Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Plan stratégique de développement : Des administrateurs des sociétés à (...)

Plan stratégique de développement : Des administrateurs des sociétés à capitaux publics du Burkina outillés sur le processus d’élaboration

LEFASO.NET

lundi 6 septembre 2021

La 22e session de formation des administrateurs des sociétés à capitaux publics se tient, du 6 au 25 septembre 2021 à Bobo-Dioulasso. Cette édition est placée sous le thème : « Processus d’élaboration et de mise en œuvre du plan stratégique de développement : méthodes, outils, rôles et responsabilités des organes de gouvernance ». La cérémonie officielle d’ouverture des travaux a eu lieu, ce lundi 6 septembre 2021.

Plan stratégique de développement : Des administrateurs des sociétés à capitaux publics du Burkina outillés sur le processus d’élaboration

Cette session de formation est placée sous l’égide du ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat, à travers sa direction générale de la promotion de l’entreprise. Elle constitue une tribune d’échanges, de partage d’expériences, ainsi qu’un moyen de renforcement des capacités des administrateurs des entreprises publiques. Au cours de cette rencontre, plusieurs modules seront dispensés au profit des participants, dans le but de renforcer leurs capacités.

A en croire l’expert-comptable Joseph Kafando, par ailleurs formateur, les différents modules seront centrés autour de l’objectif principal de la formation, qui traite du développement des outils et des méthodes pour l’élaboration, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation du plan stratégique de développement.

« 

JPEG - 100.4 ko
L’expert-comptable Joseph Kafando, le formateur

Parmi les modules, nous avons le processus d’élaboration du plan stratégique de développement. Ensuite, nous allons donner aux participants, les différents outils pour permettre la mise en œuvre dudit plan et son dispositif de suivi et évaluation. Nous allons aborder également le rôle et la responsabilité de la gouvernance dans la mise en œuvre et l’élaboration de ce plan stratégique. Et nous finirons par les implications du plan stratégique dans la performance des différentes entreprises », a indiqué Joseph Kafando.

Cadre de réflexion et de dialogue

JPEG - 95.2 ko
Augustin Bambara, directeur de cabinet du ministre en charge de l’industrie

La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le directeur de cabinet du ministre en charge de l’industrie, Augustin Bambara. Il a affirmé que ce séminaire, qui est à sa 22e session, constitue un cadre idéal de renforcement de capacités des administrateurs des entreprises publiques.

« C’est un cadre qui permettra de leur fournir des outils, afin de permettre à ces entreprises d’aller dans la direction souhaitée par l’Etat. Cette formation est aussi un cadre de réflexion, de dialogue et un moment de partage d’expériences, en vue de l’accroissement de l’efficacité dans le pilotage et la gestion des sociétés », a laissé entendre Augustin Bambara.
Selon lui, le but de cette rencontre est de pouvoir lever les entraves à l’émergence des sociétés à capitaux publics.

JPEG - 84.4 ko
Des administrateurs des sociétés à capitaux publics en formation à Bobo-Dioulasso

C’est pourquoi, il a souligné que le choix du thème de cette édition n’est pas fortuit. « Le choix du thème principal s’inscrit dans la dynamique de l’amélioration continue de la gouvernance des entreprises publiques en matière de pilotage et de gestion. Cette édition vise à doter les dirigeants des entreprises publiques, d’une meilleure approche dans le processus d’élaboration de leur plan stratégique de développement, ainsi que de leurs plans de continuité d’activités dans un contexte marqué par des crises notamment sécuritaire, sanitaire et sociale », a-t-il indiqué.

Cette formation regroupe les administrateurs et cadres des sociétés, répartis en trois groupes. Elle (la formation) est prévue pour s’étendre sur la période du 6 au 25 septembre prochain, soit une durée de trois semaines. Chaque semaine sera consacrée à la formation d’un groupe. Le développement du thème principal sera fait durant les trois premiers jours de la semaine. Outre ce thème principal, une communication sera faite également le quatrième jour sur le thème : « Contribution du dialogue social à une amélioration des performances des sociétés à capitaux publics : rôles et responsabilités du délégué syndical, du délégué de personnel et de l’administrateur représentant le personnel au conseil d’administration ».

Selon le directeur de cabinet du ministre de l’industrie, Augustin Kafando, cette thématique répond à l’exigence de mettre en place un mécanisme permettant de fédérer la contribution de chaque acteur clé du dialogue social, en vue de garantir un climat empreint de sérénité et propice au travail et à la création de valeur ajoutée au sein des entreprises publiques.

JPEG - 107 ko
La directrice générale de la promotion de l’entreprise, Mariam Traoré/Ouédraogo

En sus des modules qui seront dispensés, il est prévu en marge de cette session, des activités entrant dans le cadre de la responsabilité sociale de l’entreprise à savoir, une collecte de poches de sang et des visites touristiques dans la ville de Sya. L’opération de collecte de sang vise à renforcer les stocks de ce liquide précieux dont le besoin est criard en cette période de pluies. Quant aux visites de sites touristiques, elles contribueront à l’émergence de l’industrie touristique au Burkina Faso.

La directrice générale de la promotion de l’entreprise, Mariam Traoré/Ouédraogo, a rappelé, pour sa part, que cette formation a été instaurée par l’instance suprême de gouvernance des sociétés à capitaux publics notamment les sociétés d’État, depuis les années 2000. Elle vise à former annuellement les administrateurs des sociétés à capitaux publics.

Par rapport au thème retenu cette année, elle a souligné que l’Assemblée générale a adopté une résolution invitant les sociétés d’Etat, à pouvoir actualiser leurs plans stratégiques mais aussi à élaborer des plans de continuité d’activités. « C’est pourquoi, il était bon qu’on puisse, dans le cadre de ces formations, développer un tel thème qui va outiller les participants pour qu’ils puissent élaborer et mettre en œuvre convenablement ces outils », a-t-elle conclu.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter