Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Forêt classée de Kua : La jeunesse de l’UPC dénonce une « légèreté » de la part (...)

Forêt classée de Kua : La jeunesse de l’UPC dénonce une « légèreté » de la part du gouvernement

LEFASO.NET

mercredi 29 mai 2019

Le débat sur le déclassement de 16 hectares de la forêt classée de Kua est toujours d’actualité. En effet, après l’agression des participants à la conférence du Mouvement pour la protection de la forêt classée de Kua et la tentative d’incendier le domicile du fondateur dudit mouvement, le député Moussa Zerbo, l’union nationale des jeunes de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) a rencontré la presse, dans l’après-midi du mardi 28 mai 2019 à Bobo-Dioulasso. Les conférenciers ont ainsi déploré la réaction du gouvernement dans la gestion de ce problème.

Forêt classée de Kua : La jeunesse de l’UPC dénonce une « légèreté » de la part du gouvernement

A l’entame de cette rencontre avec les professionnels de médias, la jeunesse UPC a réaffirmé sa volonté de voir le Centre hospitalier universitaire (CHU) s’ériger dans la cité de Sya. Cependant, elle condamne « l’instrumentalisation de jeunes par des officines politiques qui ont tenté de vandaliser le domicile du député Zerbo ainsi que de certains défenseurs de la forêt de Kua ».

Les conférenciers ont également invité la « jeunesse consciente » et tous les défenseurs de l’environnement à s’engager pour la préservation et la réhabilitation de la forêt de Kua mais aussi et surtout pour la construction du nouveau CHU de Bobo-Dioulasso sur un site consensuel. Par ailleurs, ils invitent la jeunesse à plus de vigilance « pour ne pas se laisser berner par des politiciens en perte de vitesse ».

Les conférenciers ont déploré le fait que le gouvernement ait voulu déclasser les 16 hectares de la forêt pour la construction du CHU sans au préalable mener une étude d’impact environnemental. « La Chine dit s’en remettre à la décision finale des autorités burkinabè qui s’obstinent malheureusement à vouloir déclasser les seize hectares de la forêt de Kua pour la construction du CHU. Dans la foulée, l’on apprend que le gouvernement n’avait même pas commandité une étude sur l’impact environnemental. Quelle légèreté ! », ont-ils déploré.

« La jeunesse UPC tient au respect de l’article 25 de la loi n*006-2013/AN du 02/04/2013 portant code de l’environnement qui stipule que les activités susceptibles d’avoir des incidences significatives sur l’environnement sont soumises à l’avis préalable du ministre en charge de l’environnement. L’avis est établi sur la base d’une évaluation environnementale stratégique, d’une étude d’impact sur l’environnement ou d’une notice d’impact sur l’environnement. Toutefois, nous souhaitons que ces travaux soient dirigés par un cabinet indépendant et impartial afin que les résultats soient acceptés de tous », ont souhaité les conférenciers.

Selon eux, c’est « le flou entretenu autour du sujet qui alimente davantage les polémiques et cela avec la bénédiction du gouvernement qui a mal à sa communication ». Ils ont ainsi réaffirmé leur opposition à la construction de l hôpital de Bobo sur le site de la forêt classée de Kua.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter