Nous sommes le  

Accueil > Actualité > 57e anniversaire des Forces Armées Nationales : Une synergie d’actions entre (...)

57e anniversaire des Forces Armées Nationales : Une synergie d’actions entre la population et l’armée pour vaincre le terrorisme

LEFASO.NET | Romuald DOFINI

jeudi 2 novembre 2017

La deuxième région militaire du Burkina Faso, à l’instar d’autres régions militaires du pays a célébré ce mercredi 1er novembre 2017, le 57eme anniversaire de la création des forces armées nationales sous le thème : « L’armée et la nation, solidaires face aux défis sécuritaires du moment ». Une occasion pour décerner des médailles d’honneur à certains fils de la nation qui se sont distingués dans le travail à divers niveaux.

57e anniversaire des Forces Armées Nationales : Une synergie d’actions entre la population et l’armée pour vaincre le terrorisme

La fête de l’armée nationale célébrée le 1er novembre de chaque année donne une occasion aux forces de défense et de sécurité (FDS), de faire le bilan de leurs actions communes, de rendre hommage aux femmes et aux hommes qui se battent chaque jour pour la défense de la patrie et d’envisager les actions à venir pour un mieux-être des populations. A l’entame de cette cérémonie, le colonel Edmond Compaoré, commandant de la deuxième région militaire, a demandé une minute de silence en la mémoire de ses camarades qui ont quitté ce monde au cours de l’année écoulée.

« L’armée et la nation, solidaires face aux défis sécuritaires du moment », c’est sous ce thème qu’a été célébré le 57eme anniversaire des forces armées nationales à Bobo-Dioulasso. Un thème qui, selon le colonel Edmond Compaoré, a un sens très profond et révèle un intérêt capital au regard de la situation qui prévaut actuellement dans le monde et particulièrement dans notre pays, le Burkina Faso. Ainsi, a-t-il signifié que ce thème demande une cohésion et une synergie d’actions entre la population et l’armée pour vaincre ce mal qui est le terrorisme.

En effet, le Burkina Faso a enregistré au cours de cette année sur notre territoire, diverses actions terroristes qui ont à certains moments, créé la psychose au sein des populations. « Ces actes terroristes qui visent en priorité les infrastructures sociales, économiques et sécuritaires de notre pays, ont dévoilé les intensions réelles de leurs auteurs ; et il n’est pas exagéré aujourd’hui d’affirmer que nous sommes face à une tentative de déstabilisation de notre pays, contre laquelle toutes les forces vives de la nation doivent se mobiliser pour apporter la réponse appropriée », a laissé entendre le colonel Edmond Compaoré dans le discours du ministre de la défense.

Dans ce contexte, le choix du thème sonne comme un appel à tous les citoyennes et citoyens pour une mobilisation contre toutes les forces terroristes. Car il estime que seules les actions anticipatives menées avec le concours de la population, à travers le renseignement et une meilleure organisation du dispositif d’intervention, peuvent nous assurer une victoire certaine.

Au cours de la cérémonie, l’historique de la création des forces armées nationales a été fait et le discours du ministre de la défense nationale et des anciens combattants qui a été lu par le commandant d’arme de la place. Par ailleurs, des médailles ont été décernées à 67 récipiendaires pour témoigner la reconnaissance de la nation à ses fils qui se sont distingués dans le travail à divers niveaux.03 médailles d’honneur militaire, 39 médailles militaires, 05 médailles des sapeurs-pompiers et 20 médailles commémoratives avec agrafe Soudan et Mali ont ainsi été décernées.

Selon l’historique fait, les forces armées nationales ont été créées deux jours avant la date historique de la proclamation de l’indépendance de notre pays, le Burkina Faso, par la loi numéro 74/300AN du 03 aout 1960. Le premier novembre 1961, le chef de bataillon Aboubacar Sangoulé Lamizana, devenu plus tard général, prenait les rênes de l’armée nationale à la place d’arme de Ouagadougou.

L’adjudant Kinda Talato de l’école nationale des sapeurs-pompiers, est l’un des récipiendaires. Il n’a pas manqué d’exprimer ses sentiments de joie après avoir reçu la médaille commémorative avec agrafe Mali. Cette médaille est destinée à récompenser les militaires de l’armée de terre, de l’air et de la gendarmerie, qui se seront distingués par leur dévouement à la nation, dans les opérations de sécurité et de maintien de la paix.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Poussière, Humididté : 36%
Max : °C
Min : °C

26°C
Poussière
Mardi
Inconnu
20|26°C
Mercredi
Soleil et nuages épars
21|33°C
Jeudi
Soleil voilé
21|35°C
Vendredi
Soleil et nuages épars
20|34°C
Samedi
Soleil
19|35°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter