Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Bobo-Dioulasso : Des membres d’organisations de la société civile renforcent (...)

Bobo-Dioulasso : Des membres d’organisations de la société civile renforcent leurs capacités sur la veille citoyenne

Lefaso.net

lundi 26 septembre 2022

Le Centre d’études, d’expérimentations économiques et sociales pour l’Afrique de l’Ouest-pôle régional Burkina (CESAO-PRB) organise les 26 et 27 septembre 2022, un atelier de consultation des organisations de la société civile (OSC) sur leurs stratégies de réseautage. Cette rencontre qui se tient à Bobo-Dioulasso vise à renforcer les capacités de ces OSC sur les stratégies de mise en réseau, afin qu’elles puissent conduire à bien des activités de plaidoyer et de veille citoyenne.

Bobo-Dioulasso : Des membres d’organisations de la société civile renforcent leurs capacités sur la veille citoyenne

L’organisation de cet atelier rentre dans le cadre de la mise en œuvre du projet de « Participation citoyenne et cohésion sociale (PaCoS). Un projet mis en œuvre par le CESAO-PRB dans les trois régions du Burkina que sont les Hauts-Bassins, les Cascades et le Sud-ouest. Ce projet est soutenu par le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) et le Haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés (UNHCR), avec le soutien du gouvernement du Danemark (via les Funding Windows) et en étroite collaboration avec le gouvernement burkinabè.

Le projet PaCoS se fixe pour principal objectif de promouvoir la participation citoyenne et la cohésion sociale dans les collectivités territoriales par un engagement actif des femmes, des jeunes, des personnes déplacées internes (PDIs) et des organisations de la société civile (OSC). C’est pour donc contribuer à l’atteinte de cet objectif que les acteurs du projet ont prévu cet atelier pour renforcer les capacités de réseautage de ces OSC autour d’enjeux communs, afin de leur permettre d’élaborer et mettre en œuvre des plans de veille citoyenne et/ou de plaidoyer.

JPEG - 88.3 ko
Le coordinateur de CESAO-PRB, Karim Koné

Environ une cinquantaine de participants issus d’organisations de la société civile prennent part à cette rencontre. Ils représentent ainsi 27 organisations féminines et de la jeunesse des régions des Hauts-Bassins, des Cascades et du Sud-ouest. A en croire le coordinateur de CESAO-pôle régional Burkina, Karim Koné, ce projet fait partie du « Programme gouvernance locale et cohésion sociale (GoLCoS) ». Pour lui, la question de la cohésion sociale demeure un enjeu qu’il faut consolider et préserver. Et cet atelier est une manière d’anticiper, de créer des conditions idéales pour la paix et la cohésion sociale.

JPEG - 74.3 ko
Les participants de l’atelier de renforcement des capacités des OSC

Au cours de cette rencontre, les participants vont échanger sur les stratégies d’organisation des OSC féminines et de jeunes à travers une plateforme pour le renforcement de la participation citoyenne et la cohésion sociale. Il s’agira de façon spécifique de conduire une auto-évaluation des OSC sur leurs expériences de réseautage et leur engagement en matière de veille citoyenne et de plaidoyer dans leurs régions respectives ; d’identifier les problèmes majeurs de participation citoyenne et d’exercice des droits et des devoirs des femmes, des jeunes, des PDI, des personnes handicapées et d’autres groupes vulnérables dans la gestion des affaires locales.

JPEG - 59.2 ko
Le présidium de la cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier de renforcement des capacités des OSC

Les participants échangeront aussi sur les stratégies régionales pour l’engagement des OSC féminines et de jeunesse au sein de réseaux autour des problématiques clés de veille citoyenne et de plaidoyer.

« L’organisation de cet atelier vise à mener la réflexion sur les stratégies et les modalités de mise en œuvre des OSC aux fins de mener à bien des plans de veille citoyenne et/ou de plaidoyer. Dans un premier temps, sur la base des expériences des OSC présentes, nous allons engager une consultation sur les stratégies pertinentes, efficaces et efficientes pour une mise en réseau. Dans un deuxième temps, conformément aux missions assignées au réseau, les OSC présentes avec l’appui des formateurs du CESAO déclineront un processus de mise en place et de gestion des réseaux dans chacune des trois régions concernées », a expliqué Karim Koné.

JPEG - 101.8 ko
Le chef du sous-bureau du PNUD à Bobo-Dioulasso, Daouda Yahaya

C’est le chef du sous-bureau du PNUD à Bobo-Dioulasso, Daouda Yahaya, qui a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier. Dans son allocution, il a souligné l’importance de cet atelier qui, rappelle-t-il, va permettre de renforcer les capacités des OSC sur les stratégies de mise en réseau pour pouvoir mener à bien le travail de plaidoyer et de veille citoyenne. Car, il estime que « qu’ensemble, on est plus fort. Ensemble, la voix porte beaucoup plus loin. C’est pourquoi à travers ce projet de participation citoyenne et de cohésion sociale, nous avons jugé nécessaire d’appuyer cette initiative », a-t-il laissé entendre.

Au terme de cette rencontre, il s’agira de proposer des stratégies et des modalités de mise en œuvre des actions collectives des OSC en tenant compte de la situation de base. Le coordinateur de CESAO-PRB, Karim Koné, a souhaité que les résultats issus des travaux puissent contribuer à développer les capacités des OSC en matière d’organisation pour conduire des actions de plaidoyer et de veille citoyenne au sein des collectivités territoriales.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter