Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Agriculture : La première phase du Programme d’appui à la promotion de (...)

Agriculture : La première phase du Programme d’appui à la promotion de l’entrepreneuriat agricole (PAPEA) officiellement lancée

LEFASO.NET

vendredi 24 juillet 2020

Le consortium Helvetas /SNV a procédé, le vendredi 24 juillet 2020 à Bobo-Dioulasso, au lancement national de la phase 1 du Programme d’appui à la promotion de l’entrepreneuriat agricole (PAPEA) à travers un atelier. Le PAPEA a pour objectif d’appuyer le développement de l’entreprenariat agricole dans les filières porteuses (fruits, légumes, bétail/viande, lait) et de niche (agriculture biologique et commerce équitable), afin de créer de l’emploi et générer des revenus au profit des populations rurales et péri-urbaines, en particulier les jeunes et les femmes.

Agriculture : La première phase du Programme d’appui à la promotion de l’entrepreneuriat agricole (PAPEA) officiellement lancée

Sous la présidence du ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles, Salifou Ouédraogo, et en présence de Jean Michel Limat, directeur de la Coopération suisse, le consortium Helvetas/SNV a procédé, le vendredi 24 juillet 2020 à Bobo-Dioulasso, au lancement national de la phase 1 du Programme d’appui à la promotion de l’entrepreneuriat agricole (PAPEA) à travers un atelier. Cet atelier vise à informer les différents acteurs et parties prenantes sur le programme et sa stratégie de mise en œuvre.

Il s’est agi entre autres d’acter officiellement le démarrage des activités de la première phase du programme PAPEA, partager avec toutes les parties prenantes du PAPEA les informations stratégiques et pertinentes pour une bonne compréhension de la vision du projet et de sa stratégie de mise en œuvre, présenter les premiers résultats engrangés dans la mise en œuvre du projet depuis juin 2019, recueillir les orientations des tutelles techniques et financières et bénéficier de leurs appuis renouvelés pour la mise en œuvre de la première phase de PAPEA, recueillir des avis et recommandations pour une mise en œuvre efficiente du PAPEA.

JPEG - 41.8 ko
Jean Michel Limat, directeur de la Coopération suisse

Fruit de la coopération entre les gouvernements du Burkina Faso et de la Suisse, et suite à la signature le 21 février 2020 d’un accord bilatéral de partenariat, le PAPEA soutiendra les entreprises pour relever les défis d’insuffisances ou de manque de financement de jeunes et femmes entrepreneurs agricoles. Il a pour objectif d’appuyer le développement de l’entreprenariat agricole dans les filières porteuses (fruits, légumes, bétail/viande, lait) et de niche (agriculture biologique et commerce équitable), afin de créer de l’emploi et générer des revenus au profit des populations rurales et péri-urbaines, en particulier les jeunes et les femmes.

JPEG - 71.5 ko
Salifou Ouédraogo, ministre de l’Agriculture

En effet, l’économie du Burkina repose principalement sur l’agriculture qui contribue à 32% du PIB et emploie 87% de la population active. Cependant, son potentiel de production et de transformation agroalimentaire demeure sous-exploité. Cette situation a pour conséquence la faiblesse des productions agricoles, des pertes de produits après les récoltes, l’exportation à l’état brut de la production et une faible création de revenus et d’emplois décents.
La phase 1 du PAPEA est dotée d’un budget global de 8 890 689 francs suisses (CHF) soit environ 5 471 779 145 F CFA.

JPEG - 78.2 ko
Photo de famille

Et pour atteindre son objectif, le projet se focalisera sur trois effets : que les entreprises agricoles optimisent leur viabilité, accroissent leur productivité et améliorent la qualité de leurs produits ; accroissent leur capacité d’investissement pour leur croissance et résilience et enfin que les conditions cadres de l’entrepreneuriat agricole s’améliorent.

Pour Jean Limat, directeur de la Coopération suisse, l’important c’est que les gens puissent travailler ensemble et puissent renforcer leurs filières (producteurs, commerçants transporteurs…), car lorsque tous ces gens sont ensemble, le produit de cette mise en commun est plus importante que lorsque chacun travaille de son côté.

JPEG - 92.7 ko
Pater Nikolaas, directeur du PAPEA

D’une durée de 12 ans reparti en trois phases de quatre ans chacune, la première phase du PAPEA, prévue pour la période de juin 2019 à mai 2023 dont le mandat a été confié au consortium Helvetas/SNV, sera mise en œuvre dans trois régions : le Nord, le Centre-Ouest et les Hauts-Bassins, et dans deux zones péri-urbaines à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso.

Comme rappelé par le ministre Salifou Ouédraogo, certes il y a des avancées significatives de l’objectif spécifique du Plan national de développement économique et social (PNDES) « développer durablement un secteur agro-sylvo-pastoral, faunique et halieutique productif et résilient, davantage orienté vers le marché et basé sur les principes de développement durable », mais force est de constater que d’énormes défis restent à être relevés. C’est en cela qu’il a salué la mise en œuvre du PAPEA qui contribuera à relever ces défis dont celui de l’employabilité des jeunes et des femmes et l’amélioration des revenus des populations rurales et péri-urbaines.

JPEG - 83.7 ko
Les participants

Le programme compte toucher 24 000 personnes dont 50% de femmes et 60% de jeunes. Il contribuera à la création de 5 000 emplois décents pour les jeunes et les femmes avec un accroissement de leurs revenus de 10%. Pour ce faire, elle mettra l’accent de ses interventions sur la mise en place de 60 clusters ou grappes d’entreprises dans les filières agricoles ciblées.

La mise en œuvre et le suivi des activités sera assurée par le consortium Helvetas/SNV, en partenariat avec la Direction générale de la promotion de l’économie rurale (DGPER), les directions régionales du ministère de l’agriculture et de celui des ressources animales, et les Chambres régionales d’agriculture des quatre régions d’intervention.

Selon Pater Nikolaas, directeur de programme PAPEA, la mise en œuvre ayant commencé il y a un an, il espère voir bientôt des actions concrètes à travers l’amélioration des entreprises agricoles dans ces différentes régions. Cependant, il et reste convaincu d’atteindre ces objectifs vu l’engagement des uns et des autres.

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter