Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Responsabilité sociale des entreprises : Les acteurs des huileries (...)

Responsabilité sociale des entreprises : Les acteurs des huileries sensibilisés à Bobo-Dioulasso

lundi 28 septembre 2020

Le Programme d’appui à la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest-volet Burkina Faso (PACAO-BF) a organisé, mercredi 23 septembre 2020 à Bobo-Dioulasso, un atelier de sensibilisation des acteurs des huileries sur la Responsabilité sociale des entreprises. Il s’agit à travers cet atelier, d’informer et de sensibiliser les huiliers sur les bénéfices d’une prise en compte de la responsabilité sociétale au sein de leurs entreprises en vue de booster leur envol de façon efficace et durable.

Responsabilité sociale des entreprises : Les acteurs des huileries sensibilisés à Bobo-Dioulasso

L’atelier a pour objectif d’informer et sensibiliser les huiliers sur les bénéfices d’une prise en compte de la Responsabilité sociale des entreprises (RSE) au sein de leurs structures à travers l’identification des actions des partenaires sur la promotion de la RSE dans les entreprises ; la mise en relief des enjeux de l’intégration de la RSE dans le secteur de l’industrie ; la mise en place d’un forum d’échanges sur la RSE dans le secteur de l’huilerie et l’élaboration d’une feuille de route type sur la RSE.

La RSE est en effet définit par la Commission européenne comme l’intégration volontaire par les entreprises, de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec les parties prenantes. Pour son estime, il est bien de chercher à faire du profit mais il faut aussi intégrer les aspects sociaux et environnementaux pour évoluer toujours dans la croissance en pratiquant la RSE.

Le Programme d’appui à la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest-volet Burkina Faso (PACAO-BF), a été lancé le 21 janvier 2020 et financé par l’Union européenne à hauteur de 5 milliards de Fcfa. Il est mis en œuvre par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF) avec une contribution de 500 millions de Fcfa.
Conçu selon une approche de chaînes de valeurs, trois (3) filières bénéficient de l’appui dudit projet à savoir les filières des huileries et dérivés du coton, du miel et dérivés et des services du solaire.

La phase opérationnelle du programme se déroulera de 2020 à 2024 et vise à créer un circuit intelligent à travers ces trois (3) filières.

Le directeur régional de la Chambre de Commerce, d’Industrie et de l’Artisanat des Hauts Bassins, Sogh-kélo Somé, s’est réjoui de la mise en œuvre de ce projet qui vise à appuyer les 3 filières et a, de ce fait, réitéré ses remerciements à l’Union européenne.

Selon Patricia Badolo, directrice générale adjointe en charge des services d’appuis et supports de la Chambre de Commerce et d’Industrie, ce projet est important pour la Chambre de Commerce pour amener ces différentes unités à pouvoir travailler et aller dans le sens de la création d’emplois. Il est donc question à travers cet atelier d’amener les entreprises à être encore plus responsables, car au-delà du profit, il y a également le social et l’environnement qu’il faut prendre en compte.

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter