Campagne cotonnière 2024-2025 : La SOFITEX soutient des femmes productrices de coton avec des intrants agricoles

Publié le mardi 28 mai 2024 à 11h16min

PARTAGER :                          
Campagne cotonnière 2024-2025 : La SOFITEX soutient des femmes productrices de coton avec des intrants agricoles

Dans sa politique de promouvoir la production du coton au Burkina Faso, la Société burkinabè de fibres textiles (SOFITEX) ne veut laisser personne de côté. C’est pourquoi, depuis un certain moment, elle encourage notamment les femmes à être des maîtresses de la production du coton. Dans la zone cotonnière de Houndé, précisément dans le village de Kari, cet encouragement s’est manifesté à travers une remise d’intrants à un groupement de femmes, le samedi 25 mai 2024. A travers cet appui, la SOFITEX veut pousser ces femmes à être elles-mêmes des actrices dans la production de l’or blanc au Burkina Faso.

C’est une première dans la zone cotonnière de Houndé que des femmes, constituées en groupement, se lancent dans la production du coton. En effet, au Burkina Faso, la participation des femmes dans la production cotonnière est connue, même si elles doivent travailler dans les parcelles de leurs maris. Aujourd’hui, ces femmes sont en passe de devenir « maîtresses de la production du coton » à travers des groupements féminins. Car elles estiment que c’est en cela qu’elles pourront peser de leur poids.

La SOFITEX appuie des femmes dans la production du coton avec des intrants

La SOFITEX ne s’est pas faite prier pour soutenir cette initiative car pour elle, tous les moyens sont bons pour booster la production cotonnière au Burkina. C’est ainsi qu’elle soutient l’engagement de ces femmes productrices et magnifie leur part contributive au développement local. À Kari, dans la région cotonnière de Houndé, la SOFITEX a décidé d’appuyer, pour la première fois, un groupement de femmes, pour cette campagne cotonnière 2024-2025. Ces femmes bénéficieront de tous les intrants nécessaires dans la production du coton, ainsi que des appuis-conseils pour une meilleure campagne.

Des femmes du groupement Dombéni séni attendent leurs intrants

Le samedi 25 mai dernier, la SOFITEX a ainsi franchi le premier pas, en remettant à ces femmes, des semences de coton, pour démarrer cette campagne. « Nous sommes venus ce matin à Kari pour donner des intrants, notamment de la semence, à ces femmes pour les encourager dans la production du coton et leur souhaiter une bonne campagne. Nous avons commencé par la semence et lorsqu’elles vont semer et que ça va pousser, nous allons mesurer les parcelles et en fonction des superficies de chacune, nous allons leur donner les autres intrants en fonction de ces superficies. Nous allons nous assurer que tout se passe dans les meilleures conditions », a laissé entendre le directeur de la région cotonnière de Houndé, Ousmane Sié.

Le directeur de la région cotonnière de Houndé, Ousmane Sié, expliquant le bien-fondé de l’appui de la SOFITEX aux femmes

Avant d’ajouter : « D’habitude ces femmes appuient beaucoup leurs maris dans la production du coton. Nous voulons, à travers cette opération, inviter toutes ces femmes qui hésitent encore, à se lancer dans la production du coton, en se constituant en groupement pour bénéficier des appuis de la SOFITEX. C’est vrai qu’elles appuient déjà leurs maris, mais elles peuvent aussi être des actrices afin de pouvoir bénéficier des revenus de la production du coton ». Il a invité ces femmes à rester solidaires afin de s’épauler mutuellement pour relever les défis de la production cotonnière. Il a par ailleurs invité les hommes à ne pas abandonner les femmes dans la production cotonnière.

Bemahoun Moutuan, producteur de coton de la zone, a affirmé que les femmes peuvent bien mener la production du coton

Au nom des hommes, Bemahoun Moutuan, producteur de coton de la zone, a affirmé que les femmes peuvent bien mener la production du coton. Selon lui, la culture du coton par les femmes contribue au bien-être de la famille. Il a fait savoir que le premier soutien de l’homme serait de faciliter l’accès à la terre aux femmes car, dit-il, sans la terre il n’y a pas de production. « Nous allons aider les femmes dans les travaux champêtres, le traitement des herbicides, insecticides, le transport de matériel au champ, pour faciliter le travail. Nous ne pouvons pas les abandonner parce que les femmes ne nous ont pas abandonnés dans nos travaux champêtres », a-t-il rassuré.

Akiéta Coulibaly est la présidente du groupement Dombéni seni, groupement bénéficiaire de l’appui de la SOFITEX. Elle a d’abord reconnu qu’au Burkina, la filière coton fait vivre beaucoup de ménages ruraux. Pour la campagne cotonnière passée, elle a emblavé environ 60 hectares avec un rendement de 56 tonnes de coton graine. Pour cette campagne, et avec l’accompagnement de la SOFITEX, elle veut emblaver environ 71 hectares pour un objectif de rendement de 80 tonnes de coton graine. Elle n’a pas manqué d’exprimer sa reconnaissance à la SOFITEX pour cet accompagnement dont elle a bénéficié.

Akiéta Coulibaly, présidente du groupement Dombéni seni, a exprimé sa reconnaissance à la SOFITEX pour cet accompagnement

« Nous sommes vraiment contentes ce matin d’avoir reçu ces semences et nous disons merci aux donateurs pour ce geste. Nous prenons l’engagement, avec cet appui de la SOFITEX, à travailler pour relever les défis car avant, il était vraiment difficile de travailler sans soutien », a-t-elle souligné. C’est donc toutes joyeuses que ces femmes entameront cette campagne cotonnière 2024-2025.

Romuald Dofini
Lefaso.net

PARTAGER :                          
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique