Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Déclassement de la forêt de Kua : La chefferie coutumière soutient le conseil (...)

Déclassement de la forêt de Kua : La chefferie coutumière soutient le conseil municipal

LEFASO.NET | Par Romuald Dofini

dimanche 12 mai 2019

Le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Bourahima Fabéré Sanou, accompagné des maires d’arrondissement, était, le mercredi 8 mai 2019, chez les autorités coutumières de la ville. L’objectif de cette sortie était de leur présenter le projet de construction du Centre hospitalier universitaire (CHU) sur le site de la forêt classée de Kua, afin de bénéficier de leurs conseils, leur soutien, ainsi que de leur accompagnement dans la réalisation de ce projet.

Déclassement de la forêt de Kua : La chefferie coutumière soutient le conseil municipal

Cette visite fait suite à la rencontre entre l’autorité communale et le gouvernement tenue à Ouagadougou, le lundi 6 mai dernier, où il a été question de la polémique actuellement en cours sur le choix du site devant abriter ce nouvel hôpital de Bobo-Dioulasso. À l’issue de cette rencontre, le Premier ministre avait donné des instructions pour le respect des procédures et des engagements pris par le gouvernement afin de réaliser cette infrastructure de santé au bénéfice des populations. Les différents acteurs ont été invités à communiquer et à donner la bonne information aux populations sur la réalité des questions environnementales, d’une part, et sur les impacts bénéfiques de la construction de cet hôpital d’autre part.

C’est ainsi que le maire Bourahima Sanou a décidé, avec ses plus proches collaborateurs, de rencontrer les autorités coutumières de la ville afin de leur passer « la vraie information » sur ce projet de construction du CHU. « Il s’agit pour nous de leur donner la vraie information, solliciter leurs conseils, leur soutien et leurs bénédictions », a laissé entendre Bourahima Sanou.

JPEG - 61.3 ko
La délégation chez la communauté musulmane

La délégation a d’abord été reçue par le chef suprême des Bobos Mandarè, Siriki Sanou. Ce dernier, après avoir écouté le message des visiteurs, leur a prodigué des conseils et donné des bénédictions avant d’exprimer son soutien au conseil municipal dans sa démarche pour l’implantation de l’hôpital. Après le chef de canton, la délégation a été reçue à Dagasso et à la chefferie dioula, avant de se rendre chez le chef des Peuhls et à la communauté musulmane. La délégation a mis à profit cette sortie pour expliquer le bien-fondé du projet, ses tenants et ses aboutissants. Il s’agit de mettre en place de nouvelles infrastructures hospitalières avec une capacité de 500 lits. Les populations des régions des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et du Sud-Ouest en seront les premiers bénéficiaires.

JPEG - 71.3 ko
La délégation chez la chefferie de Dagasso

Après cette série de rencontres, la délégation est repartie satisfaite car elle a bénéficié du soutien de ses hôtes. « Nous sommes passés saluer les chefferies et demander leurs bénédictions et leur accompagnement. Nous nous réjouissons de la position de l’ensemble de la chefferie où nous sommes passés. Les chefs coutumiers nous ont dit leur soutien et ils nous ont demandé de faire en sorte que les travaux puissent commencer. Et ensemble, on se donnera la main pour compenser cette forêt », a indiqué le maire de la commune.

Sur la polémique autour de la forêt classée de Kua, l’autorité se veut rassurante. « Au vu des mesures compensatrices, nous avons arrêté que ça soit ce site qui fait partie de la forêt classée. Nous allons prendre 30 hectares sur le terrain initialement prévu à Borodougou pour en faire une forêt. Le projet prévoit beaucoup plus d’arbres que ce qui est sur le terrain. La Chine nous a rassurés qu’il y aura beaucoup de plantations d’arbres. Toute chose qui, avec les trente hectares, devrait largement compenser, et même au-delà, ce qui est prévu », a dit Bourahima Sanou.

JPEG - 61.2 ko
Le maire de la commune, Bourahima Sanou

Pour le maire, la forêt de Kua est une forêt de l’État. C’est pourquoi il estime que le premier à vouloir protéger cette forêt, c’est le gouvernement. « Nous prévoyons de réaliser cet hôpital à cet endroit. Nous sommes tous d’accord qu’il ne faut pas s’amuser avec la forêt, mais nous travaillons à ce que la population puisse avoir le bien-être. Et ce bien-être, cet hôpital va nous l’apporter et c’est à nous de travailler pour compenser cette partie de la forêt. Nous avons pris l’engagement de travailler pour le développement de la collectivité et il faut que la population nous fasse confiance », a-t-il laissé entendre.

Il a annoncé que les travaux vont débuter entre fin septembre et début octobre 2019.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Dimanche
Très nuageux
24|35°C
Lundi
Très nuageux
24|34°C
Mardi
Très nuageux
25|35°C
Mercredi
Orage épars
24|35°C
Jeudi
Orage épars
23|33°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter