Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Recherche au Burkina : Les résultats de l’étude sur la cartographie des (...)

Recherche au Burkina : Les résultats de l’étude sur la cartographie des acteurs en recherche et innovations présentés aux acteurs

Lefaso.net

jeudi 12 janvier 2023

L’ANVAR (Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et des innovations) organise le jeudi 12 janvier 2023 à Bobo-Dioulasso, un atelier de partage des résultats de l’étude sur la cartographie des acteurs, de l’offre et des besoins en recherche et innovations au Burkina Faso.

Recherche au Burkina : Les résultats de l’étude sur la cartographie des acteurs en recherche et innovations présentés aux acteurs

Cet atelier a pour objectif de partager avec des acteurs cibles, les résultats de l’étude sur la cartographie et de vulgariser la plateforme numérique de VaRRIWA. Il vise par ailleurs à partager les résultats de la cartographie des acteurs, des résultats, des besoins en matière de recherche et d’innovation avec les participants (chercheurs, innovateurs, inventeurs, entrepreneurs, incubateurs, utilisateurs divers, structures d’accompagnement, organisations de la société civile, autorités politico-administratives, PTF, etc.) ; et à vulgariser auprès des acteurs cibles, la plateforme numérique VaRRIWA.

Au Burkina Faso, l’ANVAR a la mission de concevoir, de mettre en œuvre et de suivre les politiques et stratégies du pays en matière de valorisation des résultats de la recherche et de l’innovation. L’ANVAR est membre du consortium d’un projet régional intitulé VaRRIWA (Valorising Reseach Results and Innovation in West Africa), dont le but est de contribuer à la création d’un environnement incitatif au transfert de technologie et à l’innovation durable.

Ce projet regroupe, en plus du Burkina, le Bénin, le Sénégal et le Togo. Pour mieux accompagner les acteurs de la recherche et de l’innovation pour une innovation accrue, il importe de les connaître, d’où la nécessité d’une cartographie de ceux-ci, de leurs résultats et de la demande des utilisateurs.

JPEG - 70.2 ko
François Kagambega, directeur de la valorisation, de la promotion des innovations à ANVAR,

C’est ainsi que dans le cadre du projet VaRRIWA, une étude portant sur la cartographie des acteurs, leurs résultats et leurs besoins en recherche-innovation a été initiée. Cette étude vise à faire une cartographie de l’écosystème de la recherche-innovation au Burkina Faso prenant en compte les brevets détenus par les innovateurs et les chercheurs publics ou privés, des contrats de licence d’exploitation, des innovations existantes, et les besoins en produits ou services nouveaux de la part des PME/PMI et société civile issus de recherche ou d’innovation.

La recherche déjà effectuée a mis en relief la grande diversité des acteurs. Par ailleurs les travaux ont permis de recenser de nombreuses technologies, inventions ou innovations dont certaines ont fait l’objet de protection. L’étude a permis également d’identifier les besoins prioritaires des entreprises et des autres utilisateurs en recherche-innovation et de cerner les défis majeurs des différents acteurs. Une plateforme régionale numérique de coordination et de renforcement des synergies entre les acteurs de la recherche et de l’innovation en Afrique a été également mise en place par le projet VaRRIWA.

JPEG - 73.1 ko
Photo de famille

Selon François Kagambega, directeur de la valorisation, de la promotion des innovations à l’ANVAR, les résultats qui vont être présentés sont des résultats assez variés dans plusieurs domaines, tels que dans le domaine de l’agriculture, l’agro-alimentaire, la santé, l’environnement, l’énergie… dont un certain nombre font l’objet de protection.

Ce sont près de 1 000 technologies qui ont été répertoriées à l’issue de l’étude initiée par le projet VARRIWA. Par ailleurs, pour ce qui concerne les acteurs, il y’a les universités, les centres de recherche, les innovateurs qui sont soit regroupés en association ou bien individuel. L’étude a permis aussi de répertorier les résultats mais également d’analyser les besoins des utilisateurs car dans les questions de valorisation, il faut une certaine adéquation entre l’offre et la demande. L’étude a permis de couvrir ces aspects et de proposer de mécanismes de rapprochement entre l’offre et la demande.

JPEG - 85.7 ko
Dr Jacob Sanou, directeur régional de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation dans les Hauts-Bassins

Pour ce qui est attendu des participants, souligne François Kagambega, c’est qu’ils découvrent le contenu de cette étude et qu’ils proposent également dans les échanges des méthodes pour améliorer certaines propositions faites par l’équipe de consultants.

Pour Dr Jacob Sanou, directeur régional de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation des Hauts-Bassins, l’intérêt de ces résultats pour la région est majeur parce qu’elle enregistre beaucoup de résultats de recherches de la part des structures de recherches dont trois très actives : une université publique et des universités privées qui produisent des résultats de recherche. Cette plateforme va donc nous permettre, dit-il, « de mettre en ligne nos résultats mais de piocher aussi dans les résultats des autres puisque c’est une plateforme qui va couvrir des pays importants en Afrique de l’Ouest le Togo, le Bénin et nous-mêmes qui produisons énormément de résultats que nous devions mutualiser et partager ».

Haoua Touré
Marie Constantine Ki
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter