Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Bobo-Dioulasso : Le gardien de nuit d’une pharmacie, assassiné au cours d’un (...)

Bobo-Dioulasso : Le gardien de nuit d’une pharmacie, assassiné au cours d’un cambriolage

LEFASO.NET

mercredi 27 mai 2020

Dans la matinée du mercredi 27 mai 2020, le corps sans vie du gardien de nuit de la pharmacie de l’Espérance, située au quartier Bindougousso de Bobo-Dioulasso, a été retrouvé dans l’arrière-cour de ladite pharmacie. L’infortuné a été tué au cours du cambriolage de l’officine. Les voleurs sont repartis avec seulement 140 000 F CFA.

Bobo-Dioulasso : Le gardien de nuit d’une pharmacie, assassiné au cours d’un cambriolage

Les fait sont relatés comme suit par le propriétaire de la pharmacie de l’Espérance : « C’est ce mercredi matin aux environs de 8h moins le quart qu’on a constaté qu’il y a eu un cambriolage dans l’officine. C’est le magasinier qui a l’habitude d’avoir la clé de la grande porte et d’ouvrir le premier. De passage le matin à la pharmacie pour déposer son sac avant d’aller déposer son enfant à l’école et revenir, il n’a pas réussi à ouvrir la porte malgré ses efforts. Il est donc allé déposer son enfant, puis est revenu. Il a tourné une nouvelle fois la serrure sans succès. Il est donc monté sur la barrique pour voir au-dessus du mur et c’est là qu’il a vu le gardien étalé dans un bain de sang. Il m’a immédiatement alerté et j’ai préféré foncer directement à la police pour faire une déclaration. Ils ont pris leurs matériels, puis nous sommes revenus ensemble à la pharmacie. Nous avons attendu l’arrivée des médecins pour le constat. Quelqu’un a par la suite escaladé le mur pour enlever le crochet, car lorsque les voleurs ont voulu opérer, ils ont mis le crochet. Donc de dehors, on ne pouvait pas ouvrir, même avec la clé ».

A la question de savoir comment les cambrioleurs ont pu entrer dans la cour, le propriétaire des lieux a une hypothèse : « Il y a une petite clôture à l’arrière, du côté de la cour voisine, qui n’est pas très haute. C’est sans doute par là qu’ils sont entrés et également ressortis ».

Il poursuit que la police et les médecins, après avoir procédé aux différentes constatations d’usage et relevé les empreintes, ont enlevé le corps pour l’emmener à la morgue.

Le propriétaire de la pharmacie de l’Espérance s’est dit très écœuré qu’on ait ôté la vie à un honnête citoyen, pour une modique somme de 140 000 F CFA. « Ils venaient pour voler de l’argent mais, en fait, ils n’ont pas eu grand-chose parce que généralement, on ne laisse pas de l’argent à la pharmacie après la descente. La seule somme qui reste est la monnaie que je laisse pour les besoins de la caisse. Et c’est cette somme qui faisait à peine 140 000 F qu’ils ont pu emporter », confie-t-il.
Le défunt sera enterré le jeudi 28 mai 2020.

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter