Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Mécanisation agricole au Burkina : 500 tracteurs subventionnés mis à la (...)

Mécanisation agricole au Burkina : 500 tracteurs subventionnés mis à la disposition du monde rural

Lefaso.net

dimanche 8 mai 2022

Le Premier ministre burkinabè, Albert Ouédraogo, a procédé, le samedi 7 mai 2022 à Logofourousso, village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso, à la remise officielle de 500 tracteurs subventionnés aux acteurs du monde rural. Cette initiative du gouvernement vise à promouvoir l’agriculture au Burkina Faso.

Mécanisation agricole au Burkina : 500 tracteurs subventionnés mis à la disposition du monde rural

La mécanisation de l’agriculture est en marche au Burkina Faso depuis quelques années déjà, à travers la remise de tracteurs aux acteurs du monde rural. En effet, après la remise de 500 tracteurs aux producteurs en 2017, puis de 400 tracteurs en 2019, le gouvernement burkinabè a procédé, une fois de plus, à la remise d’un lot de 500 tracteurs, le samedi 7 mai dernier, aux acteurs du monde rural à Bobo-Dioulasso. Ainsi, depuis le lancement de l’opération à ce jour, ce sont au total 1 400 tracteurs qui ont été mis à la disposition des producteurs du Burkina.

C’est convaincu que la modernisation de l’agriculture est aujourd’hui une nécessité que le gouvernement burkinabè a mis en œuvre plusieurs stratégies dont l’acquisition de tracteurs au profit des acteurs du monde rural. Toute chose qui va encourager la production à grande échelle et améliorer la qualité des ressources produites. La remise de ces 500 tracteurs à prix subventionné aux producteurs s’inscrit dans le cadre d’un protocole entre le gouvernement, à travers la Société nationale de l’aménagement des terres et de l’équipement rural (SONATER), et le Group Tropic Agro-industrie.

JPEG - 90.6 ko
Le président de la Chambre nationale d’agriculture, Moussa Koné.

Selon le président de la Chambre nationale d’agriculture, Moussa Koné, cette initiative vise à promouvoir l’agriculture au Burkina Faso. En effet, malgré les progrès réalisés au cours des dernières années, le secteur agricole souffre d’une faible productivité. Ce, en raison de divers facteurs défavorables dont les aléas climatiques, la baisse de la fertilité des sols, etc. Alors que l’activité agricole constitue la principale source de revenus de près de 90% de la population active et contribue pour 40% au Produit intérieur brut (PIB) du pays.

« Les producteurs continuent d’utiliser les outils rudimentaires qui limitent notre agriculture. Nous sommes à l’ère d’une agriculture intelligente et si nous voulons que ce secteur soit un secteur attractif pour les jeunes et les femmes, il faut que nous travaillions à réduire de manière efficace, la pénibilité des acteurs au niveau de ce secteur », a-t-il indiqué. Il a saisi cette occasion pour remercier cette action gouvernementale qui, dit-il, permet d’accompagner le secteur agricole qui a besoin de professionnalisation.

JPEG - 71.7 ko
Une vue des 500 tracteurs mis à la disposition des acteurs du monde rural.

Moussa Koné a par ailleurs affirmé que cette opération répond aux vœux des producteurs de disposer de tracteurs à un coût accessible et de disposer des pièces de rechange en cas de panne. Conscient que le secteur de l’agriculture a besoin d’accompagnement, le président de la Chambre nationale d’agriculture reste convaincu que ces équipements vont permettre ainsi d’augmenter les capacités de production, d’emblaver les surfaces cultivables en vue d’atteindre l’autosuffisance alimentaire au Burkina Faso. Aussi, il invite les acteurs à travailler de manière collective, en créant des coopératives d’utilisation de ces engins agricoles, afin de permettre à des petits producteurs d’en bénéficier également.

Améliorer la productivité agricole au Burkina

JPEG - 96 ko
Le ministre en charge de l’Agriculture, Dr Innocent Kiba.

Pour le ministre de l’Agriculture, des Ressources animales et halieutiques, Dr Innocent Kiba, la mécanisation de l’agriculture reste un facteur d’accroissement de la productivité agricole au Burkina Faso. Il a souligné que ces tracteurs subventionnés à hauteur de 50% permettront aux producteurs bénéficiaires d’accroître leurs superficies exploitées, de réduire la pénibilité du travail et d’améliorer la productivité agricole.

« C’est avec beaucoup de fierté que nous avons remis ces tracteurs aux producteurs et productrices. La mécanisation de l’agriculture est un facteur d’accroissement de la production agricole. Ces 500 tracteurs vont permettre à nos producteurs de pouvoir mener à bien leurs activités et de pouvoir gagner en temps dans les différentes opérations culturales. Ce qui va leur permettre d’être résilients face au changement climatique », a laissé entendre le ministre en charge de l’Agriculture.

JPEG - 102.3 ko
Des producteurs de différentes localités du pays présents à la cérémonie de remise.

Dr Kiba a indiqué qu’en plus de la remise des tracteurs, le gouvernement s’investit dans le service après-vente et dans la formation des producteurs à l’utilisation de ces équipements. A l’en croire, les 500 producteurs qui vont bénéficier de ces engins ont déjà été sélectionnés par le ministère de l’Agriculture selon des critères bien définis. La subvention de ces 500 tracteurs a coûté à l’Etat plus de quatre milliards de francs CFA.

Le Président-directeur général (P-DG) du groupe Tropic Agro-industrie, Al-Hassane Siénou, pour sa part, a affirmé que « ces 500 tracteurs au nouveau design magnifique qui allient robustesse et performance est le fruit d’une bonne volonté commune du Group Tropic Agro et de ses partenaires d’offrir des produits de qualité aux producteurs qui répondent à leurs besoins ». Il rassure que les pièces de rechange sont disponibles et que le service après-vente va se rapprocher davantage aux producteurs. Egalement, il a annoncé qu’une unité d’assemblage de tracteurs sera bientôt opérationnelle pour améliorer l’accessibilité de ces engins au Burkina Faso.

JPEG - 83.8 ko
Le Premier ministre, Albert Ouédraogo.

Cette cérémonie de remise a été présidée par le Premier ministre Albert Ouédraogo. Il a fait savoir que la question de la mécanisation agricole occupe une bonne place dans les objectifs du gouvernement. C’est pourquoi, il a invité les agriculteurs à aller vers une « agriculture plus mécanisée ». Cette remise s’inscrit, dit-il, dans le cadre de la mise en œuvre de la politique du gouvernement qui est de mécaniser son agriculture, « afin qu’elle soit plus moderne et plus productive ».
Aussi, il reste convaincu que la mécanisation agricole est le meilleur moyen d’améliorer les productions. Il a donc saisi l’occasion pour saluer tous les partenaires qui accompagnent la politique agricole du Burkina Faso et inviter les bénéficiaires des tracteurs à en prendre soin et à en faire un bon usage.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter