Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Commune rurale de Léna : Plus de 2 200 plants mis en terre pour sauver le (...)

Commune rurale de Léna : Plus de 2 200 plants mis en terre pour sauver le cours d’eau « Son »

LEFASO.NET

dimanche 15 août 2021

Ce sont plus de 2 200 plants qui ont été mis en terre, ce samedi 14 août 2021, dans la commune rurale de Léna, dans la région des Hauts-Bassins. Cette opération de plantation d’arbres vise à protéger les berges du cours d’eau « Son » qui constitue la nappe phréatique de la commune. Source d’approvisionnement en eau potable, il est aussi par excellence un lieu sacré pour les populations.

Commune rurale de Léna : Plus de 2 200 plants mis en terre pour sauver le cours d’eau « Son »

Le « Son » est en train de perdre son caractère sacré si rien n’est fait. En effet, depuis quelques années déjà, ce cours d’eau est en train de tarir et les animaux qui y vivaient sont en voie de disparition. La désertification qui se pose devient ainsi un problème pour les populations de la commune, car le « Son » demeure la principale source en matière d’approvisionnement en eau potable à Léna. C’est pour faire face à cette dégradation progressive des ressources naturelles que la commune de Léna a réfléchi pour initier cette campagne de reforestation, avec des reboisements à grande échelle sur les berges de ce lieu sacré.

JPEG - 108.4 ko
Honoré Millogo, maire de la commune rurale de Léna

La population, qui a épousé l’idee, s’est fortement mobilisée pour prendre part à l’évènement. « Ce cours d’eau est un lieu sacré pour nous. Aujourd’hui, il est ensablé et il n’y a plus d’eau. C’est cette sécheresse que nous ressentons au niveau des différents villages. Les nappes phréatiques ont disparu et c’est un réel problème. C’est pourquoi, nous voulons reverdir cet espace pour qu’elle soit comme avant. Chaque année, nous allons planter ici et pendant au moins dix ans », ambitionne le maire de Léna, Honoré Millogo.

A l’occasion, plus de 2 200 plants d’espèces différentes ont été mis en terre, dont l’Acacia-nilotica et le Prosopis Juliflora. Selon le chef de service départemental de l’environnement de la commune de Léna, Adama Bako, ces espèces de plants ont été choisies sur la base de leur capacité de s’adapter aux conditions de changement climatique. Ce sont des espèces qui sont aussi adaptées à la protection des berges.

Assurer la gestion durable des ressources naturelles et environnementales

JPEG - 98.3 ko
Les populations de Léna mobilisées pour la campagne de reboisement des berges du Son

La plantation des 2 200 plants rentre dans le cadre de la commémoration de la Journée nationale de l’arbre (JNA), célébrée le 7 août dernier à Ziniaré, sous la présidence de Roch Kaboré. Elle était placée sous le thème : « L’arbre, identité culturelle et cohésion sociale ». Dans les Hauts-Bassins, cette journée a été commémorée à Bobo-Dioulasso. Instituée en juillet 2018, la JNA vise à susciter une participation citoyenne à la restauration du couvert végétal par des actions de plantation, d’entretien et de protection d’arbres. Ceci, en vue d’assurer la gestion durable des ressources naturelles et environnementales.

La campagne de reboisement dans la commune rurale de Léna s’inscrit dans cette logique. « Cette cérémonie rentre dans un processus que nous avons enclenché depuis quelques temps. Le projet a été muri depuis longtemps, mais nous n’avions pas de partenaire pour accompagner sa réalisation. Aujourd’hui, le Prosol a accepté de nous accompagner dans ce processus afin de protéger les berges de notre principal cours d’eau qu’on appelle le Son. La partie sacrée de ce cours d’eau est appelée Lafié », a expliqué le maire de la commune de Léna, Honoré Millogo.

JPEG - 81.2 ko
Le préfet du département de Léna, Raicha Zoromé/Kindo

Tout en mettant en avant le rôle important que jouent les arbres dans l’économie locale et pour les communautés, il a salué la forte mobilisation des populations qui, selon lui, démontre qu’elles ont compris l’enjeu de la protection des berges du cours d’eau « Son ». A Léna, les populations veulent planter utile. Elles se sont engagées à entretenir les 2 200 plants qui sont mis en terre. Toute chose qui pourrait permettre de restaurer le couvert végétal de cette partie de la commune.

A en croire le maire, une charte foncière sera établie afin de statuer sur les responsabilités de chacun, dans la gestion et la surveillance de ces plants. « Des dispositions seront prises pour que ces arbres soient protégés afin que nous puissions atteindre nos objectifs. Des comités seront mis en place de concert avec la population pour éviter que les gens continuent d’exploiter à l’intérieur des berges et veiller pour que les animaux ne broutent pas les plants », a-t-il dit.

Planter utile pour les générations futures

Le préfet du département de Léna, Raicha Zoromé/Kindo, a incité les populations à continuer leurs efforts de protection de l’environnement. Ce qui a le potentiel de limiter la dégradation de la nature. Le préfet a aussi insisté que chacun devrait se sentir concerné par la déforestation et le changement climatique. Elle a par ailleurs loué cette initiative communale qui vise à protéger les berges du « Son ».

JPEG - 90.7 ko
Désiré Millogo de la chefferie coutumière de Léna salue l’initiative du maire

En vue de permettre une meilleure protection de ces plants, elle a lancé un appel à l’endroit de la population, afin que des dispositions fermes soient prises. Car, dit-elle, « une chose est de planter et une autre est d’entretenir ces plants et d’éviter de les détruire pour le bonheur des générations futures ».

Désiré Millogo est de la chefferie coutumière de Léna. Il a montré son adhésion à cette initiative communale, ainsi que celle de toutes les populations de la localité. Il a rassuré que plusieurs actions seront entreprises avec le soutien des communautés, pour l’entretien et la protection de ces arbres. Afin de pérenniser cette initiative, le maire de la commune de Léna, Honoré Millogo, a institutionnalisé la date du 14 août, Journée communale de l’arbre à Léna. Ainsi, chaque 14 août de l’année, les populations vont planter des arbres sur le territoire communal.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter