Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Bobo-Dioulasso : Soixante attributaires des cités Djiguiya ont reçu les clés (...)

Bobo-Dioulasso : Soixante attributaires des cités Djiguiya ont reçu les clés de leurs villas

lundi 25 mai 2015

Des attributaires de la cité Djiguiya (secteur 18) ont reçu officiellement les clés de leur villa ce vendredi 22 mai 2015 à Bobo-Dioulasso. En présence de René Bagoro, le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme (MHU), les heureux locataires des soixante villas concernées ont manifesté leur joie d’avoir un « chez soi », fruit d’un partenariat public privé et du programme gouvernemental des 10.000 logements sociaux.

Bobo-Dioulasso : Soixante attributaires des cités Djiguiya ont reçu les clés de leurs villas

René Bagoro, le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme (MHU) a patronné la cérémonie de remise officielle des clés aux lauréats des logements sociaux de la Cité Djiguiya/Secteur 18 de Bobo-Dioulasso. Fruits d’un Partenariat public privé et du programme gouvernemental de 10.000 logements sociaux, les villas attribuées étaient au nombre de soixante. Bienheureux de voir ses compatriotes acquérir des logements décents, de façon souple et ce grâce à un programme gouvernemental, le ministre Bagoro a souligné les difficultés et l’importance d’avoir un logement : « Pour nombre de travailleurs, devenir propriétaire d’un logement est un rêve et même un projet de vie car le loyer reste un poste important de dépenses mensuelles. Acquérir un logement permet de mettre à l’abri la famille et surtout de profiter de la sécurité et des commodités d’une vie chez soi… ».

Sur aveu du ministre Bagoro, le gouvernement de la Transition ne lésinera pas sur les initiatives pour s’attaquer à la problématique du logement. Et pour cela, il a sollicité l’accompagnement des promoteurs privés, à qui le gouvernement promet un dispositif législatif et réglementaire incitatif à même d’accompagner sa politique de logement. Comme mesure incitative, René Bagoro a évoqué la loi portant promotion immobilière au Burkina Faso qui définit les contours d’exercice de l’activité de promotion immobilière. Dans le cadre de cette loi, l’Etat peut, céder des parcelles viabilisées au profit des promoteurs privés porteurs d’un projet de logements sociaux, avec en sus des faveurs fiscales sur des matériaux de construction.

En plus des félicitations et des encouragements qu’il a adressés aux attributaires, le premier responsable de l’Habitat et de l’Urbanisme a félicité Boubacar Barro, le promoteur de l’entreprise EBB : « comme vous l’imaginez, construire des logements n’est pas une entreprise aisée. La profession d’entrepreneur est une alchimie exigeante. Elle fait appel à de nombreuses qualités : l’écoute, la créativité, l’art, l’audace, l’imagination, l’organisation, l’anticipation et la patience…c’est pourquoi, je voudrais féliciter ici monsieur Barro Boubacar pour ses qualités d’entrepreneur et pour son engagement patriotique à accompagner l’Etat dans sa politique de construction des logements décents et accessible à tous… ».

Il faut dire que les villas de la Cité Djiguiya du secteur 18 de Bobo sont sorties de terre grâce à son entreprise EBB, en étroite collaboration avec le MHU et la Banque de l’Habitat. Surfant sur ce bel exemple de collaboration, l’Etat burkinabè a encore cédé des parcelles à cet entrepreneur pour la construction d’autres logements sociaux. Notons que les souscriptions pour les logements sociaux sont ouvertes à tous les burkinabè salariés (public comme privé). Ces logements sont payables sur une durée allant de 15 à 20 ans.

Des bénéficiaires s’en remettent au gouvernement

Heureux d’avoir les clés de leurs villas, des attributaires de l’opération des logements sociaux dans le secteur 18 de Bobo-Dioulasso ont tout de même soumis des préoccupations au ministre Bagoro. Pour leur porte-parole, l’urgence serait de travailler avec la Sonabel pour faciliter l’électrification de la nouvelle cité. Aussi, et tout comme l’électricité, la problématique de l’eau serait un casse-tête pour les tous nouveaux propriétaires de villa dans le secteur 18 de Bobo-Dioulasso. A les en croire, l’ONEA récuserait certaines souscriptions pour cause de distance entre les villas et les points de raccordements existants dans la zone. En outre, les locataires demandent plus de facilité pour rentrer en possession des attestations d’attribution des villas et des conventions qui doivent être délivrés par la Banque de l’habitat. Pour le reste et pour l’épanouissement de la jeunesse de ce nouveau quartier, le représentant des propriétaires a demandé l’aménagement et l’électrification d’espaces verts, l’installation de lampadaires…

Ousséni Bancé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter