Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Agriculture au Burkina : Le bilan des activités 2021 de l’Unité de (...)

Agriculture au Burkina : Le bilan des activités 2021 de l’Unité de coordination régionale de Bobo du PAPFA jugé satisfaisant

Lefaso.net

lundi 11 octobre 2021

L’Unité de coordination régionale du Projet d’appui à la promotion des filières agricoles (PAPFA) fait le bilan des activités réalisées en 2021. C’est au cours d’un atelier organisé ce lundi 11 octobre 2021 à Bobo-Dioulasso. Cette rencontre vise non seulement à faire le bilan des activités du projet, mais aussi à faire des programmations pour l’année 2022.

Agriculture au Burkina : Le bilan des activités 2021 de l’Unité de coordination régionale de Bobo du PAPFA jugé satisfaisant

Au cours de l’année 2021, l’Unité de coordination régionale de Bobo du PAPFA a pu réaliser plusieurs activités au profit des acteurs du monde agricole des régions des Hauts-Bassins et des Cascades. Parmi les réalisations, la coordination a accompagné environ 190 organisations de producteurs avec une enveloppe financière de près de 540 millions de francs CFA. Ce qui a permis à ces bénéficiaires d’acquérir des intrants et du matériel pour entamer sereinement la campagne agricole.

Divers thèmes de formations ont été dispensés à l’endroit de près de six milles producteurs. Ces formations ont porté sur la gestion financière et matérielle et sur les itinéraires techniques de production du riz, du niébé, du sésame et des cultures maraîchères. « Au niveau des aménagements, nous avons aménagé près de 640 hectares de bas-fonds pour la production du riz.

Ces actions entrent en droite ligne avec l’initiative présidentielle "produire un million de tonne de riz" annuellement au Burkina. « Nous avons aussi aménagé 51 hectares de jardins maraîchers avec des puits à grands diamètres et 15 hectares de jardins maraîchers avec un système de pompage d’eau à travers l’énergie solaire », a souligné le chef d’antenne de l’Unité de coordination régionale du PAPFA, Issa Kouadima.

JPEG - 73.6 ko
Les acteurs de mise en œuvre du PAPFA dans les Cascades et les Hauts-Bassins

Pour ce qui est des micro-entreprises, cette année, UCR-Bobo a financé 355 micro-entreprises avec une enveloppe financière de près de 450 millions de francs CFA. Les financements vont de 600 000 à 2 800 000 FCFA. Les bénéficiaires ont également eu droit à une formation en lien avec la gestion de l’entreprise et l’entrepreneuriat. Au cours de l’année 2021, le projet a par ailleurs sélectionné près de 540 micro-entreprises qui seront financées au cours de l’année 2022.

« Il y a les activités en droite ligne avec les sous-projets de développement des filières agricoles. À ce niveau, nous avons sélectionné trois sous-projets qui seront financés en 2022 et chaque sous-projet sera subventionné à hauteur de douze millions de francs CFA », a noté Issa Kouadima. Qui du reste, juge « très satisfaisant » le bilan de l’année en cours.

Malgré les nombreux acquis engrangés sur le terrain et le bilan jugé très satisfaisant, le chef d’antenne de Bobo-Dioulasso, Issa Kouadima, a déploré certaines difficultés rencontrées dans le cadre de la mise en œuvre des activités du programme. A l’en croire, ces difficultés sont plus liées à la pandémie du Covid-19 et la situation sécuritaire du pays.

« Avec le Covid-19, il y a beaucoup d’actions qui ont été suspendues dû à des restrictions budgétaires. Mais nous allons reprogrammer ces activités en 2022 avec la collaboration du partenaire financier qui est le Fonds international de développement agricole (FIDA). Et l’autre difficulté est liée à la situation sécuritaire du pays. Malheureusement, il y a des communes où nous ne pouvons plus accéder, rendant les activités difficiles dans ces localités », a-t-il regretté.

Développer des stratégies de retrait du projet

JPEG - 44.5 ko
Le chef d’antenne de l’Unité de coordination régionale du PAPFA, Issa Kouadima

Cet atelier bilan est aussi l’occasion pour les acteurs de mise en œuvre du projet, de faire des programmations pour l’année 2022. Le chef d’antenne de l’UCR-Bobo a expliqué que cette activité est menée chaque année par la coordination pour faire le bilan de l’année en cours, et d’envisager des perspectives pour les années à venir. « C’est un processus participatif avec les partenaires. Parce qu’il faut que les activités que nous programmons aient le consentement de tous les partenaires », a-t-il laissé entendre.

En termes de perspectives pour 2022, il s’agira pour les acteurs du projet de programmer des activités, afin de consolider les acquis déjà engrangés sur le terrain et de poursuivre avec les activités régaliennes à savoir, les aménagements de bas-fonds, l’accompagnement des micro-entreprises et des organisations de producteurs. Le projet étant à mi-parcours, Issa Kouadima a annoncé le développement des stratégies de retrait dudit projet.

JPEG - 74 ko
Les acteurs du monde rural font le bilan du PAPFA à Bobo-Dioulasso

Pour l’année 2022, il est prévu la réalisation des pistes de dessertes agricoles dans certaines localités où intervient le projet. « Des études ont été menées et les pistes seront aménagées en 2022. Nous avons des magasins de stockages dont les travaux sont engagés et qui seront opérationnels en 2022. Ce sont au total 11 magasins qui ont été réalisés cette année, dont 4 magasins de 60 tonnes pour les céréales et 7 magasins de 10 tonnes pour la conservation de l’oignon », a-t-il indiqué.

La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le directeur régional de l’agriculture des Hauts-Bassins, Julien Ouédraogo. Selon lui, c’est un devoir pour les acteurs de se pencher sur les acquis du projet, relever les insuffisances, pour mieux se projeter dans l’avenir. Il a fait savoir que cette rencontre regroupe les acteurs du développement rural, notamment ceux de la mise en œuvre du PAPFA. Il a par ailleurs réitéré son engagement à accompagner ce projet pour sa mise en œuvre réussite.

Améliorer la sécurité alimentaire au Burkina Faso

JPEG - 54.2 ko
Le directeur régional en charge de l’agriculture des Hauts-Bassins, Julien Ouédraogo

Le Projet d’appui à la promotion des filières agricoles est une opération du gouvernement du Burkina Faso et du Fonds international de développement agricole (FIDA). Ce projet vise à stimuler une croissance forte, inclusive et durable à travers l’amélioration de la productivité agricole, de la valorisation des productions agricoles et de la promotion de l’entreprenariat pour faire face au faible taux de croissance en milieu rural. Le PAPFA intervient dans les régions des Hauts-Bassins, les Cascades et la Boucle du Mouhoun.

Son ambition, à terme, est d’améliorer durablement la sécurité alimentaire et les revenus des exploitants agricoles intervenant dans la production et la valorisation de produits dans les filières riz, maraîchage (oignon), sésame et niébé. Le projet couvre la période de 2018-2024. À terme, le PAPFA impactera la vie et le développement d’environ 342 000 personnes, soit 57 000 ménages.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Bobo-Dioulasso
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter