CEDEAO. Le thème de la célébration de ce 46e anniversaire est à la fois symbolique et porteur d’espoir et d’espérance pour l’Afrique. Il traduit notre capacité de résilience commune face à l’adversité, mais surtout notre foi en l’avenir », a-t-il conclu.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter