Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Autonomisation des femmes : Le colloque national referme ses portes sur une (...)

Autonomisation des femmes : Le colloque national referme ses portes sur une note d’espoir de reconstruction sociale

LEFASO.NET

dimanche 27 juin 2021

L’Institut Anselme Titianma Sanon (IATS), en collaboration avec l’ONG Voix de Femme et l’Institut Supérieur des Sciences de la Population (ISSP) de l’université Joseph Ki-Zerbo, a procédé le vendredi 25 juin 2021 à Bobo-Dioulasso, à la clôture du colloque national ‘’Autonomisation des femmes, dividende et promotion de la famille au Burkina Faso’’, qui est également le thème du colloque.

Autonomisation des femmes : Le colloque national referme ses portes sur une note d’espoir de reconstruction sociale

Ce colloque national s’est déroulé du mercredi 23 au vendredi 25 juin 2021 à Bobo-Dioulasso sous le patronage de l’épouse du chef de l’État, Sika Kaboré, qui a par ailleurs assisté à quelques communications. Elle avait de ce fait réitéré son engagement pour porter le message de ce colloque aux gouvernants et hautes autorités du Burkina Faso, vu la pertinence des thèmes abordés.

L’objectif général du colloque était de contribuer à une meilleure connaissance des liens entre le dividende démographique, la famille et l’autonomisation des femmes. Ainsi, ce sont au total 21 communications qui ont été présentées autour de six séances intitulées comme suit : Dividende démographique au Burkina Faso : Etat des lieux et perspectives ; Valeurs, structures et organisation de la famille burkinabè ; Relation parents-enfants, éducation des enfants et éducation parentale ; Autonomisation de la femme au Burkina Faso : progrès, défis et leçons des politiques et programmes…

Trois principales recommandations

JPEG - 37.5 ko
Les participants

Les participants ont formulé trois principales recommandations. Dans le domaine des valeurs, des responsabilités de la famille, de l’école, de la communauté et de l’Etat pour la promotion d’une société vertueuse, il a été suggéré de créer une alliance nationale en faveur de la famille, de l’autonomisation de la femme et du dividende démographique.

Pour la question relation parents-enfants et éducation des enfants, le colloque fait ressortir le défi auquel sont confrontées les familles et l’ensemble de la société en matière d’éducation des enfants et de relations parents-enfants au regard du développement spectaculaire des moyens modernes de communication. Aussi, il a été recommandé de créer des espaces dynamiques d’interaction entre la famille et l’école pour une vision commune et coordonnée de l’éducation des enfants, des adolescents et des jeunes ; mettre en place des activités d’ampleur d’éducation numérique tant auprès des enfants, des adolescents, des jeunes que des parents et dans divers espaces de la vie sociétale (monde professionnel, politique, économique….)

JPEG - 49.9 ko
Pr Jean François Kobiané, président du comité scientifique

Enfin, la dernière recommandation porte sur l’autonomisation des femmes et dividende démographique. Le colloque met en évidence l’importance de l’autonomisation des femmes comme un préalable au dividende démographique et également l’éducation des filles et des femmes particulièrement au-delà du primaire.

De ce fait, les participants suggèrent de créer dans les différents espaces de la vie sociétale des institutions de garde des enfants en bas âge pour alléger les charges domestiques de la femme et lui permettre de participer davantage à la vie professionnelle, politique et économique ; investir davantage dans l’éducation des filles au-delà du primaire et du post primaire…


Lire aussi Colloque national sur l’autonomisation des femmes : L’école et la famille au centre des échanges du deuxième jour des travaux


Comme le souligne le président du Conseil d’administration (PCA) de l’Institut Anselme Titianma Sanon (IATS), Antoine Sanon, la particularité de cette première édition réside dans la priorité accordée aux problématiques de la restauration de l’institution famille et de l’autonomisation de la femme au Burkina Faso.

JPEG - 52.9 ko
Le représentant du ministère en charge de la Femme

Aussi a-t-il invité les participants à faire en sorte que les recommandations de ces échanges constituent un outil de plaidoyer et de promotion des valeurs cardinales (révélées de ces échanges) exceptionnellement stratégiques pour contribuer à une meilleure autonomisation de la femme, la restauration du rôle fondamental de la famille et bénéficier d’un dividende démographique au Burkina Faso.

A l’endroit des décideurs publics, Antoine Sanon s’est dit persuadé que les recommandations de politiques sociales et économiques issues du colloque les éclaireront davantage. En effet, les résultats et recommandations du colloque seront présentés aux plus hautes autorités de l’Etat, aux élus locaux et nationaux sous le leadership de l’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré.

Il sera également réalisé une campagne de plaidoyer et de communication sur la promotion de la famille, des valeurs familiales et de la capture du dividende démographique dans les politiques publiques, les programmes éducatifs et auprès du large public.

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter