Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Situation nationale : « A ceux qui soutiennent la transition, nous disons (...)

Situation nationale : « A ceux qui soutiennent la transition, nous disons qu’ils ont signé un pacte avec le diable , lance Issiaka Porgo de la coalition Yéléma Honronya

Lefaso.net

dimanche 19 juin 2022

Des Burkinabè ne sont pas contents de la gestion du pays par le président du Faso, Paul-Henri Damiba. Parmi ces personnes, on peut citer les membres de la coalition Yéléma Honronya. Préoccupés par la situation nationale du pays, marquée par la crise sécuritaire, les membres de cette coalition ont donné de la voix, ce samedi 18 juin 2022 à Bobo-Dioulasso. C’était au cours d’une conférence de presse.

Situation nationale : « A ceux qui soutiennent la transition, nous disons qu’ils ont signé un pacte avec le diable , lance Issiaka Porgo de la coalition Yéléma Honronya

Cette rencontre avec la presse s’est articulée autour de la situation nationale et de la marche du 21 juin prochain qui a été annulée par les autorités locales. Pour les conférenciers, les récentes attaques perpétrées par des hommes armés non-identifiés contre des Burkinabè doivent interpeller tous les fils du pays. Pour eux, cette situation montre que « dans notre pays, le terrorisme, loin de reculer, se renforce au contraire avec de nouvelles formes ».

Ils en veulent pour responsable le pouvoir actuel qui, disent-ils, a montré son incapacité à protéger son peuple. « Nous ne voulons pas d’une armée qui protège un individu mais plutôt d’une armée qui protège les populations. Si nous sommes rassurés d’une chose, c’est bien que le MPSR est juste la branche de l’armée habituée au pouvoir, à la luxure et à la vie facile », a déploré le porte-parole de la coalition, Issiaka Porgo.

JPEG - 106.4 ko
Les participants à la conférence de presse de la coalition Yéléman Honronya.

Selon lui, il n’est pas question d’accepter que des militaires prennent prétexte de l’insécurité pour prendre le pouvoir et viennent augmenter les salaires des ministres, sans aucune décision concrète pour lutter efficacement contre le terrorisme. « Les attaques terroristes continuent de s’amplifier. Et lorsque le président se rend sur un site où il y a eu attaque, immédiatement après son départ, l’armée plie bagages. Nous ne pouvons pas soutenir cela. A ceux qui soutiennent cette transition, nous disons qu’ils ont signé un pacte avec le diable. Ils sont en train de s’unir avec le diable pour faire tomber le Burkina Faso », a lancé Issiaka Porgo.

Poursuivant la lecture de sa déclaration, il a fait savoir que le MPSR ne devrait avoir de comptes à rendre à aucun politicien. « Mais quand on voit le MPSR s’allier à une catégorie de politiciens, il est clair et net que le MPSR est en train de faire une politique politicienne. Donc, on peut dire que le MPSR s’est transformé en un parti politique. Il faut que les gens sachent que le MPSR n’a pas de stratégie pour nous sortir de cette situation », a-t-il laissé entendre.

JPEG - 90 ko
Le porte-parole de la coalition, Issiaka Porgo (avec le micro au milieu).

Pour les conférenciers, le président Damiba « fait une usurpation de titre en s’accaparant de formule de Thomas Sankara "La patrie ou la mort, nous vaincrons" ». Qu’à cela ne tienne, ils demandent au président Damiba, la diversification des partenaires dans la lutte contre le terrorisme.

Pour ce qui concerne la marche du 21 juin qui a été annulée par les autorités locales, la coalition affirme qu’elle fera recourt au tribunal administratif car, dit-elle, « le peuple ne se laissera pas distraire indéfiniment par le règne des ingrats ».

C’est pourquoi, elle appelle ses membres à rester mobilisés quant à la suite qui sera donnée à cette marche. « Les jours qui viennent, si rien n’est fait, ce régime va nous pousser à dire des choses que nous ne voulons pas dire. Et si nous devons changer de président chaque trois mois pour qu’on puisse avoir quelqu’un de digne d’intérêt, nous allons le faire sans problème », préviennent les membres de la coalition Yéléma Honronya. Toutefois, ils restent convaincus que le Burkina Faso sortira vainqueur de cette douloureuse épreuve que lui imposent les forces du mal.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter